Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

De la réserve au déclic : mécanisme de la commande

com

La petite histoire d' eMmA#anecdote autour du collage du jour :

       Je viens d'achever une commande...

Je vous l'ai déjà expliqué, les commandes sont pour moi assez difficiles à réaliser, même si j'apprécie beaucoup que l'on vienne vers moi pour m'accorder cette confiance toute particulière et bien émouvante qui consiste à coller sur le papier le rêve sorti du coeur et du cerveau d'un autre...

Je pense qu'il y a non seulement le trac de ne pas être à la hauteur des attentes exprimées, de les trahir faute d'une véritable écoute, ou le risque de décevoir...

Il y a également la difficulté d'ête capable de capter un maximum de détails dans ce qui est dit, ce qui n'est pas dit, tout cela sans forcer, sans brusquer, sans induire ou projeter ses propres idées ou son propre vécu et ressenti...

Tenter de s'affranchir - en partie, car il est sûrement impossible de le faire totalement - de ce que l'on est en tant qu'individu pouvant se mettre à la place de, pour ne se projeter qu'en tant que collagiste en quête d'une retranscription sensible de ce que l'on vous confie.

Du coup, beaucoup d'émotions se télescopent, même si chacun est attentif à demeurer dans le respect de l'échange.

Je crois que je vous disais tout cela déjà en début d'année, alors que je me remémorais les commandes auxquelles j'avais déjà répondues : lien

Pourtant, à chaque fois, le même mécanisme se met en place.

A un moment, le déclic s'opère et je me lance dans cette sorte d'inconnu en composant ma propre vision de ce qui m'a été exprimé.

C'est une nouvelle histoire, forcément parcellaire, forcément autre et qui entre dans une sorte d'intemporalité...

Ici, sans entrer dans les jolis détails qui m'ont guidés vers cette composition car ils appartiennent à la discrétion et la réserve de la personne qui me les a confiés, voici donc Les enfants du Printemps.

Reste à savoir si ce collage la satisfera et ceux auxquels celui-ci est destiné...

A bientôt,

eMmA MessanA

A retrouver parmi #Les commandes

Les articles expliquant ma démarche artistique sont regroupés ici : #eMmA s'expose à vos regards

N-201-Les-enfants-du-Printemps.JPG

© eMmA MessanA

Paris XIème, mars 2013 - N°201 Les enfants du Printemps

Collage sur papier dessin 24 X 32cm

Fragments de papiers provenant de magazines

Ce N°201, pièce unique qui a fait l'objet d'une commande, est vendu

Il vit à La Varenne

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL à Pondichery (Inde)

5% du produit de la vente de ce collage ont été versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Président-Fondateur et Noëlle Duteil  la Trésorière

Quand le mois d'avril, La Grande Sophie

Extrait de l'album Des Vagues Et Des Ruisseaux (AZ, 2009)

J'étais une jeune fille ou bien un garçon
Je ne sais plus très bien
Au bord de la ligne de l'indécision
Il y a le mois d'avril qui passe

Quand le mois d'avril s'échappe
Je me pose de drôles de questions
Quand le mois d'avril s'échappe
Je regarde pousser les bourgeons

J'étais une fleur ou bien un poisson
Même fanée, je buvais la tasse
Dans mon aquarium, au cœur des saisons
Il y a le mois d'avril qui passe

Quand le mois d'avril s'échappe
Je perds tous mes repères
Quand le mois d'avril s'échappe
J'oublie les sensations

Les instincts fragiles, les parfums de déjà-vu
Le moral en exil et les portes sans issue
Les jours difficiles, les envies en garde à vue
Quand est-ce que tout commence?
Dis-moi, dis-moi

J'étais un orage ou une dépression
Dans le ciel se comptent les doutes
Parmi les nuages, il y a un rayon
De soleil qui chasse les gouttes

Quand le mois d'avril s'échappe
On a déjà changé d'heure
Quand le mois d'avril s'échappe
C'est pour laisser place
Au joli mois de mai
Joli mois de mai qui va tout changer
Moi de même, joli mois de mai.


Pour retrouver d'autres chansons de  La Grande Sophie dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre de ces pages :

Livre ouvert... "Suzanne"

Pour tes 85 printemps !

Elle en a entre les deux oreilles...

Du courage

Fantômatique...

La sculpture monumentale de Joan Miro

Site de La Grande Sophie : lien

Page facebook de La Grande Sophie link

Print
Repost

Commenter cet article

Myriam 25/03/2013 22:13


J'ai reçu ce collage comme un cadeau de la part d' une âme sensible avec qui je vais désormais partager un secret juste effleuré à l'occasion de quelques échanges et retranscrit comme un poème à
travers cette image.... Elle évoque le bonheur de mes enfants du printemps . Merci Emma! 

eMmA 25/03/2013 22:30



 


C'est moi qui te remercie, Myriam, pour la confiance avec laquelle tu m'as transmis ta commande.


Le sujet était beau et m'a bien parlé. Ce fut donc un plaisir de composer ce collage.


J'aime aussi l'idée que tu aies découvert que l'art du collage réponde à une certaine forme de poésie...


Je forme le voeu que tes enfants de Printemps t'offrent de très très nombreuses saisons de bonheur.


 


Bonne soirée,


eMmA


 



valentine 25/03/2013 09:32


Il est très beau ton collage Emma et j'aime beaucoup l'idée des petits morceaux de puzzles qui symbolisent l'histoire que ce couple va composer ensemble et qui leur appartient.


Ce collage ne peut que leur plaire, il est très vivant, joyeux et rempli de complicité.

eMmA 25/03/2013 22:38



 


Merci Valentine. J'aime que tu y aies vu de la complicité et de la joie, car au travers des liens et du mouvement que j'ai suggérés, ce sont bien les idées qui m'ont en partie guidée...



Parisianne 24/03/2013 21:03


Bonsoir eMmA,
J'aime beaucoup la façon délicate dont tu traites ce sujet des commandes. J'imagine sans peine combien ce doit être délicat.

Bravo pour le résultat frais comme un matin de printemps !
Anne

eMmA 25/03/2013 07:39



 


Bonjour Anne,


C'est un plaisir que de partager ce ressenti face à la page blanche (et la colle, qui ne l'est pas, elle).


 


Merci pour ton appréciation.


eMmA


 


 



ANNE 24/03/2013 18:24


Moi non plus, je ne peux pas me répéter(on me demande souvent 2 corbeilles identiques!), mais toi on comprend d'autant plus.;ou alors,il te faudrait tes sources en double exemplaire; j'aime
beaucoup le jeu de jambes...........bonne semaine!

eMmA 25/03/2013 07:41



 


Oh ici, on ne me demandait surtout pas quelque chose d'identique...


Sinon, même si je disposais des mêmes visuels, je ne pourrais quand même pas composer à l'identique !


 


Passe une bonne semaine.


eMmA


 



Michèle VK 24/03/2013 17:47


Et bien je pense qu'il plaira car je le trouve réussi!!!Bravo eMmA


Bonne semaine


Michèle

eMmA 25/03/2013 07:39



 


Je l'apporte ce matin...