Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

"Celui qui sauve une étoile Eclaire l'univers tout entier"

Si vous souhaitez réagir et écrire et/ou lire un commentaire sur cette page, rendez-vous tout en bas de celle-ci. Merci pour votre visite.

Juste une petite étoile d'aujourd'hui

qui rêve aux lointaines étoiles

éteintes

dans la folie

d'une longue nuit de brouillard. 

            eMmA MessanA

A retrouver parmi #Les commandes

Les chansons de l'album Flagrant Délice m'ont inspiré d'autres notes qui sont regroupées ici : #Flagrant Délice Yves Duteil

Les Collages d'eMmA MessanA, collage "Juste une petite étoile", pièce unique

Les Collages d'eMmA MessanA, collage "Juste une petite étoile", pièce unique

© eMmA MessanA

 Paris XIème, janvier 2013 - N°189 Juste une petite étoile

Collage sur papier dessin 29.7 X 42 cm

  Fragments de papiers

Ce collage N°189, pièce unique qui a fait l'objet d'une commande, est vendu

Il vit à Paris

(le copyright en filigrane n'apparaît pas sur le collage d'origine)

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL

5% du produit de la vente des collages ont été versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Président-Fondateur et Noëlle Duteil  la Trésorière

La Chanson Des Justes, Yves Duteil

Paroles et musique Yves Duteil

Extrait de l'album Flagrant Délice (nov. 2012) © Les Éditions de l'Écritoire

  Flagrant delice

Une gare au petit jour

Dans le froid et la peur

Et des soldats tout autour

Qui hurlent dans des haut parleurs

Les wagons refermés comme un tombeau

Des mains se tendent à travers les barreaux

Mais leur appel est resté sans écho

On a compris bien trop tard

L'horreur qu'ils ont vécue

La blessure dans les regards

De ceux qui en sont revenus

Les yeux couleur de cendres et de brouillard

Des barbelés gravés dans leurs mémoires

Mais dans le coeur un indicible espoir

Vivre un jour, une heure là-bas

C'est braver le silence

Dépasser la mort d'un pas

Devant ceux qui s'enivrent et dansent

Dans ce voyage infernal

Où tant d'âmes ont sombré

Celui qui sauve une étoile

Eclaire l'univers tout entier

Des lueurs que les Justes ont allumées

La porte entrebaillée dans l'escalier

Sur le dernier refuge inespéré

Au jardin du souvenir

Des cailloux sont posés

Et les arbres ont beau fleurir

A chaque printemps retrouvé

Peut-on un jour apprendre à pardonner

Le désespoir, les larmes et les années

Que jamais rien ne pourra effacer ?

Que jamais rien ne pourra effacer.

Pour retrouver d'autres chansons d'Yves Duteil dans la playlist d'eMmA MessanA, suivre ce lien : http://www.emmacollages.com/pages/Playlist_Yves_Duteil-6419310.html

Le Blog A Part d'Yves Duteil  : link

Yves Duteil sur facebook : link

Yves Duteil sur twitter : link  

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

almanito 11/12/2015 12:59

Très beau collage, très expressif et poignant avec cet escalier menant à un tunnel qui semble sans fin...

eMmA MessanA 12/12/2015 09:22

Je me souviens que j'avais eu bien des difficultés à répondre à cette commande délicate...
Merci pour ton avis bienveillant.

Jeanne Fadosi 02/02/2015 13:04

ne pas oublier oh non !
mais je suis troublée par le discours actuel qui prétend qu'on n'en parlait pas dans les années 1950 et 1960. et cette façon de réécrire l'Histoire me blesse aussi. En 5ème ou 4ème, nous avons consacré toute notre énergie à monter avec nos professeurs toute une série d'événements (conférences, films, exposition, lectures ...) sur le thème de la déportation, de l'extermination et des fours crématoires. Notre support de réflexion principal était Le journal d'Anne Franck et le film Nuit et Brouillard.
A l'époque, ceux qui n'y étaient pas nommés étaient les tziganes, les homosexuels, les allemands opposants de la première heure. J'ai découvert cette horreur-là bien plus tard.
Et les résistants déportés, on les évoquait si peu !!!

eMmA MessanA 12/12/2015 09:20

Oui, en effet Jeanne. Du coup, le rôle des parents, grands-parents, est peut-être encore plus important qu'autrefois. A eux de tenter d'être un complément "nourricier" encore plus présent. Ce n'est pas aisé. Pour ma part, je n'ai retenu que bien peu de mes cours d'histoire où je me souviens qu'il fallait apprendre par coeur quantités de dates et de faits que je ne reliais qu'à pas grand chose ! Ah Azincourt... Pour moi, j'en ai appris bien plus grpace à la récente superbe chanson de Francis Cabrel : http://www.emmacollages.com/2015/07/dans-ta-memoire.html

Jeanne Fadosi 11/12/2015 13:10

oui je confirme, ces profs-là étaient super. Mais le programme d'histoire permettait aussi d'en parler (un peu). L'année d'avant ou l'année d'après nous avions fait la même chose sur l'Espagne
Mais je ne suis pas surprise que ces pans de l'Histoire aient disparu des programmes, du moins explicitement avec souvent la disparition de la chronologie au bénéfice de la thématique. L'Histoire était aussi enseignée de façon plus factuelle et moins ambitieuse de l'analyse. Mais que reste-t-il de l'Histoire quand un trop jeune écolier ou lycéens n'a pas appris les faits et n'a rien compris aux tentatives d'analyses et interprétations ?

eMmA MessanA 04/02/2015 19:12

Tu as fait un superbe travail au collège ! Vous deviez avoir un professeur extraordinaire pour vous guider ainsi.
Moi, je peux te dire que tant au collège qu'au lycée (j'ai eu mon bac en 75), nous n'avons jamais évoqué cette période et ces événements. Aussi bizarre et incroyable que cela puisse paraitre, cela ne figurait pas du tout au programme. Pourtant, je me souviens que nos professeurs étaient de remarquables enseignants dont je garde un très bon souvenir.
En revanche, notre prof de français -hors programme- nous avait heureusement conseillé de lire Le Journal d'Anne Frank.
Pour ce qui est de l'étude dans les Lagarde et Machard, nous ne sommes jamais allés plus loin que le 19ème...
Nos professeurs nous ont donné heureusement le goût et l'aptitude nécessaires pour parfaire nos connaissances et tu as mille fois raisons dans le dernier point que tu évoques !

Quichottine 28/01/2015 10:09

C'est un magnifique collage et une belle page hommage pour ceux qui ne sont plus et pour ceux qui restent aujourd'hui.
Merci, eMmA.
Passe une douce journée.

eMmA MessanA 30/01/2015 09:37

Il a été très important de commémorer ces 70 ans de la libération d'Auschwitz. Ne jamais oublier ?

gazou 28/01/2015 09:11

c'est une très belle chanson, merci de nous la faire connaître

eMmA MessanA 28/01/2015 09:17

l’œuvre d'un grand poète, merci de l'apprécier

marine D: 27/01/2015 13:57

Il est des étoiles qui ont cessé de briller et pourtant il s'en allume chaque jour pour dire à tous ces êtres qui ont disparu après avoir vécu tant d'horreurs, que la vie et l'amour ne disparaissent pas, dans le coeur de ceux qui ont survécu....Qu'eux aussi restent vivants !
Honneur à ceux qui ont aidé que l'on nomme les justes, à ceux qui ont combattu et là on reste en famille ...
Je t'embrasse fort pour cette belle page eMma

eMmA MessanA 27/01/2015 16:10

Cette page ne doit son existence que grâce à la chanson d'Yves Duteil et à la personne qui m'a commandé ce collage. Autrement, j'aurais bien été incapable de l'ouvrir, ne m'en sentant aucune légitimité. Oui, honneur aux Justes qui ont su braver la peur et l'innommable.
Merci Marine pour ta lecture attentive et pleine d'émotion.
eMmA

emma 27/01/2015 12:27

oui bien sur, il faut aussi réécouter Ferrat. Merci Emma - "L'homme est un loup pour l'homme"

eMmA MessanA 27/01/2015 13:35

Oui emma, merci de nous le rappeler.
Les artistes (peut-être plus que les politiques) décillent nos yeux meurtris...

mima29 27/01/2015 07:53

Oui, eMmA, n'oublions pas...mais je désespère de voir un jour s'éteindre l'incendie de la folie meurtrière des hommes !

eMmA MessanA 27/01/2015 13:34

Chaque petite goutte que nous pourrons apporter pour contribuer à l'éteindre est précieuse et indispensable.
Faisons notre part...

Plume 30/01/2013 19:48


Merci de m'avoir renvoyée à cette page que je n'avais pas ouverte . Je suis très irrégulière dans mes lectures. Je ne me suis pas encore procuré l'album d'Yves Duteil, ce texte est poignant, les
accords des violons pleurent sur la poésie de ses mots , et pourtant tout est dit de l'horreur à la fois avec pudeur et réalisme.


J'ai immédiatement à la mémoire cette chanson de Jean Ferrat, "nuit et brouillard", qui me relie aux blessures qui ont hanté mon père suite à la disparition de nombre de ses amis embarqués dans
l'enfer  ...


Vivre avec, pardonner pour dédouaner les générations qui suivent de ce poids insupportable, mais entretenir le devoir de mémoire ...


Ton collage et les mots qui l'accompagnent sont un témoignage admirable .


Encore merci eMmA, je t'embrasse,


Plume

eMmA 30/01/2013 20:01



 


Grand, grand merci Plume pour ton émouvant témoignage avec lequel je suis en tout point en accord.


Chacun s'exprime comme il peut. Moi je n'aurais jamais osé le faire sur ce délicat sujet avec mes petits papiers, ne me sentant pas du tout légitime.


Finalement, cette commande si difficile à accomplir m'aura permis d'y réfléchir longuement...


 


Encore merci pour ce touchant commentaire.


 


Je t'embrasse Plume.


eMmA


 


 



Jackie 23/01/2013 17:43


Emotion, rêve,  espoir... à la lecture de ce collage.


Bonsoir eMmA

Michèle VK 23/01/2013 12:27


Bravo eMmA pour ce collage, qui s'accorde si bien avec la chanson d'Yves, je pense savoir qui l'aura bientôt!!!!


Amicalement


Michèle

Parisianne 22/01/2013 21:10


Bonsoir eMma, tous mes voeux de bonne et heureuse année riche de belles rencontres et je jolis collages !
Amicalement


Anne 

valentine 22/01/2013 11:57


C'est un collage d'atmosphère, d'émotion, de mémoire et de tendresse dans cette petite étoile de mer :-)


Ton collage est magique chère Emma. Je l'aime beaucoup. Bises.

Rachel 21/01/2013 22:13


"Juste une petite étoile d'aujourd'hui qui rêve aux lointaines étoiles éteintes dans la folie d'une longue nuit de brouillard"....... Cette phrase est magnifique !


A ceux aussi qui ont sauvé une seule Etoile, sans que cela ne se sache, et qui méritent aussi le titre de "Juste"...


Encore une fois, merci, eMmA !


Bisous