Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

"Pour qu'un arbre qui meurt devienne une chanson"

Je suis fasciné par la somme de hasards qui aboutissent à ce que nous sommes dans l'instant présent.

J'ai retrouvé ce même étonnement chez René Barjavel qui lui, a conclu qu'il ne pouvait s'agir de hasards, mais de l'expression d'une volonté dont le but nous échappe, et qui s'exprime sans cesse par la vie.

Yves Duteil

Très jolie #valse du temps qui passe et qui se transforme en amour...

J'ai toujours beaucoup aimé ce rythme musical à trois temps, harmonieux et empli de douceur.

Cette chanson intemporelle est très agréable à réécouter.

A vous,

eMmA MessanA

Les Collages d'eMmA MessanA, "Branches", pièce unique

Les Collages d'eMmA MessanA, "Branches", pièce unique

© eMmA MessanA

 Paris XIème, novembre 2012 - N°188 Branches

Collage sur papier dessin 29.7 X 42 cm

Fragments de papiers provenant de magazines

Ce collage N°188, pièce unique, est vendu

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL

5% du produit de la vente de ce collage ont été versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Président-Fondateur et Noëlle Duteil  la Trésorière

Yves Duteil, Le Bûcheron

Extrait de l'album J'Ai La Guitare Qui Me Démange (1979)

Paroles et Musique Yves Duteil

Il a fallu qu'un jour un bûcheron se lève
Abatte un beau cyprès pour vendre à la scierie
Qu'un amateur de bois pour faire sécher la sève
Attende patiemment la moitié de sa vie

Il a fallu qu'un jour un bateau le transporte
Et qu'un vieil artisan le préfère au sapin
Que je m'arrête enfin sur le seuil de sa porte
Et qu'avec un sourire il m'ait serré la main

Voilà, comment ce soir, je joue sur ma guitare
L'incroyable voyage à travers les années
D'une graine emportée par un vent dérisoire
Pour devenir guitare au fond d'un atelier

C'est la chaîne sans fin des détails innombrables
Qui fabrique nos jours et ressemble au destin
Qui fait tomber la pluie sur les déserts de sable
Et s'épanouir les fleurs au coeur de mon jardin

Chacun n'est qu'un maillon de cette chaîne immense
Et ma vie n'est qu'un point perdu sur l'horizon
Mais il fallait l'amour de toute une existence
Pour qu'un arbre qui meurt devienne une chanson

Dont les mots, au  hasard, par des sentiers bizarres
Vont trouver leur bonheur au bout de nos chagrins
Et le temps, peu à peu, s'endort dans nos mémoires
Pour nous faire oublier qu'au début du chemin,

C'est la chaîne sans fin des détails innombrables
Qui fabrique nos jours et ressemble au destin
Qui fait tomber la pluie sur les déserts de sable
Et jaillir la musique aux doigts des musiciens

Je n'étais qu'un maillon dans cette chaîne immense
Et ma vie n'est qu'un point perdu sur l'horizon
Mais il fallait l'amour de toute une existence
Pour qu'un arbre qui meurt devienne une chanson

Mais il fallait l'amour de toute une existence
Pour qu'un arbre qui meurt devienne une chanson

Pour retrouver d'autres chansons d'Yves Duteil dans la playlist d'eMmA MessanA, suivre ce lien : http://www.emmacollages.com/pages/Playlist_Yves_Duteil-6419310.html

Le Blog A Part d'Yves Duteil : lien

Yves Duteil sur facebook : link

Yves Duteil sur twitter : link  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lenez o vent 11/11/2015 11:47

cela me conforte dans mes ressentis

qu' il est agréable d'écouter : le bûcheron
Merci, Bises

eMmA MessanA 11/11/2015 14:49

Moi, je me demande si cette guitare existe toujours...
Oui, cette valse est un régal à chaque fois renouvelé.
Je t'embrasse Armelle.
Bonne journée à toi,
eMmA

valentine 10/11/2015 13:57

Je suis d'accord, il n'y a pas de hasards. Mais le but me semble-t-il est que ce chemin qui nous est suggéré est celui de la joie intérieure.
A lire, le dernier Frédéric Lenoir: "La puissance de la joie".
Chaleureuses bises automnales chère Emma.
Dans ton collage, j'aime ta tranche de citron en forme de joyeux petit soleil qui réchauffe notre arbre en train de se dénuder.

eMmA MessanA 10/11/2015 16:42

Tu as de bonnes lectures, Valentine ! J'aime beaucoup ce philosophe de la joie.
Je t'envoie un zeste de bonne humeur (mais pas on the rocks) !
Gros bisous, ma chère amie.
eMmA

almanito 10/11/2015 12:54

Je le connais ton bel arbre avec son zeste de soleil;)

eMmA MessanA 10/11/2015 12:59

Et la chanson ?