Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Un pique-nique pas comme les autres à Canolo

Si vous souhaitez réagir et écrire et/ou lire un commentaire sur cette page, rendez-vous tout en bas de cette page.

Merci pour votre visite.

***

Nous voici de retour en #Calabre avec un nouvel épisode qui a émaillé notre séjour le mois dernier.

En parcourant la Réserve naturelle de l'Aspromonte, nous avons souvent vu des personnes (particuliers ou petits exploitants agricoles) vendant leur production de fruits et légumes le long de la route.

Les tomates juteuses et goûtues, les pêches joufflues, les petites poires et même les citrons ont fait le délice de la plupart de nos collations du midi.

Ce jour-là, un dimanche, nous passons par Canolo où une paillote, située devant de majestueux pins, exposait une petite quantité fruits et légumes du terroir.

Un pique-nique pas comme les autres à Canolo

C'était l'heure du déjeuner, et c'est plus particulièrement le panier empli de fleurs de courgettes qui a tout de suite eu mes faveurs, car immanquablement ces fleurs me rappellent les beignets que nous confectionnait ma grand-mère.

Un pique-nique pas comme les autres à Canolo

Nous nous sommes donc arrêtés et la propriétaite nous a proposé le menu du jour, affiché sur la devanture de sa paillote.

Malheureusement, les beignets de fleurs de courgettes n'en faisaient pas partie.

Un pique-nique pas comme les autres à Canolo

Contraitement à notre frugale habitude et devant le talent de persuasion de l'énergique et très courageuse dame qui ne ménageait pas sa peine en s'affairant en tous sens pour répondre aux différentes demandes, nous avons décidé de déjeuner sur place, le temps que notre repas soit cuit.

Nous avons tout de suite découvert que le lieu était très prisé des Calabrais qui y viennent pour pique-niquer en famille. Quelques familles étaient là, réunies pour profiter de la journée de repos et déjeuner avec simplicité dans la nature. Soit elles faisaient elles-mêmes cuire les victuailles qu'elles avaient apportées. Soit elles optaient, comme nous l'avions fait, pour la formule proposée par l'hôtesse de la paillote.

En fait, tout est prévu sur place dans l'aire de pique-nique : autour d'arbres offrant une ombre généreuse et bienvenue, des tables et des bancs en bois sont disposés, et surtout, des fours aménagés de briques et de grilles sont disponibles pour la cuisson des aliments.

Nous étions soufflés de voir ça, quand on sait combien il est risqué de faire des feux en forêt. Chez nous c'est interdit, mais je me souviens que cela ne l'a pas toujours été...

Partout, ce n'était que poêles à frire, bouteilles d'huile d'olive, marmites mitonnant directement sur le feu, aubergines, tomates, courgettes, bouteilles de vin gardées au frais dans de grandes bassines...

Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo

Nous avons tout de suite découvert que le lieu était très prisé des Calabrais.

Comme partout, nous étions les seuls touristes, et nous avons tout de suite été adoptés. Pendant que notre repas cuisait, un monsieur a tenu à nous faire goûter le saucission piquant local (la soppressata), le tout accompagné d'un généreux morceau de pain.

Allez, à la bonne franquette !

Un pique-nique pas comme les autres à CanoloUn pique-nique pas comme les autres à Canolo

Tous étaient fiers de constater que nous nous intéressions à leur tradition et se laissaient volontiers photographier.

Nous avons également longuement conversé (en anglais) avec un monsieur qui revient tous les deux ans dans son village de Canolo d'où il est parti à l'âge de seize ans pour, coïncidence incroyable, un quartier proche du domicile que j'habitais enfant, en Australie.

Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo

Pendant ce temps-là, notre repas cuisait...

Un pique-nique pas comme les autres à Canolo

Puis, JM a mis la nappe, la table fut dressée, puis nous avons dégusté les plats...

Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo

Après, l'heure de la sacro-sainte sieste est arrivée, mais l'orage menaçait.

Alors, nous nous sommes peu à peu éloignés.

Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo
Un pique-nique pas comme les autres à Canolo

Nous avons repris notre route, heureux d'avoir partagé cette tranche de vie avec ces gens simples qui doivent ressembler comme des frères à mon arrière-grand-père Angelo.

Je ne vis pas dans le continent où je suis née, je ne vis pas dans les îles de naissance de mes ancêtres, mais je sais d'où je viens...

A bientôt pour d'autres anecdotes et photos autour de mon récent voyage en Calabre et en Toscane, entre deux collages à vous présenter (si vous le voulez bien)...

eMmA MessanA

photos © eMmA MessanA  

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

eMmA MessanA

J'aime le chocolat, la Sardaigne, les p'tits papiers (ceux de Gainsbourg, les colorés, les tout collés), les histoires, les mots doux, sucrés, salés, poivrés, les belles voix, marcher, chanter, la pluie, le soleil, et la tête alouette !
Voir le profil de eMmA MessanA sur le portail Overblog

Commenter cet article

kasimir 09/09/2015 16:04

ohlala !
jamais je n'avais vu des fleurs de courgettes aussi géantes,
un seul beignet doit largement suffire pour introduire un grand morceau de soleil dans un menu.
Ce petit bois est réellement enchanté.

eMmA MessanA 09/09/2015 16:16

Oui, il n'y manquait que des petits pois dans ce petit bois...
Je n'y ai pas rencontré de Plumette (devenue rapidement Plume, elle a grandi si vite, peut-être grâce à l'addition des neuf mois in utero ?)

valentine 09/09/2015 15:37

Moment de bonheur simple! Tu racontes si bien qu'on y est. Ce paysage de fougères et de pins me fait penser à la forêt landaise.

eMmA MessanA 09/09/2015 15:44

Oui, c'est exactement ce que je me suis dit. Ne manquait que la Dune du Pilat !
Merci Valentine d'être venue écouter la conteuse...

papydompointcom 09/09/2015 09:38

un beau reportage sur la vraie vie simple
5 € pour un repas c'est pas cher.

eMmA MessanA 09/09/2015 15:34

Nous étions loin en effet de toute sophistication superflue...
Oui, le prix était plus que raisonnable !

jackie 09/09/2015 07:38

Très sympa…
Merci du partage
Passe une très bonne journée

eMmA MessanA 09/09/2015 15:42

Merci Jackie d'être passée à notre table si conviviale !
Bon après-midi à toi.
eMmA

Bonheur du Jour 09/09/2015 05:42

Quel moment merveilleux ! Ah, je vous envie.....

eMmA MessanA 09/09/2015 07:47

Oui Bonheur du Jour, c'est un très beau moment que nous avons vécu. La fraternité et la simplicité étaient palpables.
J'ai pris chacune de ces photos, bien sûr pour les offrir à ma famille et pour qu'elles demeurent dans notre album au creux de notre arbre généalogique. Mais je les ai également prises en pensant aux amis virtuels de passage ici, sachant que je les partagearais avec vous.
Ne m'enviez pas, vous avez forcément dans votre entourage de quoi vous ravir et nous ravir.
Belle journée,
eMmA

aln03----- 08/09/2015 21:41

C'est sûr qu'il ressemblait à Angelo , tous ces gens autour de vous .Super sympa ce pique _nique !Par ta conclusion, j'en déduis que tu sais vraiment d'où tu viens .Cet émouvant article me plaît beaucoup .Bonne nuit eMma

eMmA MessanA 08/09/2015 22:30

Ils ressemblaient aussi sans doute à Salvatore, à Enzo, à Angelica, à Vincenzo...
Oui, c'est ma certitude, je sais d'où je viens et j'imagine que c'est une force pour aller jusqu'à demain.
Merci pour la fidélité avec laquelle tu réagis à mes pages offertes.
Bonne nuit aussi Nicole.
eMmA