Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

N'ayons jamais honte...

"Du bist die Ruh" / Takashi Sato, piano

N'ayons jamais honte de mêler nos larmes

à celles versées par ceux que l'on dit trop sensibles...

                                                    eMmA MessanA

 #Les mots doux d'eMmA, Texte et collage © eMmA MessanA  

Les Collages d'emMa messanA, collage "Il y a des jours...", pièce unique

Les Collages d'emMa messanA, collage "Il y a des jours...", pièce unique

© eMmA MessanA

Paris XIème, août 2014 - N°265 Il y a des jours...

Collage sur papier dessin 24 X 16 cm

  Fragments de papiers provenant de magazines

(la pensée en filigrane n'apparaît pas sur le collage)

Ce collage N°265pièce unique, est vendu

Il vit en Ardèche

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL à Pondichery (Inde)

5% du produit de la vente de ce collage ont été versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Président-Fondateur et Noëlle Duteil  la Trésorière

David Fray, Du Bist Die Ruh, Schubert

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

erato 21/04/2015 23:33

La citation me touche , les gens sensibles sont souvent raillés , pourquoi? On a peur de montrer ce côté humain?
J'aime beaucoup ton collage dont les larmes sont spontanées et vraies.
Douce soirée, bises eMmA

eMmA MessanA 22/04/2015 07:51

Cette réflexion que j'ai verbalisée ainsi sur l'un de mes collages, m'est arrivée aussi spontanément que ces larmes que verse mon petit personnage de papier.
Elle s'est imposée à moi à la suite d'un échange entre amis. J'observais, la gorge nouée. C'était ma façon d'être en accord et en empathie avec celui qui ne retient pas facilement ses larmes (même celles, intérieures, qui sont aussi manifestement débordantes). A travers lui, c'est une sorte d'hommage à tous ceux qui volontairement ou involontairement montrent et démontrent leur part d'humanité sans artifices.
Je t'embrasse, Erato.
eMmA

Jeanne Fadosi 21/04/2015 17:07

trop sensible par rapport à quoi et à qui ? On raconte qu'Hitler fut peiné de la mort de son chien ...

eMmA MessanA 21/04/2015 17:18

Je veux dire que l'on a tendance à moquer les personnes dont la sensibilité est exacerbée et qu'elle s'exprime spontanément.
Pour ce qui est d'Hitler et de cette anecdote, si celle-ci est vraie, sa réaction doit sans doute prouver que quelque part, quelque chose touchait encore cet humain dans toute son abjection.
Que de paradoxes, de complexité et de mystères recèle le cœur des Hommes !

Jackie 21/04/2015 16:15

Je suis bien d'accord,les gens trop sensibles mettent mal à l'aise alors on préfère les railler...ton propos est fort bien illustré "il est bien mystérieux le pays deslarmes"
bonne soirée eMmA

eMmA MessanA 21/04/2015 16:55

C'est que la carapace fond lorsque l'on fond en larmes...
Nos émotions mises à nue, on est tellement vulnérable, que l'on préfère souvent moquer les courageux qui n'hésitent pas à montrer leur sensibilité. Mais peuvent-ils faire autrement ?
Bonne soirée à toi Jackie.
eMmA