Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

8 ans... les 228 bougies du vol AF 447 devenues 228 hirondelles

Huit ans après, nos pensées s'envolent vers vous.

Vos noms sont gravés sur une stèle et, à jamais, dans le jardin de notre souvenir.

eMmA MessanA

http://corporate.airfrance.com/fr/presse/af-447-rio-paris-cdg/le-suivi-des-familles/

Souvenirs-1051.jpg

 ---------------------------

3 juin 2009.

Le poème "Des pas sur le Sable" du poète brésilien Ademar De Barros qui suit a été dit en fançais et en brésilien en la Cathédrale Notre-Dame de Paris, le mercredi 3 juin 2009 par l'un de nos collègues au cours de la Célébration inter-religieuse qui s'est déroulée à 16 heures à la mémoire des 228 victimes du vol AF 447 Rio-Paris du 1er juin 2009.

Cette cérémonie fut en tout point digne et émouvante, ouverte par un moment très fort, la procession des 228 bougies, chaque flamme évoquant chacune et chacun des disparus.
Elles furent apportées devant l'autel par des membres de la famille ou des proches.

En présence du Président Nicolas Sarkozy et de son épouse, ainsi que des membres du Gouvernement, la célébration fut rythmée par les interventions
du Cardinal André Vingt-Trois qui a lu un message de condoléances du Pape, du Grand Rabbin Haïm Korsia, aumônier israélite de l’air, de M. Mohammed Moussaoui, président du Conseil Français du Culte Musulman, du Métropolite Emmanuel, président de l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France et du Pasteur Claude Baty, Président de la Fédération Protestante de France.


La Maîtrise de Notre-Dame, le Choeur d'Air France et le Grand Orgue de Notre-Dame ont magnifiquement contribué à la solennité de cette heure de recueillement et de communion de pensées partagées par une foule très nombreuse et de diverses nationalités.
Des textes ont été lus en français, en anglais, en brésilien et les voix des chants se sont élevées en français, en latin et en allemand.

De très nombreuses personnes se sont associées à la prière par delà le parvis de Notre-Dame, la cathédrale n'ayant pas pu toutes les accueillir à l'intérieur.

Le Conseil Français du Culte Musulman a, par ailleurs, le même jour, appelé à participer à la Prière de l'Absent à la Grande Mosquée de Paris.


Je dépose ici le collage "Les 228 bougies" en hommage aux victimes, à leurs familles et à leurs proches, à mes collègues Personnels Navigants et Personnels au sol d'Air France.
C'est ma façon de leur rendre hommage et en quelque sorte de ne pas oublier cette douloureuse tragédie qui sera à jamais gravée dans la mémoire collective de notre entreprise.

Les 228 bougies

© eMmA MessanA

Paris XIème, juin 2009

N°82 Les 228 bougies pièce unique

Collage-hommage sur papier dessin 24 X 32cm

  Fragments de papiers provenant de magazines

(le copyright en filigrane n'apparaît pas sur le collage d'origine)

De même qu'un écrivain nomme l'auteur dont il cite le texte, je vous informe que ce collage a été réalisé avec la complicité involontaire de fragments du feuillet du déroulement de la cérémonie inter-religieuse du 3 juin 2009 à Notre-Dame, du journal Paris-Match, et de tous ceux que j'oublie et qui, je l'espère, ne m'en voudront pas. Je les invite à se manifester afin que je les cite.
 

Des pas sur le Sable, Ademar De Barros

 Une nuit, j'ai fait un rêve.
Je cheminais sur la plage, côte à côte avec le Seigneur, laissant une double empreinte,
la mienne et celle du Seigneur.
L'idée me vint - c'était un songe - que chacun de mes pas représentait un jour de ma vie.
Je me suis arrêté pour regarder en arrière.
J'ai vu toutes ces traces qui se perdaient an loin, mais je remarquai qu'en certains endroits, au lieu de deux empreintes, il n'y en avait qu'une.
J'ai vu le film de ma vie.
Oh surprise !
Les lieux à l'empreinte unique correspondaient aux jours les plus sombres de mon existence :
jours d'angoisses ou de mauvais vouloir; jours d'égoïsme ou de mauvaise humeur ;
jours d'épreuves et de doutes ; jours intenables...
Jours où moi aussi, j'avais été intenable.
Alors, me tournant vers le Seigneur, j'osai lui faire des reproches :
"Tu nous as pourtant promis d'être avec nous tous les jours ! Pourquoi n'as-tu pas tenu ta promesse ?  Pourquoi m'avoir laissé seul au pire moment de ma vie ?
Aux jours où j'avais le plus besoin de ta présence."
Mais le Seigneur m'a répondu :
"Mon ami, les jours où tu ne vois qu'une trace de pas sur le sable,
Ce sont les jours où moi, je t'ai porté".


Uma noite eur tive um sohno. Sonhei que estava andando na
praia, com o Senhor,
e através do Céu passavam-se
cenas da minha vida.

Para cada cena que se passava, percebi que eram deixados dois pares de pegadas na areia :

um era o meu e o outro era do Senhor.

Quando a última cena da minha vida passou diante de nós, olhei para trás,

para as pegadas na areia,

e notei que muitas vezes, no caminho da minha vida, havia apenas um par de pegadas na areia.

Notei também, que isso aconteceu nos momentos mais difíceis e angustiosos do meu viver.

Isso entristeceu-me, perguntei, então, ao Senhor.

"Senhor, tu me disesstes que, uma vez que eu resolvi te seguir

Tu andarias sempre comigo tosdo o caminho, mas notei que durante as maiores atribulações

de meu viver, havia na areia dos caminhos da vida, apenas um par de pegadas.

Não compreendo por que, nas horas que eu mais necessitava de Ti, Tu me deixastes."

O Senhor me respondeu :

"Meu precioso filho. Eu te amo e jamais te deixaria nas horas da tua prova e de teu sofrimento.

 Quando viste na areia apenas um par de pegadas, foi exatamente aí que eu, nos braços, te carreguei."

A relier également :

1er juin 2011, hommage aux 228 hirondelles

 Félix Mendelssohn, "Wie der Hirsch schreit" (psaume 42).
Cest l'une des oeuvres qui a été chantée par le Choeur d'Air France au cours de cette cérémonie.

Mendelssohn accompagne également la note Cheminement

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gazou 02/06/2017 21:55

Ceux qui nous quittent demeurent vivants dans notre coeur

eMmA MessanA 03/06/2017 11:07

C'est joliment dit. Ces bougies-là, sont à jamais dans le coeur d'Air France et de ses personnels.

Gérard 02/06/2017 21:44

ton collage est très parlant .."gravé" en souvenirs.

eMmA MessanA 03/06/2017 11:08

Oui Gérard, tu as trouvé le terme exaact. Merci pour tes mots.

Brigitte Letailleur 02/06/2017 20:46

Cela fait grand plaisir de constater que nous n'avons pas été oubliés. Un grand merci.

eMmA MessanA 03/06/2017 11:12

Comment pourrions-nous oublier ces absents ? Ils sont à jamais dans nos coeurs meurtris. C'est moi qui vous remercie pour votre passage sur cette page d'hommage, et pour vos mots, Madame Letailleur.

stop snoring aids 02/06/2014 12:25

I have read the poem Footprints in the Sand written by the great poet Ademar De Barros. I am very much impressed by his thoughts that he has shared into poetic language. It is good to learn his review from this site.

eMmA 02/06/2014 13:51

Thanks for your comment.

Ramon Basagana 01/06/2014 22:26

Un très bel hommage à ces 228 hirondelles dont le souvenir ne cesse de nous émouvoir.
On sent que tu laisses parler ton coeur et tu parviens à nous faire partager ton émotion.
Merci Emma.
Amicalement,
Ramon

eMmA 02/06/2014 08:33

Oui, nous leur devons notre souvenir...

Martine 31/05/2014 22:44

Bonsoir eMmA,

je ne connaissais pas ce poème. Il est magnifique. Le dernier vers est d'une force évocatrice extraordinaire. c'est très émouvant
Quel bel hommage
Merci eMmA

eMmA 02/06/2014 08:35

Merci Martine.
Oui, ces deux derniers vers si simples, sont d'une grande puissance et consolation.
Je ne peux les oublier et les associe pour toujours à cette cérémonie.
eMmA

Parisianne 31/05/2014 11:03

Ce texte des pas sur le sable m'accompagne depuis des années, jamais loin, toujours à portée de main même s'il est profondément gravé en moi.
L'émotion à te lire est très grande. Comment ne pas penser à toutes ces familles frappées par cette tragédie et tant d'autres.
Belle fin de semaine eMmA.
Anne

eMmA 02/06/2014 08:37

Je te remercie Parisianne pour ces mots qui sonnent si vrais et sincères.
Je suis heureuse que tu t'associes à l'esprit de cette humble note.
Amicalement,
eMmA

gazou 31/05/2014 08:36

Je connaissais ce poème mais c'est toujours très émouvant de le relire

eMmA 02/06/2014 08:38

Oui, il est d'une telle justesse universelle qu'il ne peut que nous parler au plus profond de nos sentiments.

marinelou 15/05/2014 08:49

Ce texte est sublime !
Merci Emma

eMmA 16/05/2014 22:49

Je partage ton avis. Ce texte est fort et donne du courage dans l'épreuve.

erato 14/05/2014 17:19

Un billet très émouvant , la vie a parfois des accrocs que l'on voudrait pouvoir raccommoder .
Ton collage est un bel hommage aux victimes de ce jour funeste.
J'aime beaucoup le poème et le choeur en osmose totale .
Douce soirée , bises eMmA

eMmA 14/05/2014 23:31

Oui Erato, bientôt cinq ans que ce jour funeste nous a tous secoués et bien sûr, surtout les familles des victimes.
Nous n'oublierons pas.
Merci pour tes mots.
Amitiés,
eMmA

marine D 01/06/2013 11:36


C'est un superbe texte, très émouvant, et bravo pour ton collage, ce fut donc une belle cérémonie, importante pour les familles...


Tu travaille donc à Air France


Gros bisous Emma

eMmA 01/06/2013 17:10



 


Oui, je relis toujours ce texte avec une émotion intacte...


 



kasimir 28/03/2013 20:54


en pensée 


j'ajoute ma petite bougie


pour m'unir à votre émotion à tous

eMmA 29/03/2013 07:29



 


 


Communion...


 


 



kas 28/03/2013 18:24


j'ajoute ma petite bougie à cet hommage


dans une commune émotion

eMmA 28/03/2013 18:34



 


J'apprécie, Kasi...


 



Ramon 27/03/2013 20:54


Un bien bel hommage!


Emouvant.


On ne peut que se recueillir.


Bonne soirée, Emma.


Amitiés,


Ramon

eMmA 28/03/2013 09:09



 


 


Merci Ramon.


L'émotion est partagée...


 


Belle journée,


eMmA


 



Anne 27/03/2013 10:01


C'est très émouvant de relire ce texte et de voir ton collage...............TRES!


Et c'est terrible!

eMmA 28/03/2013 09:10



 


Oui, les plaies ne sont pas toujours faciles à adoucir...


 



erato:0059: 26/03/2013 23:07


Ton billet est beau et émouvant. Non , il ne faut pas oublier .


Le poème est magnifique .


J'aime beaucoup ton collage très symbolique.


Douce soirée eMmA

eMmA 28/03/2013 09:10



 


Merci Andrée pour cette mémoire partagée et pour ton accueil.


 


Je te souhaite une excellente journée,


eMmA


 


 



nadia-vraie 03/06/2010 20:22



Ce devait être solennel et émouvant cette cérémonie mais c,est une belle initiative.


Bonne journée eMmA



eMmA 03/06/2010 20:35



Oui, c'était il y a un an et le souvenir en est très vivace...



cyrianne 16/06/2009 23:13

Voici un bel hommage et je le relierai au long travail dans lequel je m'investis actuellement; il concerne  "le passage"... peut-être me faudra-il cent jours !?La répartition des couleurs chaudes et froides de ton collage-hommage révèle un symbole extrêmement clair de Renaissance... Il est à exposer voire à agrandir; il a vraiment beaucoup de valeur !Je reviendrai avec  beaucoup d'intérêt lire et relire le texte d'Ademar de Barros et écouter le psaume42 de Mendelssohn.Merci, Emma, c'est très beau.   Cyrianne

Emma 17/06/2009 07:28



Merci Cyrianne pour ta lecture attentive de ce billet.
Que ta réponse puisse accompagner et réconforter tous ceux
dont le passage a été précipité vers une Renaissance plus seriene.
Qu'elle éclaire aussi ta création.
Bien à toi,
Emma



fransua 15/06/2009 19:01

ton collage est un bel hommage (je ne savais pas que tu travaillais dans ce domaineBises

Emma 15/06/2009 19:04



Merci fransua pour ton commentaire.
Oui, je fais partie de cette grande famille, blessée en ce moment...
A bientôt,
Emma



Annie Chauveau 10/06/2009 10:09

Merci, Merci, Merci!Ma maman qui était reconnaissante de toute affection, tendresse, générosité de coeur disait toujours, cela (merci, merci...).Je suis dans l'émotion, dans l'écoute de cette musique qui nous met en communion avec la souffrance des familles mais à quel moment commence la vrai vie ?!Bien amicalementAnnie

Emma 10/06/2009 10:21



Mille mercis à vous et à travers vous à votre maman !
Que cette musique apaise toute douleur.
Bien à vous,
Emma



planete 09/06/2009 20:14

Comment ne pas être touché par cet hommage ! Je lis une grande émotion dans ton collage. Tu as une âme sensible et généreuse. Merci Emma !

Emma 09/06/2009 20:25


Merci planete pour ta réaction que j'envoie par la pensée à tous ceux touchés de près ou de loin par cette affreuse tragédie...
Emma


Thérèse 08/06/2009 20:13

le plus terrible dans ces accidents c'est que des familles entières disparaissent-je n'ose imaginer ce que peuvent ressentir ceux qui restent -ton collage témoigne de beaucoup d'émotion . amicalement, Thérèse

Emma 08/06/2009 20:39


Oui, nous pensons beaucoup à toutes ces familles endeuillées.
Merci pour ton message.
Emma 


Thierry 08/06/2009 20:09

Merci pour cette création... elle accompagne tellement mieux nos amis que mes mots ne sauraient le faire. Paix à eux ! Que leurs familles et leurs proches puissent aussi cheminer avec  "quelqu"un" qui les portera le plus souvent possible.Bisoux et encore merci

Emma 08/06/2009 20:42


Ton message me touche beaucoup car je sais que, tous ensemble, nous pouvons être ce "quelqu'un" qui tentera un tant soit peu d'adoucir la peine de ceux qui restent et n'oublieront jamais.
Je t'embrasse,
Emma MA


catherine B. 08/06/2009 11:51

Emma,c'est vraiment un très bel hommage rendu à tous ces disparus tragiquement il y a une semaine. C'est très émouvant, plein de tendresse et d'amour.Les mots me manquent pour traduire tout ce que je ressens.

Emma 08/06/2009 13:41



Merci Catherine pour ton témoignage.
Je peux lire entre les lignes tout ce qui n'est pas écrit et qui reste à l'abri, au fond du coeur...



ramses 08/06/2009 04:49

J'aime à croire que les âmes des 228 innocents se sont envolées vers des cieux plus cléments. Elles seront toujours présentes dans le coeur de ceux qui les ont aimées et dans les pensées de chacun d'entre nous. Vous leur rendez un bel hommage, auquel je m'associe de tout coeur.

Emma 08/06/2009 06:54


Merci ramses pour ces mots et vos pensées.
Qu'elles puissent avoir le pouvoir d'adoucir les peines.
Emma


Zaza 07/06/2009 19:47

Un magnifique poéme que je viens de lire sur ton blog en hommage à toutes ces vies disparues en mer, pour qui j'ai versé des larmes de tristesse, mes pensées les plus sincères accompagnent toutes ces familles en deuil.merci à toiZaza

Emma 07/06/2009 20:08


Merci Zaza de te joindre à tous ces témoignages qui convergent vers toutes ces familles et amis des disparus en mer.
Emma


Miss+You 07/06/2009 19:45

Certaines bougies ne s'éteignent jamais, elles brillent dans le coeur des vivants comme autant d'étoiles dans le plus sombre des ciels. Merci de ce si bel hommage Emma, de tout coeur avec tous, vous êtes tous un peu de nous, nous sommes tous avec vous.

Emma 07/06/2009 20:04


Merci infiniment à toi Miss You pour ce message qui arrive tout droit de ton coeur pour aller rejoindre ceux qui sont dans la peine !
Emma


Annie Lapeyre 07/06/2009 19:17

Chère EmmaTon collage est sans doute le plus beau et le plus émouvant par la sensibilté et la profondeur qui s'en dégagent,de tous ceux que tu as réalisé.Lesquels étaient déjà le reflet de ton âme pure et noble.Le récit de la cérémonie ,suivi de ce beau texte,ajoutés à ce collage,auront, j'en suis sûre ,apporté beaucoup de chaleur à ceux qui sont dans le chagrinJe ne sais plus qui a dit"le vrai tombeau des morts ,c'est le coeur des vivants"Ainsi donc ,ceux qui ont disparu dans cette catastrophe,vont continuer à vivre parmi les leurs.Annie

Emma 07/06/2009 19:25



Annie,
Tes mots sont comme des prières qui vont leur chemin,
là où elles seront, j'en suis sûre,
entendues par tous ceux qui les appellent.
Merci.
Emma



Anna+Galore 07/06/2009 18:21

Bonjour Emma,Je découvre à mon tour ton très émouvant hommage aux victimes du vol AF447. Nous sommes de tout coeur aux côtés de tous ceux qui ont perdu un proche dans cette tragédie. Nos pensées s'envolent pour accompagner les 228 vies si brutalement disparues.Amitiés

Emma 07/06/2009 19:12



Au nom des victimes, de leurs familles et de mes collègues,
 un grand merci à toi, Anna.
Sache que ton message est le 228ème de ce blog...
Amicalement,
Emma



anti 07/06/2009 17:33

Bonjour Emma,Je découvre à l'instant ton article et les commentaires très émouvants qui s'en suivent. Toutes mes condoléances s'envolent vers les familles et collègues des personnes disparues.Amitiés, anti

Emma 07/06/2009 17:48



Merci beaucoup pour tes mots qui j'en suis sûre iront droit au coeur
de tous ceux touchés par cette tragique disparition.
Bien à toi,
Emma