Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

Tu penses à quoi, dis ?

com

Visage hermétique

un turbo dans le cerveau -

tu penses à quoi, dis ?

eMmA MessanA

Tous les haïkus sont regroupés ici : #Haïkus

© collage et texte eMmA MessanA

 
Les Collages d'eMmA MessanA, collage "Tu penses à quoi, dis ?", pièce unique © eMmA MessanA

Les Collages d'eMmA MessanA, collage "Tu penses à quoi, dis ?", pièce unique © eMmA MessanA

© eMmA MessanA

Saint-Urbain (Vendée), juillet 2016 - N°313 Tu penses à quoi, dis ?

Collage sur papier dessin 24 X 32 cm

Fond du collage  #papier indien

Pour découvrir où j'ai acheté le papier indien, reliez ceci : lien

Ce collage N°313pièce unique, est disponible non encadré dans le catalogue N°2 ici

(le copyright en filigrane n'apparaît pas sur le collage d'origine)

le #papier indien, fait main, provient de la Manufacture de papiers artisanaux de l'Ashram Sri Aurobindo de Pondichéry

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL

5% du produit de la vente des collages sont versés à APRES en France, envoyésdans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Président-Fondateur et Noëlle Duteil  la Trésorière

Idées Noires, Bernard Lavilliers, Catherine Ringer

Il se lève, c'est l'heure, écrase son mégot
Dans sa tasse de café, éteint la stéréo
Eteint le lampadaire, éteint le plafonnier
Eteint dans la cuisine, met la sécurité
Un couloir
Une porte
Un lit
C'est la nuit
Quelques pills pour dormir, je n'sais plus où je suis
Un store noir
Une porte
Un lit
C'est l'ennui
Rien à faire pour l'amour, mais ne dis pas toujours

Où es-tu, quand tu es dans mes bras?
Que fais-tu, est-ce que tu penses à moi?
D'où viens-tu? Un jour tu partiras
Où es-tu, quand tu es dans mes bras?

Je fais des mauvais rêves, j'suis sur un mauvais câble
Dans la paranoïa, pas de marchand de sable
J'vois en panoramique urgente et désirable
Une blonde décapitée dans sa décapotable
Cauchemar
Highway
Bad trip
Fumée noire
Une vamp vorace tue au fond d'un couloir
J'en sors pas
Cafard
Bad trip
Idées noires
Avalé par l'espace au fond d'un entonnoir

J'veux m'enfuir, quand tu es dans mes bras
J'veux m'enfuir, est-ce que tu rêves de moi
J'veux m'enfuir, tu ne penses qu'à toi
J'veux m'enfuir, tout seul tu finiras

J'veux m'enfuir, quand tu es dans mes bras
J'veux m'enfuir, est-ce que tu rêves de moi
J'veux m'enfuir, tu ne penses qu'à toi
J'veux m'enfuir, tout seul tu finiras

J'veux m'enfuir, j'veux partir, j'veux d'l'amour, du plaisir
D'la folie, du désir, j'veux pleurer et j'veux rire
J'veux m'enfuir, j'veux partir, j'veux d'l'amour, du plaisir
D'la folie, du désir, j'veux pleurer et j'veux rire
J'veux m'enfuir, j'veux partir, j'veux d'l'amour, du plaisir
D'la folie, du désir, j'veux pleurer et j'veux rire

J'veux m'enfuir, quand tu es dans mes bras
J'veux m'enfuir, est-ce que tu rêves de moi
J'veux m'enfuir, tu ne penses qu'à toi
J'veux m'enfuir, tout seul tu finiras

J'veux m'enfuir, quand tu es dans mes bras
J'veux m'enfuir, est-ce que tu rêves de moi
J'veux m'enfuir, tu ne penses qu'à toi
J'veux m'enfuir, tout seul tu finiras...

Print
Repost

Commenter cet article

valentine 24/07/2016 10:46

un beau duo que je ne connaissais pas pour accompagner ce "tu penses à quoi dis". Ah, si l'on savait.........
Ton papier indien donne l'idée d'un magma de lave.

eMmA MessanA 25/07/2016 16:14

Je ne détestais pas celui que Bernard Lavilliers avait formé avec Nicoletta pour cette chanson puissante.
Peut-être ne vaut-il mieux pas savoir, mais imaginer... ?
Oui ce motif m'avait plu pour ses tourbillons improbables qui nous mènent vers un brin de folie.

almanito 22/07/2016 20:53

Bien en accord avec ta compo et le texte un peu surréaliste de la chanson, ton haïku, quel bel ensemble!

eMmA MessanA 23/07/2016 10:06

Merci Alma pour tes mots et ta fidélité à mon univers.
Bonne fin de semaine,
eMmA