Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

With love from me to you

Pour cette fin d'année, c'est un sacré cadeau que les fans des mythiques Beatles ont reçu : les grandes plateformes de diffusion de musique ont à présent enfin obtenu l'autorisation de diffuser l'ensemble de leur catalogue.

Alors, en voici une partie ici grâce à Deezer :

Pour au moins les quinze premiers titres, ce son, cette ambiance, ces chansons que je connais par coeur, j'ai 7-8 ans, je vis en Australie et mon frère, guitariste dans un groupe, nous les passe "eight days a week".

On en est tous raides dingues at home !

Les vinyles d'origine sont encore gardés comme des trésors dans notre famille entre ma soeur, mes parents, mon frère et moi.

Voici donc ma petite joie du jour que je partage avec vous en rediffusant cette page de 2009 (pour ce qui est du frère mauvais baby-sitter, il y a prescription bien entendu...)

Belle fin d'année,

eMmA MessanA

Dernière minute (25 mars 2009)... 

Aïe, aïe aïe, il parait que j'ai gaffé : ma mère me dit que mon grand frère était censé me garder durant ces fameuses leçons d'Anglais !

Un ange passe....

-------------------------------------------------------------------------------

Aujourd'hui, quelques souvenirs de l'Australie de mon enfance...

eMmA MessanA

© collage et texte eMmA MessanA

Quand ils partaient deux fois par semaine

Pour assister à la leçon d’Anglais

C’était de l’autre côté du monde

C’était au bout du monde, dans l’autre hémisphère.

Ils partaient tous au cours du soir

Apprendre l’Anglais, au grand complet.


Il y avait des Grecs, des Italiens, des Chinois, des Polonais.
Et il y avait quatre Français, à la leçon d’Anglais.

Quand ils partaient tous ensemble,

Je restais toute seule

Tremblante au fond de mon lit.

C’était l’heure de dormir pour les petits.

Je restais seule

Et j’avais peur, juste un peu peur.


Alors je mettais la radio fort dans le salon

Pour peupler de vie cette nouvelle maison toute vide.
Je finissais par m’endormir, en écoutant depuis ma chambre

Des chansons aux paroles inconnues.
Oubliée « L’Ecole est finie »,

Envolés « Tous les garçons et les filles »,

On ne me faisait plus « 24 mille baisers ».

Moi, l’Anglais, c’est les Scarabées qui me l’enseignaient :

« Eight days a week ».

 

La sainte famille partait et me laissait seule

Pour suivre la leçon d’Anglais.

J’étais trop petite pour les accompagner

Et j’enrageais.
Ils apprenaient Monday, Tuesday, Wednesday

Et moi, seule, je pleurais un peu :

Je voulais aussi apprendre

Eight days a week.

 

Quand ils revenaient de la leçon d’Anglais

Il y a longtemps que je m’étais endormie.
Ils en avaient plein la bouche des sonorités nouvelles

Et ils riaient en comparant leur nouvel accent.

Quand ils revenaient de la leçon d’Anglais

Ils arrêtaient la radio

Et tout le monde allait dormir.

Ils m’avaient rapporté un gâteau à l’ananas

Que je découvrais au breakfast :

Je l’emportais à l’école pour lunch-time.

 

Moi, dans les sixties, l’Anglais,

C’ est dans la cour de l’école que je l’apprenais

Avec Maureen, Greg et Jenny

Cross my heart !

En classe, on chantait « God save the Queen »

Mais à la récré, on chantait à tue-tête

“ We love you Paul, John, George and Ringo ! »

On m’appelait Frenchie ou Froggy.
Antoine était devenu Tony pour ses copains,

Maman, on l’appelait même « Mummy » !

 

Au fil du temps, je grandissais au bout du monde

Loin de Paris, de Forbach ou de Marseille.

Ils cessèrent d’aller à la leçon d’Anglais

Et on ne communiquait plus qu’en Anglais.

Pourtant, quand ça bardait à la maison,

C’est en Français que ça gueulait

Eight days a week !

Les Collages d'eMmA MessanA, "Voeux", pièce unique

Les Collages d'eMmA MessanA, "Voeux", pièce unique

Villasimius (Sardaigne), juillet 2008

Collage N°1 Voeux

Ce collage N°1, pièce unique,

est disponible non encadré dans le catalogue N°3 "Prix doux" ici

Collage sur papier dessin 24 X 32cm

  Fragments de lettres et cartes postales personnelles

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL

5% du produit de la vente des collages sont versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Président-Fondateur et Noëlle Duteil  la Trésorière

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

eMmA MessanA

J'aime le chocolat, la Sardaigne, les p'tits papiers (ceux de Gainsbourg, les colorés, les tout collés), les histoires, les mots doux, sucrés, salés, poivrés, les belles voix, marcher, chanter, la pluie, le soleil, et la tête alouette !
Voir le profil de eMmA MessanA sur le portail Overblog

Commenter cet article

aln03 28/12/2015 21:40

Super sympa ton article .Le baby sitter écoutait les Beattles au lieu de vous garder .Ouah , ouh.Mais avoue que travailler 8 jours par semaine devait épuiser ton pauvre grand frère . .
C'était un événement , les Beatles à Melbourne .
Et moi qui commençais de bosser cette année -là ! A 19ans , on m'avait confié de grands élèves ( 16-17 ans ) qui eux aussi aimaient les Beattles .
Je suis ravie que leur musique soit plus diffusée.
Merci pour cet article .Bises

eMmA MessanA 28/12/2015 21:56

En fait, il n'avait que moi à garder, mais ce n'est pas bien grave, car à la place j'avais Paul, George, John and Ringo...
A peine plus âgée que tes élèves, ça devait être rock and roll les cours ! Tu as dû rapidement te mettre au diapason pour devenir une super prof. Ma meilleure amie a été dans ton cas lorsqu'elle a commencé l'enseignement de l'anglais dans un Lycée agricole breton et en plus, elle gardait parfois l'internat...
Je t'embrasse,
eMmA

almanito 28/12/2015 17:37

Sympa, ton texte, et bien dans le ton des "scarabées" qui éveillent des souvenirs en moi. Nous devons avoir sensiblement le même âge, et pendant que tu apprenais l'anglais au bout du monde à travers leurs chansons, je faisais de même...en Suisse.... beaucoup moins cool :))

eMmA MessanA 28/12/2015 17:47

Née en juillet 56. Mouais, la Suisse... L'avantage c'est qu'ils sont les rois du chocolat !
En Australie, en 63, durant le concert des Beatles à Melbourne, les filles broutaient carrément l'herbe devant la scène (tu penses, c'était l'herbe que les pieds des Beatles avaient foulée...) Une incroyable hystérie s'était emparée de la ville et l'école avait même fermé ses portes pour que nous puissions aller les voir !

lenez o vent 11/12/2010 22:34



mlerci pour ce beau partage


 essaies de récupérer


bon dimanche


bisous emma



eMmA 12/12/2010 11:08



Merci Lenez !


Bon diMAnche,


eMmA



Littorine 11/12/2010 10:45



j'ai bien fait de suivre la route que tu indiquais à Mima...c'est très intéressant ton parcours, très atypique ! j'ai eune amie à Quimper qui a deux de ses enfants et trois petit enfants  en
Australie...à Melbourne. Je pense que tu connais le coin ou tu étais plutôt coté sydney ? les aborigènes et leur art ? tu nous en parles ? c'est peut-être déjà fait... Bises eMmA



eMmA 11/12/2010 11:33



Oui, je racontais tout ça à Ramses en réponse à son com.


Melbourne a été une partie de ma petite enfance. Que du bonheur ! A l'époque, on m'appelait Mary Angel et point d'Aborigènes en classe. Ils étaient les "adivasi" de l'Australie. Depuis, le
Gouvernement australien a présenté ses excuses au peuple aborigène.


Je connais bien peu leur art, pourtant il semble bien intéressant. Il faudrait que je m'y penche...


Je t'embrasse,


eMmA



ramses 29/04/2010 01:05



Bonsoir eMmA,


J'apprends que tu as vécu enfant en Australie ? Je n'y suis jamais allé, mais j'en ai déjà les horaires ! Si la semaine avait 8 jours, il y aurait moins de dimanches dans l'année  Des bises !



eMmA 29/04/2010 07:33



Oui, oui, Ramses !


Un beau jour en 1963, à Paris, mon père a étalé une grande mappemonde sur la table de la cuisine et nous a déclaré : "Marre, il fait trop froid dans ce pays ! On part vivre en Australie !" Et
hop, nous voilà partis dans un grand paquebot, ma mère, mon père, ma soeur, mon frère et moi. 31 jours de traversée plus tard, nous nous installions durant 3 ans à Melbourne.


J'ai des souvenirs formidables de cette période de mon enfance et cette chanson des Beatles est à jamais liée à cette époque. Malheureusement le vilan Deezer ne stocke pas la version des
Beatles.


Au fait, à propos de chanson de cette époque, c'est bien à l'école australienne que j'avais appris la petite chanson "My hands are clapping" que j'ai enseignée à nos petits filleuls du bout du
monde (voir la vidéo de ce billet : http://emmacollages.over-blog.com/article-nouvelles-d-apres-school-46638740.html


Au retour d'Australie, je ne savais même plus parler le français... Mais, ça, c'est une autre  histoire (comme dirait Replète) !


Gros bisou quand tu te réveilleras de ton hémisphère.


eMmA



canelle56 28/04/2010 22:34



Bonsoir , merci pour ta visite et je viens de me regaler à te lire


quelle belle manière de dire les choses


Merci pour ce partage


bonne soirée et au plaisir , je repasserai te lire car j ai vraiment aimé



eMmA 28/04/2010 22:37



Un très grand merci à toi, Canelle, pour ce gentil mot.


Début de rencontre et de partage avec en forme de pont et de lien, notre cher Kasimir, mon comte de fées...


Douce soirée,


eMmA



fransua 26/03/2009 19:09

bonjour EmmaTu en as une belle verve pour nous parler de ton enfance en Australie et de ses belles leçons d'anglais; Je ne connais pas l'australie, mon père y a été en escale plusieurs fois et j'ai vu des photos et il ya une histoire interessante sur les différents peuples qui s'y cottoie (je pense au film 'Pai' et à la leçon de piano que j'adore)Bisous

Emma 26/03/2009 20:31



Bonsoir Fransua.
Merci pour ton message. Moi aussi j'aime beaucoup La Leçon de piano. C'est un film qui m'a marquée, comme l'Australie où j'y ai laissé bien des
souvenirs...

En escale ? Dans une compagnie aérienne ?

Bisous,
Emma