Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

De Cyrianne à Aldébaran, shortEdition

Je vous ai, de temps à autre, parlé de ma très chère amie de colle, Cyrianne*.

Elle m'a toujours encouragée, attentive et discrète, en m'invitant à la patience, au respect de toute forme de création artistique qui peut naître de nos mains, de nos esprits et de nos coeurs.

Elle m'a fait comprendre que le mystère qui préside à la création mérite qu'on le respecte avec humilité, et qu'une fois révélé, aussi simple soit-il, qu'on l'offre à tous.

Elle, la vraie talentueuse qui a en plus, appris, jamais elle n'impose son point de vue, toujours elle suggère avec générosité.

C'est ce qui m'a profondément touchée en elle, moi la dilettante, la brouillonne, l'impatiente, la tempétueuse, l'autodidacte.

Si j'ai fait pu réaliser un quelcoque progrès dans l'art du collage, c'est en partie grâce à elle.

Alors, oui, c'est vrai, je ne l'ai jamais rencontrée "en vrai", mais j'ai toujours eu cette forte impression d'amitié qui nous lie depuis que nous nous sommes rencontrées sur la blogosphère, il y a près de quatre ans.

Aujourd'hui, ce n'est pas de l'illustratrice dont j'aimerais vous parler, mais de l'auteur, Aldébaran (l'autre pseudo de Cyrianne).

Sa nouvelle, "Le Mioche", est en ligne chez l'éditeur numérique shortEdition, dont le slogan est : "court, mais bon !"

Ce texte est très bien écrit, admirablement construit, sensible, touchant et un peu mystérieux car comme hors du temps et sacralisé.

Je suis très impressionnée par cette nouvelle où l'on sent que l'auteur a puisé au plus profond d'elle-même.

Elle semble avoir écrit avec la source même de son enfance.

On sent le personnage blessé, ou du moins très marqué par son enfance, tout en étant en pleine rédemption grâce à son osmose avec la nature et à l'aide bourrue et vitale de Geo.

Les deux dernières lignes de la nouvelle sont bouleversantes.

J'ai eu l'impression d'être replongée dans les pages de "Sans famille".

J'y ai vu une certaine filiation avec l'univers d'Hector Malot.

Je ne vous en dis pas plus de ce Mioche, dont on aura compris qu'il est très cher au coeur d'Aldébaran, et

vous invite à lire cette belle nouvelle, Le Mioche , et

                 à voter massivement pour Aldébaran

                                            en reliant shortEdition, ici :

                                        http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/le-mioche

Elle le mérite amplement !

A l'heure où j'écris cette note, la nouvelle a été vue 56 fois, le coeur a été validé 3 fois, et le "like" de facebook a été donné 1 seule fois.

Merci à vous tous et un très grand bravo, Aldébaran.

L'illustration pour cette note, s'impose à moi.

Voici l'un des très nombreux collages de mon cher papa, Antoine Frau.

Collage-papa-profiles.jpg

 

* pour retouver Cyrianne dans ce blog : http://www.emmacollages.com/article-une-nouvelle-histoire-de-doudou-97097528.html

A bientôt,

eMmA MessanA

***

Lien vers le blog de Cyrianne : http://art-collage-illustration.over-blog.com/

Lien vers le site shortEditionlink

Dans un autre registre, mais sur le même thème,

Mon Vieux, Daniel Guichard

Texte, Michelle Senlis et Daniel Guichard

Musique, Jean Ferrat.

Dans son vieux pardessus râpé
Il s'en allait l'hiver, l'été
Dans le petit matin frileux
Mon vieux.

Y avait qu'un dimanche par semaine
Les autres jours, c'était la graine
Qu'il allait gagner comme on peut
Mon vieux.

L'été, on allait voir la mer
Tu vois c'était pas la misère
C'était pas non plus l'paradis
Hé oui tant pis.

Dans son vieux pardessus râpé
Il a pris pendant des années
L'même autobus de banlieue
Mon vieux.

L'soir en rentrant du boulot
Il s'asseyait sans dire un mot
Il était du genre silencieux
Mon vieux.

Les dimanches étaient monotones
On n'recevait jamais personne
Ça n'le rendait pas malheureux
Je crois, mon vieux.

Dans son vieux pardessus râpé
Les jours de paye quand il rentrait
On l'entendait gueuler un peu
Mon vieux.

Nous, on connaissait la chanson
Tout y passait, bourgeois, patrons,
La gauche, la droite, même le bon Dieu
Avec mon vieux.

Chez nous y avait pas la télé
C'est dehors que j'allais chercher
Pendant quelques heures l'évasion

Je sais, c'est con!

Dire que j'ai passé des années
A côté de lui sans le r'garder
On a à peine ouvert les yeux
Nous deux.

J'aurais pu c'était pas malin
Faire avec lui un bout d'chemin
Ça l'aurait p't'-êt' rendu heureux
Mon vieux.

Mais quand on a juste quinze ans
On n'a pas le cœur assez grand
Pour y loger tout's ces chos's-là
Tu vois.

Maintenant qu'il est loin d'ici
En pensant à tout ça, j'me dis
"J'aim'rais bien qu'il soit près de moi"
PAPA...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

eMmA MessanA

J'aime le chocolat, la Sardaigne, les p'tits papiers (ceux de Gainsbourg, les colorés, les tout collés), les histoires, les mots doux, sucrés, salés, poivrés, les belles voix, marcher, chanter, la pluie, le soleil, et la tête alouette !
Voir le profil de eMmA MessanA sur le portail Overblog

Commenter cet article

mitou 16/05/2012 14:17


je suis un peu perdue  car on me demande un mot de passe !! mais j'ai mis le lien sur ma page facebook en espérant que çà suffira !!!! j'ai adoré les pages que j'ai lu !!!! et j'aime les
collages et les textes de Cyrianne !!!!


j'aime beaucoup aussi cette chanson de daniel Guichard !!!!


amitiés 


MITOU

eMmA 17/05/2012 01:59



 


Merci pour elle, Mitou !



cyrianne 16/05/2012 10:47


...Meveilleuse amie, merci... Je reste sans voix et très émue...Le collage d'Antoine Frau à cette intention; cette chanson "Mon vieux" qui me trotte dans la tête depuis des semaines...cette
compréhension du coeur et de l'esprit pour une nouvelle qui restera unique en son genre... Merci des millions de fois!


Ton amie de colle, cyianne


 

eMmA 16/05/2012 20:17



 


Et moi, Cyrianne, je te fais tout plein de bisous...


eMmA


 



Mag 15/05/2012 18:44


Il y a beaucoup de créativitée dans tes collages ... J'aime aissi les fonds peintures dans  " collection de muses " ...A bientôt ...

eMmA 15/05/2012 19:59



 


Merci Mag et bienvenue ici !


Les fonds de la Collection de Muses sont des papiers indiens achetés à Pondichéry à l'Ashram de Sri Aurobindo.


 


A bientôt,


eMmA