Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

L'eau sera toujours vive...

com

Excellent et intelligent billet empli d'humour et d'émotion de François Morel, "Guy Beart rêvait le monde meilleur" (18 septembre 2015, France Inter) :

L'eau sera toujours vive...

**

16 septembre 2015

Vous connaissez mon amour pour la chanson française.

Toute petite, la première chanson que j'ai demandée à mon père de me jouer, accompagné de son accordéon, sur trois ou quatre accords, c'était

L'Eau Vive de Guy Béart.

Aujourd'hui, "Le ruisselet, au large, s'en est allé."

Ma petite est comme l'eau, elle est comme l'eau vive
Elle court comme un ruisseau, que les enfants poursuivent
Courez, courez vite si vous le pouvez

Jamais, jamais vous ne la rattraperez

Lorsque chantent les pipeaux, lorsque danse l'eau vive
Elle mene les troupeaux, au pays des olives
Venez, venez, mes chevreaux, mes agnelets
Dans le laurier, le thym et le serpolet

Un jour que, sous les roseaux, sommeillait mon eau vive
Vinrent les gars du hameau pour l'emmener captive
Fermez, fermez votre cage à double clé
Entre vos doigts, l'eau vive s'envolera

Comme les petits bateaux, emportes par l'eau vive
Dans ses yeux les jouvenceaux voguent à la dérive
Voguez, voguez demain vous accosterez
L'eau vive n'est pas encore à marier

Pourtant un matin nouveau à l'aube, mon eau vive
Viendra battre son trousseau, aux cailloux de la rive
Pleurez, pleurez, si je demeure esseulé
Le ruisselet, au large, s'en est allé.

Ecouter cette chanson, à coup sûr et à chaque fois, c'est pour moi avoir deux ou trois ans.

Je n'oublierai jamais, l'eau sera toujours vive...

Guy Béart : 16 juillet 1930 au Caire en Egypte / 16 septembre 2015 à Garches

http://culturebox.francetvinfo.fr/musique/chanson-francaise/guy-beart-est-mort-ii-avait-85-ans-227509

eMmA MessanA

Print
Repost

Commenter cet article

papydompointcom 17/09/2015 09:06

Cette chanson est tellement dans notre patrimoine u'on se demande parfois si ellle est de Béart ou si c'est une chanson populaire.
Disons les deux

dominique

eMmA MessanA 17/09/2015 09:09

Tout à fait d'accord avec toi, Dominique. C'est son intemporalité qui veut ça.

aln03----- 16/09/2015 20:31

Merci pour l'eau vive qui fut la chanson -phare de mes 13 ou 14 ans ( je ne sais plus )Je la chantais au collège ) Allez , je donne ma main de jeune ado à la petite M.A. et nous chantons l'eau vive .Ce poète troubadour , je ne l'oublierai pas.J'ai tant de chansons de lui qui tournent dans ma tête
Bonne soirée

eMmA MessanA 16/09/2015 20:41

L'eau Vive date de 1957.
J'aimais beaucoup Le Premier Qui Dit La Vérité.
Cet artiste hors mode demeurera dans le cercle fermé des très grands.
Belle soirée à toi chère Nicole,
eMmA

jackie 16/09/2015 17:59

Oui, un chanteur poète que j'aime beaucoup...
Merci eMmA
Belle soirée

eMmA MessanA 16/09/2015 18:21

Il manquera à la Chanson française.
Je me souviens de la très belle chanson "Les Couleurs Du Temps" qui accompagnait la pièce "Harold et Maude" que j'avais vue au Théâtre Antoine avec Denise Grey en 1987. Chanson complètement d'actualité.
Bonne soirée aussi, Jackie.
eMmA