Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

"Je t'aime autant que je t'aimais"

com
Père Lachaise, 27 mai 2013

Père Lachaise, 27 mai 2013

Pour vivre ma vie en la rêvant
J'ai suivi le soleil et le vent
Sans jamais mettre une goutte d'eau dans mon vin
J'ai fait de chaque jour un festin.

Georges Moustaki

J'aimerais bien connaître votre nouvelle adresse, car c'est sûr, pour moi vous n'êtes pas tout à fait parti.

Peut-être même (quelle présomption de ma part) me lisez-vous...

Alors je vous le dis bien fort, même si là-haut vous continuez votre festin, qu'est-ce que vous nous manquez, cher Georges !

eMmA qui vous aima ("comme personne ne vous aima") et vous aimera toujours.

 

Père Lachaise, 27 mai 2013

Père Lachaise, 27 mai 2013

Georges Moustaki, né Giuseppe Mustacchi, est un auteur-compositeur-interprète d'origine italo-grecque naturalisé français en 1985, né le 3 mai 1934 à Alexandrie et mort le 23 mai 2013 à Nice. Georges Moustaki était aussi artiste-peintre et auteur, notamment de Sept contes du pays d'en face.

Père Lachaise, 27 mai 2013

Père Lachaise, 27 mai 2013

Photos © eMmA MessanA

Le Facteur, chanson grecque de Mános Hadjidákis

Paroles françaises de Georges Moustaki

Voix féminine : Françoise Walch

Pour retrouver d'autres chansons de Georges Moustaki dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d'une note :

Ephémère éternité

Musée  

Cher Georges....

Les eaux de mai pour Moustaki

Lignes de vie

Baptême de rêve.

Ils ont arrêté leur marche...

Georges Breuil, peintre abstrait 1904-1997  

Ma technique ? 

Météorites

Site officiel de Georges Moustaki : link

Le jeune facteur est mort
Il n'avait que 17 ans
L'amour ne peut plus voyager,
il a perdu son messager
C'est lui qui venait chaque jour
Les bras chargés de tous mes mots d'amour
C'est lui qui portait dans ses mains
La fleur d'amour cueillie dans ton jardin
Il est parti, dans le ciel bleu
Comme un oiseau enfin libre et heureux
Et quand son âme l'a quitté
Un rossignol quelque part a chanté
Je t'aime autant que je t'aimais
mais je ne peux le dire désormais
Il a emporté avec lui
Les derniers mots que je t'avais écrits
Il n'ira plus sur les chemins
Fleuris de rose et de jasmin
Qui mènent jusqu'à ta maison
L'amour ne peut plus voyager
Il a perdu son messager
Et mon coeur est comme en prison
Il est parti l'adolescent
Qui t'apportait mes joies et mes tourments
L'hiver a tué le printemps
Tout est fini pour nous deux maintenant

Print
Repost

Commenter cet article

erato 27/05/2015 22:24

Inoubliable Moustaki , je l'aimais profondément, on ne peut pas l'oublier!
Belle soirée, bises eMmA

eMmA MessanA 27/05/2015 22:39

Mon vinyle, Le Métèque, est une sorte de relique dont je ne me séparerai jamais. Il a tourné, tourné, tourné quand j'étais adolescente.
Ses autres CD, je les aime aussi beaucoup et sa voix, si douce et familière, je ne pourrai jamais l'oublier.

Gérard 24/05/2015 23:00

Il reste dans nos mémoire avec ses chansons

eMmA MessanA 27/05/2015 21:55

... oui, dans nos mémoires, et aussi éternel présent dans la bande son de nos cœurs...

Martine 23/05/2015 17:05

Bonsoir eMmA,

J'aime beaucoup cette nouvelle présentation de ton blog

G.Moustaki , un chanteur atypique que j'appréciais beaucoup.
Bel hommage à sa mémoire et son talent
Bien amicalement
;)

eMmA MessanA 27/05/2015 22:00

Merci Martine pour l'appréciation du nouveau design du blog qui se veut plus clair et plus simple.
"Il a emporté avec lui (...)" une voix unique faite de poésie et d'amour...

Ramon 22/05/2015 16:57

Inoubliable Moustaki!
Et simple, et sympa comme tout.
Moi aussi, il m'est arrivé de l'écouter des journées entières.
Je l'ai vu une fois sur scène, en Espagne, impossible à oublier.
L'as-tu rencontré?
Bonne soirée, Emma.
Amitiés,
Ramon

eMmA MessanA 22/05/2015 17:04

Je l'ai vu sur scène quand j'étais jeune à Rouen. Je n'ai pas osé tenter de le rencontrer dans sa loge.
En revanche, oui à Paris. Grand promeneur, il fréquentait beaucoup les quais de Seine proche de son Ile St Louis... Simple, accessible, doux, adorable, d'une très grande classe.
Mon fils va partir vivre à Alexandrie bientôt...
Amicalement,
eMmA

Anne 23/05/2014 09:54

Oui, j'aimais sa voix, j'aimais ses chansons et j'aime ton bel article!!! en fait, un artiste a la chance d ene jamais tout à fait partir, on peut encore chanter ses chansons, ce que je fais souvent.......

eMmA 23/05/2014 10:03

Oui Anne, à jamais dans notre playlist du cœur !

mighe 23/05/2014 08:51

Oui, on ne peut l'oublier...ce n'est pas possible....
Chaque évènement de notre vie est une occasion de se rappeller un vers, une phrase, quelques notes...;une musique...
Merci , chère Emma , de lui rendre un si bel et si affectueux hommage...

eMmA 23/05/2014 09:59

Curieusement, je l'associe immanquablement à l'adolescence (Tes Gestes, Le Métèque, Le Facteur, Ma Liberté, Il Y Avait Un Jardin...)
Pour les autres comme, Votre Fille A Vingt Ans, c'est Reggiani qui me parle..
Pourtant, j'ai tous ses disques.
Mon grand coup de cœur, c'est Ephémère Eternité hélas introuvable sur Deezer.
Quelle perte irréparable.
Passe une très belle journée dans ta Corsica bella.
eMmA

Mimi 23/05/2014 08:34

Ca vient d'où la citation comme personne ne vous aima ?

eMmA 23/05/2014 08:40

Extrait de la chanson que Moustaki écrivit pour Emma Thomson : http://carmenvera.podomatic.com/entry/2006-10-08T15_23_55-07_00

aln03 23/05/2014 08:31

Quel bel hommage tu rends à Georges Moustaki .Oui , je me plaîs à imaginer qu'il te lît de là-haut!
Belle journée, eMma
Nicole

eMmA 23/05/2014 08:43

Quand je l'écoute, ma première pensée immédiate : j'ai quinze ans, je suis revenue du collège et j'écoute dix fois de suite son tout premier 33 tours.
Ma chance c'est que jamais, pas une seule fois, ma mère ne m'a demandé de changer de disque !
Georges, il est éternel, mais quand même ce serait bien s'il était encore là...

gazou 23/05/2014 07:58

Belle chanson....voilà un chanteur qu'on ne peut oublier

eMmA 23/05/2014 08:48

Inoubliable et intemporel... pour l'éternité.