Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

A la demande générale... une correspondance entre if

J'ai toujours aimé

les correspondances,

un écho qui transperce comme une lance,

la carapace de nos certitudes bien ancrées

  dans la routine de nos jours

et qui vient bousculer nos habitudes,

qui lentement nous ensommeillent.

Ici, je vois un jeu de correspondances, ou de correspondance, entre ces deux chansons :

Etienne Daho, "If"...

    ...et   Benjamin Biolay, "Négatif".

Sur ces deux magnifiques chansons, datant toutes deux de 2003, l'ombre du grand Serge plane, et fait comme une belle protection.

Clairement, Etienne Daho fait appel à la délicate Charlotte #Gainsbourg pour l'accompagner, tandis que le subtil Bejamin Biolay préfère faire un clin d'oeil au "coup de bambou".

Bon, j'en entends certains qui râlent (eMmA, elle nous rebât les oreilles avec ses obsessions ...)

Je sais, je suis un peu "Pot de colle".

Tiens, allez, aujourd'hui je me remets à la colle !

Pot-de-colle.jpg

Pour d'autres jeux de  correspondances reliez ceci : #Le jeu des correspondances

eMmA MessanA

If, duo Etienne Daho et Charlotte Gainsbourg

Extrait de l'album Réévolution, novembre 2003

If excessif, accro, compulsif
If adhésif, over réactif
If exclusif et trop émotif
If impulsif qui est le fautif ?
If intrusif, plus combatif, sous sédatifs en soins intensifs, cherche le motif
If négatif, maladif, inexpressif et plus vraiment vif, cherche le motif
If trop captif et décoratif
If défensif, à cran, offensif
If incisif, mes coups de canifs
If agressif, qui est le fautif ?
If intrusif, plus combatif, sous sédatifs en soins intensifs, cherche le motif
If négatif, maladif, inexpressif et plus vraiment vif, cherche le motif
If évasif, approximatif
If c'est plus l'kif, de jouer le calife
If trop nocif et trop addictif
If fugitif, maniaco dépressif
If trop massif, abusif, à ton actif, les coups successifs, trop lourd le passif
If décisif, je m'rebiffe, mon départ est impératif et définitif, définitif
If intrusif, plus combatif, sous sédatifs en soins intensifs, cherche le motif
If négatif, maladif, inexpressif et plus vraiment vif, cherche le motif
If trop massif, abusif, à ton actif, les coups successifs, trop lourd le passif
If décisif, je m'rebiffe, mon départ est impératif et définitif, définitif

Pour retrouver d'autres chansons d’Etienne Daho dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d’une note :

You look puzzled !*

Tous chercheurs ! 3ème PASTEURDON

Une histoire de dingue !

Le temps des giboulées sur Paris

Site d’Etienne Daho : link

Et pour retrouver la petite soeur de Charlotte qui a travaillé elle aussi avec Etienne Daho, un clic par ici : Lou, I.C.U. ... in my street !

Négatif, Benjamin Biolay

Extrait de l'album Négatif, juin 2003

Du dernier décan

Je suis natif
Je suis turbulent
Je suis Négatif
Poussé par le vent
Sur quelques ifs
Me suis vidé de mon sang
Trop émotif
Je rêve d'un printemps
Définitif
Car mon âme n'est que tourments
D'une épitaphe
Gravée pour longtemps
Dans les récifs
Je reste pourtant
Dubitatif

Face à l'étendue
De ma peine
Que n'ai-je entendu
Les sirènes?
Face à l'étendue de ma peine
Je me baignerai nu
Dans la Seine

Mais mort ou vif
Je reste Négatif
Puisque tout fout
Le camp

Du dernier décan
Je suis natif
Je suis turbulent
Je suis Négatif
Poussé par le vent
Sur quelques ifs
Me suis vidé de mon sang
Trop émotif
Je rêve d'un printemps
Définitif
Car mon âme n'est que tourments
D'une épitaphe
Gravée pour longtemps
Dans les récifs
Je reste pourtant
Dubitatif

Face à l'étendue
De ma peine
Que n'ai-je entendu
Les sirènes?
Face à l'étendue de ma peine
Je me baignerai nu
Dans la Seine

Mais mort ou vif
Je reste Négatif
Puisque tout fout
Le camp
Du dernier décan
Je suis natif
Je joue de l’oliphant
Je suis qu’un primitif
Mais soit dit en passant
D’un ton plaintif
Je suis un enfant
Si craintif
Face à l'étendue
De ma peine
Insoumis allongé
Dans l'arène

Face à l'étendue
De ma peine
Ne suis-je qu’un sauvage
Qu’on réfreine

Face aux vérités
Qu’on assène
Comme des coups de bambou ou d'ébène
Mais mort ou vif
Je reste Négatif
Puisque tout fout le camp

Pour retrouver d'autres chansons de Benjamin Biolay dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d’une note :

Transgénérationnel

Au casino de Paris, Biolay nous étions à ses pieds !

Dans l'épure des saisons - L'été

"On reste Dieu merci à la merci d'un abribus"

"pas assez profond pour s'y baigner"

"Ce sera pire encore quand tu auras mon âge"

"En haut des cimes il n'y avait que les nuages"

Site de Benjamin Biolay  : link

Page facebook de Benjamin Biolay link

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

eMmA MessanA

J'aime le chocolat, la Sardaigne, les p'tits papiers (ceux de Gainsbourg, les colorés, les tout collés), les histoires, les mots doux, sucrés, salés, poivrés, les belles voix, marcher, chanter, la pluie, le soleil, et la tête alouette !
Voir le profil de eMmA MessanA sur le portail Overblog

Commenter cet article

hélène 05/05/2012 19:38


Une heureuse initiative  que tu nous offres la. Les mots et la musique qui acompagne, excellent sujet de correspondance, et puis on aime une chanson ou on ne l'aime pas et on le dit...Pour
moi j'aime les deux, quoique préféraznt des thèmes musicaux...sans paroles et surtout le jazz.


A présent tu sais tout!


 


Je t'embrasse


hélène

eMmA 05/05/2012 23:46



 


Sans paroles et jazz ?


Alors Hélène, la note du jour est pour toi !


 


Bon diMAnche,


eMmA


 



Gérard 05/05/2012 17:44


non non Emma le n'ai rien dit pour Benjamin ...j'aime bien Dao

eMmA 05/05/2012 19:30



 


Bon, alors, ça passe pour cette fois-ci !



kasimir 05/05/2012 09:18


ah ça y est...


on connait la marque de ta colle !

eMmA 05/05/2012 09:40



 


La même depuis quatre ans...