Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme un Noël sans cadeau

Lettre

La lettre à laquelle tu ne répondras

Jamais

Ressemble à une fille sans sa mère

A un navire privé d'océan

A un Printemps sans fleurs

A un présent sans arbre de Noël

Et à toi sans lui.

Certes, tu la liras parmi toutes celles que tu auras reçues

Et tu seras flattée de compter

Pour tant de personnes.

Où que tu ailles, on t'attend

C'est preuve que tu intéresses

Tu le sais bien, et tu t'en sers habilement.

Reste comme tu es

Je n'ai pas le droit de t'enserrer

Dans le moule étroit et étriqué

qui est dans ma tête

et dans mon coeur.

La lettre à laquelle tu ne répondras jamais,

Je ne l'ai même pas écrite, alors,

A bientôt !

eMmA MessanA

Texte et collage © eMmA MessanA

N°1 Voeux

Villasimius (Sardaigne), juillet 2008

Collage N°1 Voeux

Ce collage N°1, pièce unique,

est disponible non encadré dans le catalogue N°3 "Prix doux" ici

Collage sur papier dessin 24 X 32cm

  Fragments de lettres et cartes postales personnelles

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL

5% du produit de la vente des collages sont versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Président-Fondateur et Noëlle Duteil  la Trésorière

CharElie Couture, Comme Un Avion Sans Aile

Auteur-compositeur, CharElie Couture
Comme un avion sans aile
J'ai chanté toute la nuit
Et j'ai chanté pour celle
Qui m'a pas crue toute la nuit

Même si je peux pas m'envoler
J'irai jusqu'au bout
Oh oui je veux jouer
Même sans les atouts ouh

Tu fais semblant
De regarder ailleurs
Tu dis même que je te fais peur
Mais pourtant tu sais je tiens plus debout
Aussi crevé qu'un danseur

Il fait lourd
Grande nuit blanche
Grande nuit d'orage, y a du tonnerre
Mais y a pas d'éclair

Écoute la voix du vent
Qui se glisse sous la porte
Écoute on va changer de lit, changer d'amour
Changer de vie, changer de jour

Et même, même si tu fais plus rien
Tu vois moi, j'aboierai encore
Mais tu t'endors sur mon piano
Quand je joue faux

Oh libellule
Toi t'as les ailes fragiles
Moi, ma carlingue est froissée
Mais j'ai chanté toute la nuit

Site de CharlElie Couture : link

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kasimir 07/11/2011 11:19



voici une composition bien chargée d'émotions, de souvenirs,en référence à une multitude de relations : celles qui font la trame même de notre être.


Bise, amie



eMmA 08/11/2011 21:53



Cher Kasi,


Oui, tant la lettre que le collage et le choix de la chanson qui accompagne le tout ont été guidés par le coeur et l'émotion...


Bisou et bonne soirée à toi.


Ton amie eMmA



trèflerèle 07/11/2011 10:55



bonjour ma belle amie, qu'il est beau ce billet! comme d'habitude...j'en profite pour te dire que j'aime beuacoup le nouveau design de ton blog, plus épuré, plus clair bravo!! plein de bises



eMmA 08/11/2011 21:51



Chère Trèflerèle,


Merci pour tous ces genitls mots.


Je te souhaite une très belle expo emplie de joies et de belles rencontres.


Je t'embrasse,


eMmA



gazou 07/11/2011 07:54



Merci pour la chanson que je ne connaissais pas


et merci pour la lettre pas encore écrite...inattendu ce texte et pourtant vrai



eMmA 07/11/2011 08:23



J'adore depuis très longtemps chette chanson.


CharElie Couture, aux multiples talents, est parti les exercer aux USA, mais de temps en temps il revient en France.


Cette chanson a largement contribué à sa notoriété.


Ravie de te la faire découvrir aujourd'hui, Gazou.


Quant à cette lettre jamais écrite, je l'avais composée il y a également bien des années. Elle me semble de plus en plus d'actualité.


Nous avons tant de sources de communication à notre disposition. Trop peut-être... Il me semble qu'il est plus que jamais bien difficicle de communiquer vraiment.


Récemment, j'ai vu un jeune couple qui, pour être assis l'un à côté de l'autre dans un car, a fait déplacer une personne. Celle-ci a accepté de leur donner satisfaction.


Mais, durant toute la durée du parcours, chacun a gardé les yeux rivés sur son téléphone portable.


Peut-être s'écrivaient-ils des SMS ????


Bonne journée,


eMmA