Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

eMmA MessanA, collagiste

Collagiste et auteure jeunesse. Des fois, je mixe les deux et même, je peux m'égarer vers un monde de poésie...


Calendrier de l'Avent d'eMmA 5/24

Publié par eMmA MessanA sur 5 Décembre 2019, 01:27am

Catégories : #Calendrier de l'Avent 2019

✫✫¸.•°*”˜˜”*°•.
   ✫¸.•°*”˜˜”*°•.✫✫
              .•°*”˜˜”*°•Calendrier de l'Avent 2019 5/24, Paris, quartier des Batignolles.

   On continue à ouvrir les fenêtres de mon Calendrier de l'Avent (vous savez, celui qui vous ne fera pas prendre une calorie, mais celui qui saura peut-être vous fera sourire, voire rire, saura parfois aussi vous émouvoir, du moins je l'espère ) ?

Ah les fenêtres d'un immeuble aux Batignolles, rue Léon Cosnard !

A demain, sauf si vous êtes déjà lassés de mes folles fenêtres...

eMmA MessanA

Octobre 2013, Rue Léon Cosnard aux Batignolles, Paris © eMmA MessanA

Octobre 2013, Rue Léon Cosnard aux Batignolles, Paris © eMmA MessanA

Yves Duteil, Madame Sevilla

Extrait de l'album de 2008  "(fr)agiles"
© Éditions de l'écritoire.

Notre école était rue Legendre, à huit heures, il fallait descendre
La maison, juste au coin en bas, ressemblait au château de Blois
Des gargouilles au bout des gouttières, la façade était tout en pierres
Et les balcons de fer forgé en feuillages entrelacés

Le voisin au deuxième étage se plaignait beaucoup du tapage
Quand je jouais sur le piano en marquant du pied le tempo
Sur la place, au bout du trottoir, c'était la rue Léon Cosnard
Rien que le nom, c'était trop beau ! Ça nous faisait jusqu'au métro

Mais tout au fond dans ma mémoire, il manquait un bout à l'histoire
D'autres images et d'autres lieux, le passé semblait déjà vieux
Et puis un soir, tout près d'Avranches, un vendredi ou un dimanche
Depuis la scène et côté cour, je vous ai vue en contre-jour

J'ai reconnu, du haut des marches, la silhouette et la démarche
Cinquante ans se sont envolés, mon enfance a ressuscité
Vous aviez toujours fière allure
Des cheveux blancs jusqu'aux chaussures
J'aurais voulu vous embrasser mais j'étais trop intimidé

Je vous ai dit "Bonjour maîtresse" avec cette infinie tendresse
Que vous posiez entre nos mains à l'école, tous les matins
C'était au cours préparatoire, récitations et cours d'Histoire
C'était si loin mais d'un seul coup, je me suis souvenu de tout

L'odeur des craies, les sacs de billes sous le préau, les cris des filles
Les bons points dans les boîtes en fer, les pupitres avec nos affaires
J'ai pris votre bras pour descendre, nous étions toujours rue Legendre
C'est pour vous seule que j'ai chanté, ce soir-là, pour vous remercier

De ces riens, bonheurs ou bêtises
Qui vous forgent, qui vous construisent
Et vous restent comme un trésor qui se tait mais qui brille encore
Mes plus beaux souvenirs d'enfance dormaient là, dans votre silence
Je croyais les avoir perdus et soudain, vous êtes apparue

Votre regard, tout près d'Avranches, un vendredi ou un dimanche
Dans la lumière de vos yeux bleus, renouait le fil des jours heureux
Et puis un jour, c'est votre fille qui, de la part de la famille
Nous a fait part de sa douleur, vous étiez partie pour ailleurs

Le lendemain, de cette adresse parvenait un mot de tendresse
Comme un signe sur le chemin, une lettre de votre main
Le bonheur de nos retrouvailles n'aura duré qu'un feu de paille
En nous laissant sur le tableau un grand soleil comme un cadeau

Et dans le cœur, tout près d'Avranches, un vendredi ou un dimanche
Votre sourire et votre voix, madame Jeanne Sévilla.

Pour retrouver d'autres chansons d'Yves Duteil dans la playlist d'eMmA MessanA, suivre ce lien : http://www.emmacollages.com/pages/Playlist_Yves_Duteil-6419310.html

Le Blog A Part d'Yves Duteil  : lien

Yves Duteil sur facebook : lien

Yves Duteil sur twitter : lien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gazou 10/12/2019 17:15

Merci de nous faire connaître cette belle chanson de Yves Duteil

eMmA MessanA 10/12/2019 17:40

Il l'a chante pratiquement à tous ses concerts...

lenez o vent 06/12/2019 09:17

une lampe allumée, le reflet des branches, le bleu du ciel,
fenêtres miroirs
Merci, Bises

eMmA MessanA 06/12/2019 10:31

Ah il s'en passe des choses devant et derrière les fenêtres, pour peu que l'on prenne le temps de regarder avec douceur et bienveillance...
Bonne journée, Armelle.

Valentine 05/12/2019 08:00

Très belles paroles de chanson!

eMmA MessanA 05/12/2019 08:05

Venant d'un maître ès poésie...

Valentine 05/12/2019 07:59

Ce Leon a dû être chahuté à l'école! Dans une de mes petites classes, j'avais une Christiane Crétin...
Une lecture matinale tout sourire, merci Emma. Et bonne Saint Nicolas que l'on fête traditionnellement par chez moi.

eMmA MessanA 05/12/2019 08:03

Oui, tu as raison. Récemment, j'avais affaire à une Madame Salaud. Comme c'était difficile de la nommer au téléphone !
Je crois tout de même que le plus difficile, ce fut de côtoyer une Mme Goehring dont, je te le jure dixit la dame en question, le mari était boucher-désosseur dans un abattoir. Oui, je le sais bien il n'y a pas de sot métier et on n'est guère responsable de son patronyme !
Bonne Saint-Nicolas, Valentine. J'adorais cette tradition lorsque nous vivions en Alsace.
Allez, on s'en paie encore une tranche (de sourire) ?

almanito 05/12/2019 07:42

Et aussi pour toi un petit coup de nostalgie pour Paris accompagné de la tendre chanson d'Yves Duteil :)

eMmA MessanA 05/12/2019 07:48

Bien vu !

Nous sommes sociaux !

Articles récents