Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

C'est fou, non ?

com

Parfois, une cartographie mentale m'emmène loin, entre deux mondes et alors, je ne sais lequel de ces deux mondes est le plus réel, celui qui mène à la folie ou celui peuplé de fous...

eMmA MessanA

Toutes les #Encres sont à retrouver en cliquant sur le tag. N'ayez pas peur, ça ne tache pas les doigts !

Tous les collages de la série Abstrait sont regroupés ici : #Abstrait

Les Collages d'eMmA MessanA, encre "Cartographie azurée", pièce unique

Les Collages d'eMmA MessanA, encre "Cartographie azurée", pièce unique

© eMmA MessanA

Saint-Urbain (Vendée), octobre 2016 - N°324 Cartographie azurée

Encres sur papier dessin 24 X 32 cm

Ce N°324, pièce unique, est disponible non encadré dans le catalogue N°2 ici

(le copyright en filigrane n'apparaît pas sur le collage original)

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL

5% du produit de la vente des collages sont versés à  #Apres en France, envoyésdans une enveloppe "♥ @ ♥"

en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Président-Fondateur et Noëlle Duteil  la Trésorière

C'est fou, non ?C'est fou, non ?

Julien Clerc, Fou Peut-Etre

Paroles, Maxime Le Forestier - Musique, Julien Clerc

Je regarde passer les ruines
Éparpillées sur le rivage
Avant que le jour ne décline
Je nage
Ce rêve me reviens souvent
D'un inévitable naufrage
Dont je serais seul survivant
Je nage
Fou peut-être
Et fier de l'être
Ils sont si doux ces bras de mer
Que je m'y love que je m'y perds
Fou peut-être
Et fier de quoi
Ils sont si doux ces bras de mer
Que je m'y perds et que j'aime ça

C'est l'eau qui va lisser mon front
Et rendre serein mon visage
Les années glissent et glisseront
Je nage
Et je me dis que ça me plait
A l'heure qu'il est et à mon âge
Que la mer a des dents de lait
Je nage
Fou peut-être
Et fier de l'être
Ils sont si doux ces bras de mer
Que je m'y love que je m'y perds
Fou peut-être
Et fier de quoi
Je n'ai suivis que des chimères
Fortune de terre et
Ils sont si doux ces bras de mer
Que je m'y love que je m'y perds
Fou peut être
Et fier de quoi
Ils sont si doux ces bras de mer
Que je m'y perds et que j'aime ça

Print
Repost

Commenter cet article

marine D 28/10/2016 17:48

Je vois un petit personnage a la bouille ronde, muni d'un grand pied... Et puis l'océan possède des fonds si bleus que je comprends Julien qui veut s'y perdre !!!
Zoubis

almanito 27/10/2016 21:33

Et ceux que l'on dit fous le sont-ils tant que cela...

Surréaliste et beau ce tableau marin, j'aime beaucoup!

eMmA MessanA 28/10/2016 09:48

J'ai toujours bien aimé les fous...