Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

eMmA MessanA, collagiste

Collagiste et auteure jeunesse. Des fois, je mixe les deux et même, je peux m'égarer vers un monde de poésie...


Demain

Publié par eMmA MessanA sur 19 Août 2018, 13:47pm

Catégories : #Poésie, #LesCollagesdeMmAMessanA

Envie de relire ce texte que j'avais écrit il y a longtemps et que Yves Simon m'avait fait l'honneur de lire à l'antenne d'une radio suisse dans les années 80...

Ton visage est froid et noir comme une éclipse

Tes cils d’argent frangent ton regard glacé

Et ta voix blanche passe aussi rapide qu’une étoile filante.

Mais je ne suis plus seule dans la voie lactée.

Demain, je t’apprendrai à sourire, à rire, à chanter

Je te révèlerai mon monde à moi

Je t’apprendrai ma toute petite terre

Je te raconterai ma vie.

 

Peu à peu, je vais perdre la mémoire.

Nous étions en complète désharmonie,

Mais maintenant je vais me brancher sur ta longueur d’onde

Tu ne seras plus seul parmi les galaxies.

Demain j’apprivoiserai tes gestes saccadés et télécommandés

Je colorerai tes yeux-cratères avec douceur

Je te montrerai ta propre poésie

Tu seras mon astre préféré

Et c’est avec toi que j’irai compter les étoiles.

 

Je t’enverrai un baiser interplanétaire

Quand tu voyageras sur ta comète, heureux, heureux.

Moi, je me peindrai un regard cosmique

Pour recevoir tes messages interstellaires

Et pour te ressembler un peu.

Demain, on saura encore faire l’amour, j’ai confiance en toi.

Je te dirai ces mots doux et fous que se disaient

Mes ancêtres, il y a des millénaires.

 

On va réinventer la vie ensemble

J’sais pas si la mer sera aussi bleue

J’sais pas si les fleurs sentiront aussi bon

J’sais pas si ma voix chantera aussi clair

J’sais pas si nos enfants grandiront dans l’amour

Mais on va quand même essayer de vivre.

 

Demain…

eMmA Messan

Texte et collage © eMmA MessanA  

 

Les Collages d'eMmA MessanA, collage N°51 "Un oeil sur la planète", exemplaire unique © eMmA MessanA

Les Collages d'eMmA MessanA, collage N°51 "Un oeil sur la planète", exemplaire unique © eMmA MessanA

© eMmA MessanA

Paris XIème avril 2009, N°51 Un oeil sur la planète

Collage de photos et fragments de papier

sur papier dessin 29.7 X 42cm

**

Daniel Lavoie, Ils S'Aiment

Version revisitée, extraite du récent album J'Ecoute La Radio (2011)

Ils s’aiment comme avant
Avant les menaces et les grands tourments
Ils s’aiment tout hésitants
Découvrant l’amour et découvrant le temps
Y’a quelqu’un qui se moque
J’entends quelqu’un qui se moque
Se moque de moi, se moque de qui?

Ils s’aiment comme des enfants
Amour plein d’espoir impatient
Et malgré les regards
Remplis de désespoir
Malgré les statistiques
Ils s’aiment comme des enfants

Enfants de la bombe
Des catastrophes
De la menace qui gronde
Enfants du cynisme
Armés jusqu’aux dents

Ils s’aiment comme des enfants
Comme avant le menaces et les grands tourments
Et si tout doit sauter,
S’écrouler sous nos pieds
Laissons-les, laissons-les, laissons-les
Laissons-les s’aimer

Et si tout doit sauter
S’écrouler sous nos pieds
Laissons-les, laissons-les
Laissons-les s’aimer

Enfants de la bombe
Des catastrophes
De la menace qui gronde
Enfants du cynisme
Armés jusqu’aux dents

Ils s’aiment comme avant
Avant les menaces et les grands tourments
Ils s’aiment comme avant

Voici ce que Daniel Lavoie disait, en 1984 à la sortie de cette chanson en France, lors d'une interview :

Ils s'aiment n'est pas une chanson pessimiste. Il est facile de s'en rendre compte en écoutant le texte. Évidemment, la musique vous prend "aux tripes" et c'est tout à fait l'effet que je désirais. En ce sens c'est une réussite. Si l'on est ému en l'entendant, mon but est atteint. Mais le texte est très important aussi. Il signifie, si l'on a mal compris, qu'il ne faut pas empêcher les jeunes de croire en l'avenir, en la vie. Le monde des adultes ôte leurs illusions aux enfants. J'ai beaucoup discuté avec des jeunes adolescents aux États-Unis ou en Europe, et j'ai retenu une réflexion commune à tous : pour eux, l'avenir n'existe pas. Ils vivent au jour le jour, et n'imaginent pas passer l'âge de trente ans. La bombe atomique fait partie de leur vie. Sans leur faire peur, elle leur ôte toute possibilité de rêver à l'avenir. Et les adultes entretiennent cette situation. Ma chanson est un cri.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Suzâme 01/09/2012 22:05


Très beau ce poème-fiction à déclamer dans toutes les galaxies qui désespèrent. Bisous. Suzâme

eMmA 02/09/2012 10:26



 


Ecrit il y a pal mal de temps, mais je n'arrive pas à m'en défaire...


 



Gérard 28/08/2012 00:36


Je vais me contredire...j'aime l'unité de ton billet...le texte, le collage et cette voix si particulière de Danièle Lavoie...merci Emma

eMmA 30/08/2012 19:08



 






Plume 27/08/2012 16:35


Accordons aux enfants de vivre leurs aspirations et leurs rêves, laissons leur le temps d'affronter les obstacles, les fausses-routes, et d'assumer les conséquences de leurs choix . L'amour est
une force qui permet de résister et de survivre .


Ton poème et cette chanson sont bouleversants, merci eMmA .


Bisous, Plume .

marine D :0019: 27/08/2012 12:57


Merci pour ce texte pathétique, c'est très beau et on peut toujours rêver, si on oublie... la souffrance !

eMmA 01/09/2012 21:06



 


Ce texte, je l'avais écrit, il y a bien longtemps...


 



télos 27/08/2012 08:51


beau texte..pour moi, l'amour virtuel m'indiffère il n'est pas..

eMmA 01/09/2012 21:08



 


Moi, ce n'est pas qu'il m'indiffère, mais je préfère mille fois le vrai, le réel, celui qu'on peut toucher et qui laisse son empreinte...



flipperine 26/08/2012 23:49


le sourire une chose qui s'apprend comme le reste

kas 26/08/2012 21:29


collage étrange


et chant étrange...


L'amour... aimer.... tout est en effet déjà dans l'enfance.


C'est la valeur première.

Nous sommes sociaux !

Articles récents