Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

Jamais assez

com

Si vous souhaitez réagir et écrire et/ou lire un commentaire sur cette page, rendez-vous tout en bas de celle-ci. Merci pour votre visite.

Je pense à ceux qui depuis quelques années ont pris cette belle habitude

de ne jamais finir leur conversation téléphonique

sans nous rappeler "Et n'oubliez jamais que l'on vous aime".

Je me souviens qu'autrefois, ils disaient

"Sois heureuse, ma fille".

Depuis, je n'oublie jamais, parce qu'ils m'ont appris...

eMmA MessanA

Tous les collages de la série de l'Humanité sont regroupés ici : lien

Les Collages d'eMmA MessanA, collage "La passeggiata", pièce unique

Les Collages d'eMmA MessanA, collage "La passeggiata", pièce unique

© eMmA MessanA

Paris XIème, mai 2015 - N°291 La passeggiata

Collage sur papier dessin 30 X 42 cm

Fragments de papiers provenant de magazines

Ce collage N°291, pièce unique, est disponible non encadré dans le catalogue N°2 ici

(le copyright en filigrane n'apparaît pas sur le collage original)

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL

5% du produit de la vente des collages sont versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Président-Fondateur et Noëlle Duteil  la Trésorière

Louis, Matthieu, Joseph et Anna Chedid, On Ne Dit Jamais Assez Aux Gens Qu'On Aime Qu'On Les Aime

Louis Chedid

Ses parents, ses amis
Ces femmes qu'on affectionne
Avec lesquels on dort, on dîne
On parle au téléphone
Souvent, quand nos regards se croisent
Y a comme une chaleur
Mais de là à en faire des phrases
Trop de pudeur, trop de pudeur

{Refrain:}
On ne dit jamais assez
Aux gens qu'on aime
Par peur de les gêner
Qu'on les aime
On leur dit jamais assez
Que sans eux, sans elles
On serait même pas la moitié
De nous-mêmes

Avant de nous dire au revoir
De marcher à l'ombre
Avant que sur notre histoire
Le rideau tombe
J' veux déclarer à tout ce petit monde
Qui m'entoure
La vie, la vie serait d'un sombre
Sans vous autour, vous tous autour

{au Refrain}

Qu'y a-t-il de plus important
La raison ou les sentiments ?
On ne dit jamais assez
Aux gens qu'on aime
On leur dit jamais assez
Qu'on les aime

Je vous aime !

Vous aimez les collages d’eMmA MessanA ?

Inscrivez-vous à la lettre d'information du blog : http://www.emmacollages.com/mail/form

Devenez fan de la page facebook : https://www.facebook.com/lescollagesdemmamessana

Suivez-moi sur twitter : https://twitter.com/eMmAMessanA

Et... n'hésitez pas à transmettre ce lien à vos connaissances : www.emmacollages.com

Print
Repost

Commenter cet article

valentine 05/03/2016 10:05

Oui, sois heureuse ma fille. Mes parents ne me l'ont jamais dit mais je le dis chaque jour à ma Maureen.
Comme les mots simples sont parfois compliqués à dire et pourtant.....
J'aime beaucoup ton collage. La filiation dans les couleurs. génial. On sent que l'amour circule
Et la famille Chedid qui illustre parfaitement la pensée.
Et puis ce rayon de lumière qui éclaire ma journée neigeuse.
Bon week-end Emma. Je t'aime chère amie.

eMmA MessanA 05/03/2016 11:49

Maureen sait qu'elle est aimée et c'est une force inébranlable qui la porte et la portera.
Oh merci pour tes mots, Valentine.

gazou 25/11/2015 15:21

jolie création, je n'avais pas vu le bouquet la première fois, on ne regarde jamais assez attentivement..
C'est vrai...trop de pudeur nous retient...mais attention de ne pas se contenter de mots et de le montrer aussi dans les actes...sinon, ces mots-là deviennent blessants
J'ai toujours beaucoup de peine à te mettre un commentaire

eMmA MessanA 01/12/2015 09:42

Oui, j'ai une prédilection pour les petits détails en général qui, suggérés, modifient une vue d'ensemble a priori évidente.
Oui bien sûr Gazou, je suis bien d'accord avec toi sur l'impérieuse nécessité de bannir toute mauvaise foi dans les rapports humains.
Merci pour tes efforts pour commenter, malgré tout.
Belle et douce journée à toi,
eMmA

marine D 25/11/2015 09:42

C'est vrai c'est si important, joli morceau qui fait chaud au coeur...

LADY MARIANNE 23/11/2015 19:40

j'aime beaucoup cette créa "humanité " avec le bouquet de fleurs -
La chanson je connais et j'apprécie aussi-
bonne soirée-

eMmA MessanA 24/11/2015 11:59

Et moi, j'aime que tu aies remarqué le bouquet...
Cette chanson va bien à cette famille, je trouve...
Belle journée,
eMmA

lenez o vent 23/11/2015 17:48

illustration conforme à cette belle chanson
ah la pudeur de dire...
Bises EmmA

eMmA MessanA 24/11/2015 12:00

Franchir la pudeur et... c'est le feu d'artifice du bonheur !

almanito 23/11/2015 16:04

Ton collage illustre bien ton propos.
Hé oui c'est important, d'autres,( mais les mêmes), m'ont appris à ne jamais partir se coucher en étant fâché avec ceux que l'on aime.

eMmA MessanA 24/11/2015 12:01

Bien d'accord avec les recommandations des tiens. Ah comme ce serait bien d'en être toujours capables !