Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

Ma technique ?

com

Voilà qu'on me demande quelle est ma technique, par quelle école je suis passée, quels sont mes maîtres, quel est mon parcours, bref, quelles sont mes REFERENCES...

Je sens poindre à l'horizon les étiquettes qu'on voudrait me coller à la peau, mais moi, je n'ai que des gommettes à vous proposer, de celles qu'on collait sur nos feuilles de papier à dessin, que des frises qu'on dessinait au bas de nos cahiers d'écoliers...

Ma seule technique est de suivre mon instinct en laissant libre cours à la spontanéité des images qui s'imposent à mon imaginaire.
Car ce sont bien ces visuels qui me guident et qui se collent tous ensemble.


Qu'elles soient de papier fragile, de carton ou de papier de bonbon, ces images, ces couleurs et ces formes, c'est à leur poésie que je veux répondre en les assemblant pour inventer des histoires et vous les raconter.
Je les découpe, les déchire, puis les ressuscite pour une autre vie.


Quelquefois, tous ces morceaux de papier me restent collés aux doigts ou dans le cerveau, alors je les trimballe partout avec moi et je vois la vie en technicolor.
C'est pratique quand il fait gris...

Souvent, la perspective est totalement ignorée, c'est ma façon de replacer les choses là où je les imagine.
Je brise les lignes, j'étire les courbes, j'omets les ombres...
Je me fais plaisir... Je ne suis pas académique.


Ma technique ? Je n'en ai pas !

Bon, je me remets à la colle...
 

Les aticles expliquant ma démarche artistique sont regroupés ici : #eMmA s'expose à vos regards

 
DSC03084-copie-1.jpg

Coucou, c'est moi !

Georges Moustaki, Ma Liberté

Extrait  l'album Ma  Liberté (Polydor, 1970)

Auteur, compositeur : Geoges Moustaki

Ma liberté
Longtemps je t'ai gardée
Comme une perle rare
Ma liberté
C'est toi qui m'as aidé
A larguer les amarres
Pour aller n'importe où
Pour aller jusqu'au bout
Des chemins de fortune
Pour cueillir en rêvant
Une rose des vents
Sur un rayon de lune

Ma liberté
Devant tes volontés
Mon âme était soumise
Ma liberté
Je t'avais tout donné
Ma dernière chemise
Et combien j'ai souffert
Pour pouvoir satisfaire
Tes moindres exigences
J'ai changé de pays
J'ai perdu mes amis
Pour gagner ta confiance

Ma liberté
Tu as su désarmer
Toutes mes habitudes
Ma liberté
Toi qui m'as fait aimer
Même la solitude
Toi qui m'as fait sourire
Quand je voyais finir
Une belle aventure
Toi qui m'as protégé
Quand j'allais me cacher
Pour soigner mes blessures

Ma liberté
Pourtant je t'ai quittée
Une nuit de décembre
J'ai déserté
Les chemins écartés
Que nous suivions ensemble
Lorsque sans me méfier
Les pieds et poings liés
Je me suis laissé faire
Et je t'ai trahie pour
Une prison d'amour
Et sa belle geôlière

Et je t'ai trahie pour
Une prison d'amour
Et sa belle geôlière

Pour retrouver d'autres chansons de Georges Moustaki dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d'une note :

Musée

Les eaux de mai

Georges Breuil, peintre abstrait 1904-1997  

Cher Georges....

Météorites

Lignes de vie

Baptême de rêve.

Ils ont arrêté leur marche...

Site officiel de Georges Moustaki : link

Je vous recommande également le très joli petit livre de Georges Moustaki, publié en 2006 chez Actes Sud, Sept contes du pays d'en face.

Vous y trouverez un saisissant autoportrait de l'auteur.

J'ai un très grand faible pour le 7ème conte, Hassan...

J'ai longtemps gardé ce livre dans mon sac, comme une sorte de talisman. Il me rappelait le temps où j'étais conteuse en Alsace.

Un jour, j'ai croisé Georges, Quai d'Anjou à Paris, mais je n'ai pas osé l'aborder pour lui dire mon admiration depuis toujours, ni même lui demander une dédicace...

Juste un petit sourire de connivence et hop, l'instant d'une magique rencontre s'était dissout dans l'air de Paris, ce Paris que j'adore.

Ce lieu en est à jamais imprégné, ainsi que ma mémoire...

A bientôt,

eMmA MessanA

Print
Repost

Commenter cet article

marine D 11/10/2015 14:00

Ah la liberté c'est si important, ne pas s'enfermer et se faire plaisir, suivre son chemin... Tu as raison et y mettre son coeur !

http://emprises-de-brises.over-blog.com/2015/10/au-bord-du-vent.html
Bisous eMmA

eMmA MessanA 11/10/2015 14:08

La liberté a un prix qu'il faut assumer parfois, mais en général, quel bonheur de suivre son cap !
Je t'embrasse,
eMmA

Gilles Moulin 06/12/2008 00:29

Ne pas avoir de technique demeure la plus belle des techniques !Des phrases que tu comprendras et que tu seras à qui attribuer:"les êtres humains sont des elastiques""dans les yaux du maître il y a des gros coeurs""dans les yeux des méchants il y a des serpents "...à méditer...Bonne routeGilles

Emma 06/12/2008 09:18


Ma route, elle sera bonne, tant qu'il y aura des petites filles qui diront d'aussi jolies phrases si poétiques et dont les parents attentifs sauront les susciter...
A bienôt pour un collage que tout cela m'aura inspiré.
Bisous. Emma.


Patricia Carignano 15/11/2008 19:04

Bonjour M.A. ! (EMMA !!!???)J'ai  découvert avec bonheur  sous ma grisaille Normande les splendides couleurs que tu nous offres !Trop beau !Merci pour ces rayons de soleil !Malheureusement je ne pense pas être sur PAR pour ton  expo, mais je suivrai cela de près sur ton blog dont j'ai conservé  l'adresse !Moi aussi je "barbouille" à ma façon ... je peins à l'huile sans dessiner ... on a chacune notre technique perso et cela n'a rien d'académique.Merci à toi et à très bientôt j'espère.Bien amicalement,Patricia

Catherine M. 12/11/2008 13:21

Ce soir, un peu de temps devant moi ...je feuillette et arrive sur le collage 24 "L'Ange de la cathédrale de Rouen". Je reste sans voix, mais pas vraiment étonnée.. Je reconnais là tant de délicatesse, d'attentions, d'émotions, de discretion, d'élégance et d'humour aussi.. J'envoie tout de suite le lien à Gwenaëlle.Merci pour cette délicate attention qui me va droit au coeur, qui participe grandement à sa guérisson et à ma sérénité et qui est tellement empreinte de douceur de vie qu'elle ne restera pas ainsi dans ton blog mais viendra égayer un joli cadre !Douce nuitCatherine

Kelly Mulock 10/11/2008 19:24

Hello there,Merci pour l'invitation...j'ai passe une demi heure sur ton site...c'etait merveilleux.  felicitations.  Je vais essayer de te revoir au vernissage le 19.  J'ai regarde le site de justine aussi (c'etait notre justine, n'est pas?)  Il y a beaucoup de talent dans cette salle de gym!.a bientotkelly