Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Caquetages

          En ces temps de verbiage aigü dû aux multiples points de vue autour des prochaines élections, il me revient en mémoire cette chanson d'Alain Souchon à la plume et aux ergots affûtés, Poulaillers' Song.

Pour l'illustrer, je vous livre un peu de mon chez moi : voici une toile de mon père, #Antoine Frau .

J'ai toujours aimé les scènes de basse-cour. Elles ont pour moi, le parfum (oui, le parfum) d'une certaine enfance où l'on se battait pour aller donner des graines aux poules, qui nous regardaient en coin... C'était chez mes grands-parents près de Marseille.

Il parait qu'il ne faut pas parler politique ni de choses qui fâchent dans les blogs, sinon les lecteurs vous fuient.

Oh moi, je ne fais pas de politique, je peux pas... j'ai cot-cot--cot-collage !

A bientôt,

eMmA MessanA

 

Antoine Frau, N°249-8 "Le poulailler", 2001

Antoine Frau, N°249-8 "Le poulailler", 2001

Alain Souchon, Poulaillers' Song

Extrait de l'album Jamais content (1977)

Dans les poulaillers d'acajou,
Les belles basses-cours à bijoux,
On entend la conversation
D'la volaille qui fait l'opinion.
Ils disent:

"On peut pas être gentils tout le temps.
On peut pas aimer tous les gens.
Y a une sélection. C'est normal.
On lit pas tous le même journal,
Mais comprenez-moi : c'est une migraine,
Tous ces campeurs sous mes persiennes.
Mais comprenez-moi : c'est dur à voir.
Quels sont ces gens sous mon plongeoir?"

"On peut pas aimer tout Paris.
N'est-ce pas y a des endroits la nuit
Où les peaux qui vous font la peau
Sont plus bronzées que nos p'tits poulbots
Mais comprenez-moi : la djellaba,
C'est pas ce qui faut sous nos climats.
Mais comprenez-moi : à Rochechouart,
Y a des taxis qui ont peur du noir."

" Que font ces jeunes, assis par terre,
Habillés comme des traîne-misère.
On dirait qu'ils n'aiment pas le travail.
Ca nous prépare une belle pagaille.
Mais comprenez-moi : c'est inquiétant.
Nous vivons des temps décadents.
Mais comprenez-moi : le respect se perd
Dans les usines de mon grand-père. "

Mais comprenez-moi...

Pour retrouver d'autres chansons de Alain Souchon dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d’une note :

Il a trouvé son Voulzy, il a trouvé son Souchon

Question de philosophie

Le Mystère

Le détournement de Maureen

Quatre collages encadrés  

D'autres pierres portées à l'édifice...

Regards croisés sur le collage dominical #4

L'inexorable tic-tac

Site d’Alain Souchonlink

Page facebook d’Alain Souchon : link

Pour retrouver d'autres chansons de Laurent Voulzy dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d'une note :

Il a trouvé son Voulzy, il a trouvé son Souchon

Jeanne, prénom intemporel

Toc, toc, toc

D'Orléans à Voulzy
Le Couronné

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

eMmA MessanA

J'aime le chocolat, la Sardaigne, les p'tits papiers (ceux de Gainsbourg, les colorés, les tout collés), les histoires, les mots doux, sucrés, salés, poivrés, les belles voix, marcher, chanter, la pluie, le soleil, et la tête alouette !
Voir le profil de eMmA MessanA sur le portail Overblog

Commenter cet article

Quichottine 03/03/2017 09:15

Les caquetages deviennent assourdissants... :(
Mais j'aime énormément cette chanson et le tableau de ton père est très beau.
Merci pour le partage, eMmA.
Bises et douce journée.

eMmA MessanA 03/03/2017 09:35

Parfois, ils vont même jusqu'à crever les tympans... C'est éceourant, mais je pense qu'il n'est pas bon de devenir sourd, muet, aveugle...
Papa sera ravi d'apprendre que son tableau a fait un jour la une de ce blog et de vos commentaires élogieux.
Merci à toi Quichottine.
Je t'embrasse,
eMmA

Jeanne Fadosi 01/03/2017 17:57

Souchon je ne m'en lasse pas alors .... merci

eMmA MessanA 01/03/2017 18:12

moi non plus... quel incroyable talent sur la longévité !

Martine 85 01/03/2017 09:06

J'aime le tablezu de ton papa quant à la chanson de souchon je ne la conbaissais pas et elle me laisse sans commentaire.

eMmA MessanA 01/03/2017 10:22

Souchon (et bien sûr mon papa) sont des génies !

valentine 01/03/2017 09:02

ça tombe bien! la politique m'emmerde et j'adore les poules. Chez moi, ce sont des souvenirs dans ma famille maternelle dans les Landes.
Cot cot codette :-)

eMmA MessanA 01/03/2017 10:13

Je crois que nous avons tous des souvenirs d'enfance de poulettes !
Tiens, je vais penser à raconter une histoire aux enfants du CP qui s'appelle "Une poule pondait des patates" (ça tombe bien, j'adore aussi les pommes de terre...)
Tu connais le n° de tél de la poule du coin ? 4 4 4 4 1 9
;)
Bisous, eMmA

erato 28/02/2017 22:08

Un très beau tableau très expressif , j'aime beaucoup.
Quand Nolwenn vient à la maison , je l'emmène à la ferme voisine où elle donne des graines aux poules et ramasse les oeufs , un bonheur immense!
J'aime la chanson de Souchon , une chronique actuelle!
Douce soirée, bises eMmA

eMmA MessanA 01/03/2017 10:28

Mon petit papa qui n'aimait guère les commandes avait fait une exception pour moi en acceptant de me peindre une scène de basse-cour. J'adore le côté naïf de ce tableau qui trône dans ma cuisine.
Ah j'imagine la petite jolie Nolwenn ramassant les oeufs. De jolies photos pour les yeux, le coeur et la mémoire...
Embrasse-la pour moi.
Souchon (et Voulzy) avec son oeil acéré nous maintient la conscience ouverte et cette chanson date de 1977 ! Preuve que l'artiste est notre boussole. Quel talent.
Passe un joli mois de mars. Bisous,
eMmA

Mimi 28/02/2017 09:11

Génial !
Toile adorable

eMmA MessanA 01/03/2017 10:30

Je vais cafeter (et non caqueter) auprès de mon père !

gazou 28/02/2017 09:07

J'aime bien le poulailler de Antoine Frau
Quant à la chanson de Souchon, je la connaissais sans la connaître, je n'avais jamais vraiment écouté les paroles, elle est tout à fait d'actualité
Bonne journée Emma

eMmA MessanA 01/03/2017 10:34

Désolée, Gazou pour cette réponse tardive (je ne reçois plus les push-mails...)
Oui, complètement d'actualité. De tous temps, l'artiste a été un visionnaire, nécessaire au contre-pouvoir et dans cette chanson, malheureusement intemporelle, Souchon vise très juste encore.
Merci pour papa.
Belle journée à toi,
eMmA