Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

eMmA MessanA, collagiste

Collagiste et auteure jeunesse. Des fois, je mixe les deux et même, je peux m'égarer vers un monde de poésie...


Collage de titres N°17

Publié par eMmA MessanA sur 6 Juillet 2019, 00:01am

Catégories : #Collage de titres, #Un moment de lecture

Angela Gheorghiu, Vissi d'arte, vissi d'amore, Tosca (acte II)

Série #Collage de titres*

 

 

La petite fille silencieuse écoute la pluie, la voix perdue des hommes.

~~

La Petite Fille silencieuse, roman de Peter Hoeg traduit du danois par Anne-Charlotte Struve publié chez Actes Sud, lu en 2007 à Paris XIème.

Le marque-page : un ticket de métro parigot.

Écoute la pluie, roman de Michèle Lesbre publié chez Sabine Wespieser éditeur, lu en avril 2003 à Paris XIème.

Le marque-page : une jolie carte toute fleurie d'une aminaute ayant reçu l'un des collages qu'elle m'avait commandé.

La Voix perdue des hommes, roman d'Yves Simon publié chez Grasset, dédicacé par l'auteur "un soir d'automne à Strasourg". Lu en août 2001 à Griesheim-sur-Souffel, puis relu en décembre 2017 à Saint-Urbain (Vendée).

Le marque-page : une carte publicitaire Flow Magazine

~~

Bonnes, très bonnes lectures à tous et à bientôt pour un nouveau #Collage de titres, si vous le voulez bien !

  eMmA MessanA

* mon jeu d'été consiste à faire une phrase avec le titre de trois ouvrages choisis dans sa bibliothèque, sans aucun rapport entre eux quant à leur contenu

Il m'a dit, "C'est Borges, un poème, vous le connaissez ?"
J'ai dit oui, que je connaissais Borges, mais pas l'espagnol. J'ai ajouté que j'aimais une phrase de lui, "Les dieux tissent des malheurs afin que les générations futures ne manquent pas de sujets pour leurs chants." Je ne savais plus où je l'avais lue.
Il m'a dit encore, "Pour moi, ce tango, c'est comme cette pluie mais à l'intérieur de moi, vous comprenez ?
Oui, je crois que je comprends, ce soir surtout.
A cause de l'orage ?
Non..."
Je me suis alors souvenue de ce personnage d'un film hongrois qui prononçait des mots semblables dans un bar enfumé, alors qu'une pluie diluvienne noyait le paysage alentour. "Connaissez-vous la pluie intérieure ?" demandait-il à l'assemblée un peu éméchée, et personne ne répondait.

Michèle Lesbre (in "Ecoute la pluie", page 78, Sabine Wespieser Editeur)

Collage de titres : La petite fille silencieuse écoute la pluie, la voix perdue des hommes.

Collage de titres : La petite fille silencieuse écoute la pluie, la voix perdue des hommes.

 

 

Paroles originales en italien

Traduction en français

Vissi d'arte, vissi d'amore,
Non feci mai male ad anima viva!
Con man furtiva
Quante miserie conobbi aiutai.
Sempre con fè sincera
La mia preghiera
Ai santi tabernacoli salì.
Sempre con fè sincera
Diedi fiori agli altar.
Nell'ora del dolore
Perché, perché, Signore,
Perché me ne rimuneri così?
Diedi gioielli della Madonna al manto,
E diedi il canto agli astri, al ciel,
Che ne ridean più belli.
Nell'ora del dolore,
Perché, perché, Signore,
Ah, perché me ne rimuneri così?

J'ai vécu d'art, j'ai vécu d'amour,
Je n'ai jamais fait de mal à âme qui vive !
Par une main cachée
J'ai soulagé toutes les misères que j'ai rencontrées.
Toujours avec une foi sincère
Ma prière
Est allée vers le saint tabernacle.
Toujours avec une foi sincère
J'ai offert des fleurs à l'autel.
En ce temps de douleur
Pourquoi, pourquoi, Seigneur,
Pourquoi m'en récompenses-tu ainsi ?
J'ai offert des joyaux pour le manteau de la Madone,
Et offert mon chant aux étoiles, au ciel,
Qui en resplendissaient, encore plus beaux.
En ce temps de douleur
Pourquoi, pourquoi, Seigneur,
Ah, pourquoi m'en récompenses-tu ainsi ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lenez o vent 08/07/2019 10:18

créatrice fabuleuse
Merci, bisous

eMmA MessanA 08/07/2019 10:25

Oh moi, je n'ai fait qu'assembler quelques titres...

erato 06/07/2019 21:49

Ta phrase est profonde . La chanson est très belle , parfois cette interrogation nous habite.
Douce soirée, bises eMmA

eMmA MessanA 07/07/2019 15:40

Il y a tant d'interrogations qui se formulent dans nos esprits lorsqu'on accepte d'être habités par un peu de silence...

Valentine 06/07/2019 10:37

Ton collage, est-ce un haïku?

eMmA MessanA 06/07/2019 10:40

Non, ce n'est pas un haïku.
J'essaie de coller trois titres pour en faire une phrase. Mais c'est vrai qu'avec les titres de livres nous pourrions également composer des haïkus. A toi de jouer !

Valentine 06/07/2019 10:35

Ta bibliothèque est un trésor. Chez moi, les livres circulent, faute de place mais peut être aussi que cela fait partie de mon caractère que de ne pas garder.
Beau week end chère amie.

eMmA MessanA 06/07/2019 10:41

Oui, j'ai la chance de disposer d'un espace suffisant pour garder mes livres. Mais j'ai connu une époque où je vivais chez mes livres... !!

manou 06/07/2019 10:09

Une très jolie phrase accompagnée d'une belle chanson. Je ne connais aucun des trois, ta bibliothèque regorge de merveilles :)

eMmA MessanA 06/07/2019 10:16

Je tiens à ma bibliothèque comme à la prunelle de mes yeux.
Souvent, lorsque je vois à la télévision des reportages suite à telle ou telle catastrophe liée à un incendie ou à une inondation ayant touché des particuliers, je pense immédiatement à mes livres chéris en me disant que je serais inconsolable s'il leur arrivait pareille mésaventure...

almanito 06/07/2019 08:00

Magnifique Angela Gheorghiu, pas le matin au réveil!
Ton collage est parfait, poétique et grave, dans le ton de ce que tu as choisi de Michèle Lesbre.
J'aime bien ton habitude de laisser tes marques pages, c'est sympa de retrouver une trace de sa vie au moment où on a lu le livre pour la première fois. Ca m'arrive parfois, mais le plus souvent j'aime bien mes marques pages et j'ai tendance à les trimbaler de livre en livre, chacun ses marottes ;)

eMmA MessanA 06/07/2019 11:15

Ah, tu me fais rire, Alma. Lire, relire, coller, recoller.......

almanito 06/07/2019 10:55

Pffff je sortais du lit :))) Excuse-moi, je voulais dire dès le matin! D'où l'intérêt de se relire systématiquement. Si je te disais que je ne relis même pas mes textes avant de publier...Misère!

eMmA MessanA 06/07/2019 10:01

Angela Gheorghiu interprète cet aria de Tosca à merveille. Il lui colle à la peau beaucoup plus que d'autres cantatrices qui en font des tonnes dans les glissendi. J'aime aussi Maria Callas dans ce rôle, mais les enregistrements sont assez médiocres.
Alors ça ne te dit rien le matin ? Moi je pourrais me le repasser à l'infini... A chaque fois, les frissons sont garantis jusqu'au final empli de force et de douceur extrêmes.
Oui, tu as raison, mes marque-pages représentent tout un pan de vie que je retrouve à chaque fois. J'aime profondément ces instants dérobés au cours du temps. Mais, tu as raison, chacun ses petits grigris...

Nous sommes sociaux !

Articles récents