Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

eMmA MessanA, collagiste

Collagiste et auteure jeunesse. Des fois, je mixe les deux et même, je peux m'égarer vers un monde de poésie...


Une fille de rêve

Publié par eMmA MessanA sur 10 Novembre 2018, 17:04pm

Catégories : #Mes gammes

   Dans la série Mes gammes

    Avec son nouvel album Folk, Nolwenn Leroy reprend carrément des titres d'Yves Duteil (le mythique Virages), Yves Simon (le non moins mythique Diabolo Menthe), Francis Cabrel (Je T'aimais, Je T'Aime, Je T'Aimerai), Nicolas Peyrac (So Far Away From L.A.), Jacques Higelin dont le départ nous laisse insonsolable (Je Ne Peux Plus Te Dire Je T'Aime), le divin Leonard Cohen (Suzanne version Graeme Allwright), le regretté et si talentueux Jean-Michel Caradec parti bien trop tôt (Ma Petite Fille De Rêve), Dick Anngard (Sacré Géranium), David Mc Neil/Yves Montand (Hollywood), Nino Ferrer (La Rua Madureira), Malicorne (Marions les roses), Daniel Lanois (Jolie Louise).

    Je ne suis pas une habituée des albums de cette artiste, même si j'appprécie sa très belle voix, mais je reconnais qu'elle sert très bien ces chansons que je crois toutes connaître (à part Lanois et Malicorne). 

A l'annonce du contenu de cet album, j'ai pensé que c'était un peu osé d'interpréter ces chansons, puis j'ai trouvé que c'était courageux et enfin, j'ai complètement adhéré.

    Ne comptez pas sur moi pour verser dans le sempiternel "je préfère la version d'origine" car je considère que les bonnes interprétations de standards apportent un nouvel éclairage sur des chansons qu'on a adorées, surtout celles que l'on associe immanquablement à l'interprète d'origine (que des hommes, d'ailleurs).

C'est comme une redécouverte, un remue-ménage dans le coeur de nos souvenirs qui prennent un virage et donnent l'envie d'aller planter des géraniums dans le jardin de nos années 70 tout en sirotant un diabolo menthe.

Ici les hommages sont délicats et doux dans leur fraîche interprétation par Nolwenn Leroy, une fille de rêve.

Conquise.

A bientôt,

eMmA MessanA

Les Collages d'eMmA MessanA, collage "Il giardino dei piccoli", pièce unique © eMmA MessanA

Les Collages d'eMmA MessanA, collage "Il giardino dei piccoli", pièce unique © eMmA MessanA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Y-Lan 12/11/2018 10:42

Comme toi, je suis de celles qui pensent que les réinterprétations sont vraiment intéressantes et permettent de voir la créativité de certaines artistes à partir d'une œuvre originale (en même temps, j'ai longtemps été chanteuse même si j'ai arrêté pour un temps et j'ai fait pas mal de reprises). J'aime faire du lettrage autour de morceaux de musique mais c'est chouette aussi en collage ! Cela permet encore plus de créativité je pense !

eMmA MessanA 12/11/2018 14:12

Merci et bienvenue Y-lan !
J'aime bien la façon dont vous travaillez le lettrage, car j'y vois une façon originale de l'aborder. Le lettrage juste pour la caligraphie me déprime un peu car du coup, tout le monde écrit de la même manière. On voit la même écriture partout. Tandis que vou, vous proposez des mises en scène qui ouvrent des perspectives permettant la créativité et non pas le recopiage. Et puis, j'aime l'écriture manuelle qui a sa propre patte même si ce n'est pas toujours parfait.
Merci à vous de nous montrer de si belles réalisations.

Valentine 10/11/2018 22:02

Diabolo menthe, j'avais adoré le film et la chanson d'Yves Simon
Ton collage colle bien au romantisme de la pochette du disque de Nolwen Leroy.

eMmA MessanA 12/11/2018 14:41

Moi, d'Yves Simon j'aime absolument tout (tous ses ablums, tous ses livres) et je ne désespère pas qu'il continue à nous enchanter pendant encore longtemps.
J'aime assez également l'album de reprises par la nouvelle scène française "Génération(s) Eperdues(s)".
Merci pour ton observation fine (lien "Il Giardiono dei piccoli" et la belle pochette de l'album de Nolwen Leroy).
Je t'embrasse,
eMmA

gazou 10/11/2018 20:07

Moi aussi, je trouve qu'il y a de nouvelles interprétations qui sont parfois très réussies et nous font découvrir, sous un autre jour, une chanson que l'on croyait bien connaître

eMmA MessanA 12/11/2018 14:45

Oui, se laisser surprendre, voire bousculer, par la re-vision d'une oeuvre, quelle qu'elle soit.
Cette richesse est particulièrement frappante, je trouve, lorsqu'il s'agit d'une chorale qui offre une version inhabituelle d'une chanson.
C'est comme si notre émotion en était décuplée.
Belle semaine, chère Gazou.
eMmA

almanito 10/11/2018 18:40

Tout en fraîcheur aussi ton giardino, super compo. J'aime bien la voix de Nolwenn Leroy, il faudrait qu'elle sorte un peu d'un certain académisme pour mettre en valeur une pointe de fantaisie mais elle y arrivera.

eMmA MessanA 12/11/2018 14:55

Je me suis également fait cette remarque, comme si cette excellente chanteuse demeurait toujours un peu sur la réserve, manquait un peu d'audace.
Mais en même temps, a-t-elle l'envie de se faire la violence de se lâcher davantage ? Son public ne la reconnaîtrait peut-être pas, le dosage est sans doute difficile...
Ses capacités vocales et sa sensibilité, sa belle authenticité en font quoiqu'il en soit une artiste à part remarquable.

Nous sommes sociaux !

Articles récents