Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

A la demande générale


A la demande générale (oui mon Capitaine), je vous montre encore un peu de l'Arsenal...

 

Paris--collages--1813.jpg

 


Mais d'abord, encore et toujours, celui qui est mon point de mire, mon point de départ, mon Génie.

 

Paris--collages--1808.jpgParis--collages--1817.jpgParis--collages--1823.jpg

 


Ah que j'aime les graffiti, tags et autres collages muraux.

Il recèlent parfois du bon sens ! "Qu'ils partent ou qu'ils dégagent !"

 

Paris--collages- 1829

 

 

Puis, les bateaux...

 

Paris--collages--1818.jpgParis--collages- 1821Paris--collages--1819.jpg

 


Comme une évidence...

 

Paris--collages--1820.jpg

 


Puis, ce fut un véritable festival de canes (enfin, je ne suis pas sûre qu'elles fussent  toutes de la gent féminine...)

 

Paris--collages--1835.jpgParis--collages--1836.jpg

 


Sur le pont, le monsieur m'a doublée à au moins 30 km/h à trottinette...

 

Paris--collages--1832.jpg

 


Entre le pont de l'Arsenal et le boulevard Bastille, j'ai assisté aux conciliabules des joueurs de boules.

J'ai un instant cru entendre des répliques sorties d'un livre de Pagnol...

 

Paris--collages--1840.jpg

 


Je me demande à qui parle la dame au téléphone devant les roses trémières ?

 

Paris--collages--1846.jpg

 

Paris--collages--1848.jpg


Ah, on fait de drôles de rencontres, parfois...A mes pieds, elles étaient là, abandonnées.

L'homme qui a laissé ses grolles avaient peut-être autant d'ampoules aux pieds que moi !

Pour un peu, j'en aurais fait autant...

 

A bientôt, pour d'autres aventures.

 

eMmA

 

Moi, mes souliers. Félix Leclerc

 

Moi mes souliers ont beaucoup voyagé
Ils m'ont porté de l'école à la guerre
J'ai traversé sur mes souliers ferrés
Le monde et sa misère.

Moi mes souliers ont passé dans les prés
Moi mes souliers ont piétiné la lune
Puis mes souliers ont couché chez les fées
Et fait danser plus d'une.

Sur mes souliers y'a de l'eau des rochers
D' la boue des champs et des pleurs de femmes
J' peux dire qu'ils ont respecté le curé
L' pays, l' bon Dieu et l'âme.

S'ils ont marché pour trouver l' débouché
S'ils ont traîné de village en village
Suis pas rendu plus loin qu'à mon lever
Mais devenu plus sage.

Tous les souliers qui bougent dans les cités
Souliers de gueux de souliers de reine
Un jour cesseront d'user les planchers
Peut-être cette semaine.

Non mes souliers n'ont pas foulé Athènes
Moi mes souliers ont préféré les plaines
Quand mes souliers iront dans les musées
Ce s'ra pour s'y accrocher.

Au paradis paraît-il mes amis
C'est pas la place pour les souliers vernis
Dépêchez-vous de salir vos souliers
Si vous voulez être pardonnés
Si vous voulez être pardonnés.

 

P1040266Arc de triomphe de la Porte Saint Denis Paris 10èmeP1030898P1040276

Pour voir toutes les notes relatives à  

Paris

un clic sur le smiley : 

Paris, Champagne !I love Paris !DSC02949Métro, boulot...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Danielle 02/07/2011 20:09



Bonjour eMma, mon comm vient de s'envoler subitement alors je recommence. Je disais que tu me fais découvrir là Paris autrement que celui que nous avons l'habitude de voir en cartes postales, de
biens belles photos d'un véritable port de plaisance, les canaux, les bateaux qui se reflètent dans l'eau, ta promenade a du être fort agréable. Même des joueurs de boules, notre "sport" du Midi
(avec les joutes) mais les répliques savoureuses des joueurs n'avaient sans doute pas "l'accent", tu sais "celui qu'on attrappe en naissant du côté de ... celui de Giono, de Daudet, de
Mistral, l'orgueil provençal, celui qu'accompagne le chant des cigales ...". Cette jolie photo m'a fait revenir en mémoire des bribes de cette chanson célèbre dont j'ai oublié l'interprête !!!
Qu'il est agréable de te suivre dans tes promenades et de pouvoir admirer Paris ... différemment ! Merci de ce partage. Bises du Sud et bonne soirée. Danielle 



eMmA 03/07/2011 10:01



Oui, ma photo préférée est la 8ème avec les reflets façon "impressionniste" dans la Seine.


Pour la chanson que tu évoques, je pense aux Marchés de Provence de Bécaud...


Gros bisous parisiens et bon diMAnche,


eMmA



Annie LAPEYRE 02/07/2011 08:20



Bonjour EMMA


Tu me mets l'eau à la bouche, pour revenir à Parie plus tôt que prévu.


Combien ton tarif ( rires) pour me servir de guide.


Choix judicieux cette chanson du grand Félix Leclerc; ton blog n'est pas " un petit bonheur", mais un grand


Bonne journée ensoleillée


ANNIE



eMmA 03/07/2011 09:58



Moi guide ?


Sache que je n'ai aucun sens de l'orientation, que je ne sais pas lire une carte et que je suis réfractaire au GPS.


En fait, comme pour tout ce que je fais, c'est au feeling et faut-il l'avouer, souvent autour des mêmes quartiers... J'ai encore tout à découvrir et tout est émerveillement et découverte pour moi
ici.


Merci pour "ton blog n'est pas " un petit bonheur", mais un grand".


Bon diMAnche,


eMmA



Littorine 02/07/2011 07:34



J'aime bien lorsque tu nous fait découvrir Paris vu par tes yeux ! Merci ,c'est un bon moment en plus on a pas la chaleur....Bonne journée eMmA



eMmA 03/07/2011 09:53



Oh, la chaleur est tout à fait agréable en ce moment à Paris (petit air frais toujours présent).


Bon diMAnche,


eMmA


 



anti 02/07/2011 00:40



Ah quel bonheur de lire les compte-rendus de tes balades eMmA ! En plus, j'adore ce quartier ! (en fait, j'en aime pas mal à Paris ).


Belle et douce nuit madame !


anti