Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

eMmA MessanA, collagiste

Collagiste et auteure jeunesse. Des fois, je mixe les deux et même, je peux m'égarer vers un monde de poésie...


Collage de titres N°20

Publié par eMmA MessanA sur 9 Juillet 2019, 00:01am

Catégories : #Collage de titres, #Un moment de lecture

Série #Collage de titres*

20 collages de titres, déjà ?

Quand, mais quand arrêtera-t-elle de nous bassiner ?

Non mais dis-donc, tu pourrais être poli avec les gens qui t'ennuient !

 ~~

Au-delà de cette limite, votre ticket n'est plus valable vers la beauté.

Je vais t'apprendre la politesse, (p'tit con !...)

~~

Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable, roman de Romain Gary publié chez Gallimard, lu en août 1993 à Chatou.

Le marque-page : un billet d'entrée numéroté 3288 du Musée La Maison Fournaise sur l'Ile des Impressionnistes de Chatou.

Vers la beauté, roman de David Foenkinos publié également chez Gallimard, lu en avril 2018 à Saint-Urbain (Vendée).

Deux marque-pages : le très joli bandeau illustré du Jeanne Hébuterne assise de Modigliani et une étiquette-cadeau signée de mes enfants.

Je vais t'apprendre la politesse ... (p'tit con !), essai/manuel de savoir-vivre de Jean-Louis Fournier / dessins de Bruno Heitz publié chez Documents Payot, lu en mars 1998 à Chatou.

Le marque-page : un billet d'entrée au Salon du Livre de Paris du 13 au 18 mars

Bel été et bonnes, très bonnes lectures à tous et à bientôt pour un nouveau #Collage de titres, si vous le voulez bien !

  eMmA MessanA

* mon jeu d'été consiste à faire une phrase avec le titre de trois ouvrages choisis dans sa bibliothèque, sans aucun rapport entre eux quant à leur contenu

~~

ATTENTION :
Si quelqu'un refuse le tutoiement, ne pas lui dire "Va te faire foutre" mais "Allez vous faire foutre".
A qui faut-il dire vous ?
à un empereur
à un général
à un roi
au prof
au juge
au policier
au pape
Toutefois, si le pape vous dit :
"Comment vas-tu yau de pipe ?"
Vous êtes autorisé à lui répondre :
"Et toi ture en zinc ?"
Vous reprenez le vouvoiement immédiatement après.

Jean-Louis Fournier (in "Je vais t'apprendre la politesse (p'tit con !)" page 126 Éditions Payot, 1998)

Collage de titres : Au-delà de cette limite, votre ticket n'est plus valable vers la beauté. J'vais t'apprendre la politesse, p'tit con !

Collage de titres : Au-delà de cette limite, votre ticket n'est plus valable vers la beauté. J'vais t'apprendre la politesse, p'tit con !

Il aimait être à l'écoute des élèves : leurs rêves, leurs désirs, leurs espoirs. C'était parfois compliqué. La nouvelle génération lui semblait déjà si éloignée de la sienne. Il n'avait que quarante ans, et pourtant il percevait un fossé profond.

David Foenkinos (in "Vers la beauté" Editions Gallimard)

SORTIR
Sans les autres, on n'aurait rien à lire, rien à regarder, rien à écouter et certainement qu'on deviendrait des vieux cons. Parfois autrui s'appelle Molière, Vermeer, Mozart, Woody Allen...
AU CINEMA
Entre un film français et un film américain, choisir le meilleur.
Aller voir les films en version originale.
Exiger le court métrage.
Ne pas raconter le film à son voisin (sauf s'il est aveugle).
Ne pas aller au cinéma quand on tousse trop.
Ne pas donner des coups de genoux dans le dossier du fauteuil de devant.
Ne pas retirer ses chaussures.
ATTENTION :
Fermer sa gueule pendant le film.

Jean-Louis Fournier (in "Je vais t'apprendre la politesse (p'tit con !)" page 202 Éditions Payot, 1998)

Marquise, Georges Brassens

(les trois premières strophes, Stances à Marquise de Pierre Corneille, la quatrième de Tristan Bernard)

Marquise, si mon visage
A quelques traits un peu vieux,
Souvenez-vous qu'à mon âge
Vous ne vaudrez guères mieux.

Le temps aux plus belles choses
Se plaîst à faire un affront:
Il saura faner vos roses
Comme il a ridé mon front.

Le mesme cours des planètes
Règle nos jours et nos nuits:
On m'a vu ce que vous estes;
Vous serez ce que je suis.

Peut-être que je serai vieille,
Répond Marquise, cependant
J'ai vingt-six ans, mon vieux Corneille,
Et je t'emmerde en attendant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

celestine 09/07/2019 13:11

Tes montages sont de petites pièces de théâtre à eux tous seuls...
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

eMmA MessanA 09/07/2019 13:42

Alors, installe-toi confortablement, le rideau rouge va s'ouvrir !

Valentine 09/07/2019 12:09

Excellent! Tu as l'art, chère Emma, de nous surprendre à chaque fois, quel plaisir.
Ce traité de politesse me plaît bien.
Le 20ème collage, déjà....encore, encore, ça fait du bien.
Belle journée en Vendée.

eMmA MessanA 09/07/2019 12:52

Le N°21 est prêt et après... on verra bien !

manou 09/07/2019 07:48

Très drôle c'est amusant aussi que la fin réponde au début ! Merci pour Brassens et pour les extraits. bonne journée

eMmA MessanA 09/07/2019 07:52

Brassens/Corneille/Tristan Bernard... une association dont je ne me lasse pas !
Merci de continuer à suivre mon délire tout collé...
Bonne journée aussi pour toi, Manou.

almanito 09/07/2019 07:41

Hou! Mais il y aurait comme il y aurait comme un esprit de rébellion chez madame eMmA de Saint Urbain en Vendée, ce matin? ;)
Bravo encore et merci pour Brassens, ignare que je suis j'ignorais qu'il n'était pas l'auteur de cette chanson!

almanito 09/07/2019 12:47

Un caractère bien trempé, oui, mais tout lisse certainement pas, je ne l'ai jamais pensé! :)

eMmA MessanA 09/07/2019 07:50

C'est bien mal me connaître que de penser qu'eMmA ait un caractère tout lisse ! ;)
Mais point de rébellion aujourd'hui, juste l'envie de rigoler avec ce collage de titres.
Brassens ? Une mine....

Nous sommes sociaux !

Articles récents