Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

Georges Breuil, peintre abstrait 1904-1997

com

Si vous souhaitez réagir et écrire et/ou lire un commentaire sur cette page, rendez-vous tout en bas de celle-ci.

Merci pour votre visite !

****  Pour information, deux des oeuvres de Georges Breuil présentées ici, HISATA et TARIMA, sont en venteN'hésitez pas à me contacter via le formulaire ici.  ****

              Dans les années soixante-dix, mon père se passionna pour le travail du peintre abstrait  Georges Breuil (1904-1997), ami et élève de Georges Braque.

Nous habitions alors en Normandie, aussi, il rencontra le peintre à plusieurs reprises.

Voici trois oeuvres parmi celles que mon père #Antoine Frau avait acquises à l'époque. Pour l'occasion, le peintre vint lui-même plusieurs fois chez nous pour les livrer et bavarder avec mes parents.

 

Encadres 7244

  HISATA (réf. 18 III 13). Technique mixte 130 x 96 cm. Acrylique et collages.

Détail avec signature de l'artiste en bas à droite de la toile :

Encadres 7245

En découvrant TARIMA pour la première fois, ma grand-mère Angèle, alors âgée de 72 ans, en fut tout à fait fascinée.

J'aime ce beau souvenir que mon père m'a rappelé, car il prouve que nul n'est besoin d'avoir une culture artistique pour être touché par une oeuvre. Il suffit d'ouvrir ses yeux, son coeur et son intelligence pour apprécier.

Ma gentille Mémé Angèle était une femme simple au grand coeur. Je ne l'ai jamais vue autrement qu'avec un immense sourire affiché sur son visage. Ses grands éclats de rire résonnent encore aujourd'hui à mon oreille.

Encadres-7248.JPG

TARIMA (réf. 24 I 64). Technique mixte 96 x 130  cm

Détails :

Encadres-7253.JPG

Encadres-7250.JPG

Encadres-7254.JPG

Technique mixte 50 x 60 cm - Acrylique et collages, novembre 1972

Celui-ci, je l'adore. Mon père me l'avait offert pour mes 20 ans. Je l'ai récemment fait joliment encadrer de bronze.

Détails :

Encadres-7257.JPG

Encadres 7258

Encadres-7259.JPG

Afin d'enrichir cette note sur Georges Breuil, S. H. m'a transmis la photo d'une carte de voeux envoyée par le peintre. 

Un indéniable air de famille avec le monumental HISATA...

georges_breuil_13x9--2-.jpg

Carte de voeux 13 x 9 cm

"Meilleurs voeux", Georges Breuil

P1050577.JPG

Carte de voeux 1983, Georges Breuil

"Que ce papillon vous distille avec mes voeux, nectar de santé"

P1050619.JPG

L'artiste dans son atelier de Quevillon en Seine-Maritime

Georges Brassens, ami du peintre, fut l'initiateur d'une expo à l'extérieur des Usines Renault de Boulogne-Billancourt en 1961.

Prenez cinq minutes pour visualiser cette petite vidéo extraite du JT de 20h du 16 mars 1961.

J'aime la simplicité et l'humilité de Georges Brassens, égal à lui-même,  la jeunesse et l'honnêté teintée de candeur de Marie José Nat qui frise la naïveté, et l'éloquence intelligente et vivace de Georges Breuil expliquant sa démarche.

Je suis médusée par l'attitude "parti pris" du journaliste, Mario Beunat, mais tout cela est, il est vrai, d'une époque déjà lointaine...

Les diverses réactions des ouvriers "cueillis" à la sortie de leur usine, à la découverte de la peinture abstraite de Georges Breuil, sont également fort intréressantes et montrent que pareille initiative était très novatrice et somme toute, assez "risquée"...

A propos de l'abstraction, Fernand Léger déclarait en 1935 :

« Ce que l’on appelle tableau abstrait n’existe pas. Il n’y a pas d’abstrait, ni de concret. Il y a un beau tableau et un mauvais tableau. Il y a le tableau qui vous émeut et celui qui vous laisse indifférent ».

Dans le petit fascicule "La sublimation de l'art abstrait", Georges Breuil s'exprime sur la liberté de l'artiste. Je le garde précieusement et le relis régulièrement car je le trouve fort inspirant.

Encadres 7260-copie-1

Encadres 7263

"Liberté est un mot illusoire ; tout homme, dès sa naissance, avant sa naissance même, est conditionné par ce qu'on lui apprend, par le milieu dans lequel il vit, par ce qui a été inculqué à (sic) ses parents et ses éducateurs : sa liberté n'existe pas. La plupart reste en cet état : celui qui, à la suite de longues méditations, de persévérants efforts, a senti la nécessité de se libérer de tout savoir, de se déconditionner, et a réussi à s'ouvrir neuf au monde : il doit avoir su, puis avoir oublié. Il est alors en état de peindre, en état de grâce."

Vous pouvez lire la totalité du texte de ce fascicule ici : lien

C'est en tombant par hasard sur le web sur un article qui évoque le fils du peintre, que m'a pris l'envie de vous parler de Georges Breuil qui me semble un peu oublié aujourd'hui, alors qu'il eut son heure de gloire, méritée, à la fin du siècle dernier...

P1050574.JPG

Carton d'invitation au vernissage du 16 janvier 1982 de l'exposition à la Commission Culturelle de la ville de Barentin. Musiques éclatées, Georges Breuil.

J'ajoute une nouvelle photo, celle d'une petite carte que nous avions reçue de Georges Breuil.

Je l'avais collée sur une partition et je viens de la retrouver. Je l'adore cette #clé d'or... 

A bientôt...

eMmA MessanA

Petite carte de voeux, Georges Breuil

Petite carte de voeux, Georges Breuil

Les Amis De Georges, Georges Moustaki

Extrait de l'album Les Amis De Georges

Les amis de Georges étaient un peu anars

Ils marchaient au gros rouge et grattaient leurs guitares
Ils semblaient tous issus de la même famille
Timides et paillards et tendres avec les filles
Ils avaient vu la guerre ou étaient nés après
Et s'étaient retrouvés à Saint-Germain-des-Prés
Et s'il leur arrivait parfois de travailler
Personne n'aurait perdu sa vie pour la gagner

Les amis de Georges avaient les cheveux longs
A l'époque ce n'était pas encore de saison
Ils connaissaient Verlaine, Hugo, François Villon
Avant qu'on les enferme dans des microsillons
Ils juraient, ils sacraient, insultaient les bourgeois
Mais savaient offrir des fleurs aux filles de joie
Quitte à les braconner dans les jardins publics
En jouant à cache-cache avec l'ombre des flics

Les amis de Georges, on les reconnaissait
A leur manière de n'être pas trop pressés
De rentrer dans le rang pour devenir quelqu'un
Ils traversaient la vie comme des arlequins
Certains le sont restés, d'autres ont disparu
Certains ont même la Légion d'honneur - qui l'eût cru?
Mais la plupart d'entre eux n'ont pas bougé d'un poil
Ils se baladent encore la tête dans les étoiles

Les amis de Georges n'ont pas beaucoup vieilli
A les voir on dirait qu'ils auraient rajeuni
Le cheveu est plus long, la guitare toujours là
C'est toujours l'ami Georges qui donne le la
Mais tout comme lui ils ne savent toujours pas
Rejoindre le troupeau ou bien marcher au pas
Dans les rues de Paris, sur les routes de province
Ils mendient quelquefois avec des airs de prince
En chantant des chansons du dénommé Brassens

Pour retrouver d'autres chansons de Georges Moustaki dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre de ces pages :

Musée

Les eaux de mai

Ma technique ?

Météorites

Lignes de vie

Baptême de rêve.

Ils ont arrêté leur marche...

Cher Georges....

Site officiel de Georges Moustaki : link

Je vous recommande également le très joli petit livre de Georges Moustaki, publié en 2006 chez Actes Sud, Sept contes du pays d'en face.

Vous y trouverez un saisissant autoportrait de l'auteur.

J'ai un très grand faible pour le 7ème conte, Hassan...

J'ai longtemps gardé ce livre dans mon sac, comme une sorte de talisman. Il me rappelait le temps où j'étais conteuse en Alsace.

Un jour, j'ai croisé Georges, Quai d'Anjou à Paris, mais je n'ai pas osé l'aborder pour lui dire mon admiration depuis toujours, ni même lui demander une dédicace...

Juste un petit sourire de connivence et hop, l'instant d'une magique rencontre s'était dissout dans l'air de Paris, ce Paris que j'adore.

Ce lieu en est à jamais imprégné, ainsi que ma mémoire...

A bientôt...

eMmA MessanA

Print
Repost

Commenter cet article

erato 01/03/2017 21:54

Je ne connais pas ce peintre , merci pour ce billet si complet en son hommage.
Belle soirée, bises eMmA

eMmA MessanA 02/03/2017 09:57

Il a eu son heure de gloire et me vaut régulièrement des messages de la part de ses admirateurs qui ne l'ont pas oublié (même de la mairie de Quevillon où il avait son atelier). Un jour viendra, j'en suis sûre, où il sera à nouveau reconnu.
Passe une agréable journée,
eMmA

Gérard 10/10/2016 19:00

La peinture abstraite n'avait pas beaucoup de succès chez Renault ...certes mais un type dit j'en ferais autant ..même mon fils en bas âge.. quelle erreur !!!!

eMmA MessanA 12/10/2016 16:27

Le peu que j'en connais, j'aime beaucoup ta peinture. Tu devrais nous faire voir dans ton blog...

Gérard 11/10/2016 22:00

J'imagine ...je fais moi même de la peinture que l'on appelle abstraite.

eMmA MessanA 10/10/2016 20:43

Oh ça c'est une remarque que l'on entend très fréquemment (imagine, moi avec mes petits papiers mâchés ou pas...) !

Jeanne Fadosi 10/10/2016 10:53

Un article très intéressant eMmA, je ne connaissais pas ce peintre encore moins qu'il était si soutenu dans son oeuvre par des gens connus. Oui tu as raison, il mérite de sortir de l'oubli.

eMmA MessanA 10/10/2016 17:23

Je suis convaincue qu'il le sera un jour...

almanito 10/10/2016 09:44

Je crois que si Brassens n'avait pas été là, il n'y aurait pas eu grand monde, mais qu'importe, l'art n'est pas là pour séduire les foules et si une seule personne a été émue devant les tableaux de cet artiste, alors c'est gagné.
Passons sur les propos du journaliste, belle arrogance vis à vis de la "populace" !!!

eMmA MessanA 10/10/2016 17:23

Il faut quand même rappeler que cette vidéo est ancienne et que le rapport à l'art abstrait était encore délicat...
Oui, je crois que plus aucun journaliste n'oserait se comporter de cette manière !

Lilou 07/10/2016 10:43

Bonjour,

Je suis à la recherche des ayants droits de Georges Breuil, vous parlez d'un article concernant son fils. Auriez l'extrême amabilité de me le communiquer ?

En vous souhaitant une bonne journée,

Lilou

eMmA MessanA 07/10/2016 16:58

Bonjour Lilou,
Je suis navrée de ne pouvoir vous aider, je n'ai pas retrouvé sur le net l'article de presse qui faisait référence au fils de Georges Breuil...
Bonne soirée à vous.
Cordialement,
eMmA

sahut 10/05/2016 17:01

bonjour

je ne détiens pas d'oeuvre de Georges BREUIL et pourtant il m'aurait été facile de m'en procurer une.
je l'ai connu en 1961 alors qu'il vivait à ROUEN près du vieux marché et qu'il n'était absolument pas connu, j'avais 18 ans.....il était adorable et nous rencontrions tous les jours car il était expert auprès des douanes pour les vins en provenance d'algérie et il était ami de mon patron alors monsieur Philippe MORICE.

il avait déjà sa passion pour le cubisme mais j'ai eu l'occasion de voir des oeuvres plus réalistes qui étaient purement..............magnifique.

eMmA MessanA 10/05/2016 19:13

Merci Sahut pour votre vivant et précieux témoignage ici.
Vous avez eu beaucoup de chance de côtoyer cet immense artiste. Il est bien dommage qu'il soit à présent quelque peu oublié.
Belle soirée à vous,
eMmA

marine D 12/02/2016 09:08

Je relis cette belle page à nouveau, je reviens à ce que peint mon fils parfois, qui navigue entre le figuratif et le non figuratif, même à notre époque il y a beaucoup de réticences pour ce genre de peintures...
Merci EmMa

eMmA MessanA 12/02/2016 16:55

Oh que tu as raison, Marine !

marine D 25/02/2015 15:21

C'est très beau ce que faisait cet artiste, je ne le connaissais pas je vais regarder la vidéo, merci de nous montrer ces oeuvres Emma

eMmA MessanA 26/02/2015 09:23

Il a eu son heure de gloire dans les années 70 et j'aime le faire connaître car c'est un très grand peintre. Tiens, ça me fait penser que j'ai récemment retrouvé l'un de ses petits formats. Je vais mettre cette photo en ligne.
Belle journée à toi,
eMmA

jackie 24/02/2015 17:38

Merci pour la découverte.
Bonne soirée eMmA

eMmA MessanA 24/02/2015 21:49

Il fait partie de mon univers familial depuis plusieurs décennies... Pas pris une ride (son travail, pas moi !)
Merci pour ton passage, Jackie.

Gérard 17/03/2014 18:36


Je découvre dans sa totalité artiste et oeuvres, Ses inspirations de l'abstrait me plaisent vraiment.

eMmA 17/03/2014 21:59



Ce sont des oeuvres qui habillent mon quotidien depuis pas mal de temps...



Bernard FRAU 25/03/2013 19:02


Bravo pour ce très bel hommage à Georges Breuil. Je trouve l'attitude de Mario Beunat proprement scandaleuse de mépris à l'encontre du "petit Peuple". Cette attitude n'est guère meilleure vis à
vis de Georges Breuil dont visiblement le journaliste ne goûtait ni la peinture ni la volonté de la faire découvrir à des gens soumis au productivisme. Ces gens que l'on jette aujourd'hui comme
des boites de conserves parcequ'ils ne "servent plus à rien". Toujours le même mépris pour les hommes de "petite condition". Comme si la culture ne pouvait toucher que les élites
bien-pensantes. 


Bises Bernard et Ginette  

eMmA 25/03/2013 22:35



 


Bien d'accord avec toi Bernard. Depuis 1961, je crains que les avis sur ce sujet n'aient guère évolués, même si l'attitude du journaliste ne serait pas tout à fait aussi directement méprisante
aujourd'hui, il me semble...


J'ai pris plaisir à écrire cette note. Il me faudra prendre une photo du Breuil que tu dois avoir également chez toi pour l'ajouter..


Bises à tous les deux.


M. A.


 



gazou 24/03/2013 09:09


Il me semblait bien que tu nous en avais déjà parlé mais tu fais bien de nous le rappeler car j'avais oublié son nom, je me souvenais seulement que c'était un ami de Brassens

eMmA 24/03/2013 16:49



Oui, c'est vrai Gazou.


J'ai eu beaucoup de visiteurs pour cette note et l'on m'a demandé de la remettre à l'honneur...


Cela m'a surprise car je croyais que Breuil était un peu oublié.


Alors cela me réjouit.


 


Bonne fin de journée.


eMmA


 



Ramon 20/09/2012 20:39


J'avais entendu parler de Georges Breuil, mais je n'avais jamais vu une seule de ses oeuvres.


Ça me plaît, vraiment.


Dis, t'aurais pas été un peu influencée par lui?


Bonne soirée Emma,


Amitiés,


Ramon

eMmA 20/09/2012 21:58



Mon père a fêté hier ses 88 ans et je lui ai parlé de cet article que j'ai consacré à Georges Breuil. Ca lui a fait plaisir et  du coup, apprenant que je ne retrouvais plus la carte de voeux
glissée entre les pages d'un livre, il m'a envoyé de Saleilles deux petites cartes/collages que le peintre lui avait envoyées (un arbre et un papillon musicaux). C'est adorable de sa part.


Je les photographierai ce week-end et les incèrerai dans cette note pour la compléter.


Moi influencée par Breuil ? Ce serait trop d'honneur... Mais ta remarque est bien gentille, Ramon.


Je te dis à bientôt,


 


Amitiés,


eMmA


 



Gérard 18/09/2012 12:13


Beau travail de ce peintre, l'abstrait dans mes préférences ..

eMmA 20/09/2012 22:11



 


Et quand est-ce qu tu nous montres d'autres de tes oeuvres picturales abstraites ?


J'adore...


 



télos 16/09/2012 08:09


beau travail.on dirait l'un de mes plissés de rumballer..bon dimanche

eMmA 16/09/2012 08:45



 


C'est quoi des "plissés de rumballer" ?


 


Bon diMAnche, Télos.


eMmA


 



sittelle 15/09/2012 19:20


C'est donc Georges Breuil qui déclare , à peu près '' ... l'art ne se comprend ou ne s'apprend pas, il prend les tripes "... Il y avait un effet de masse dans les réponses de ces ouvriers, tous
des hommes; les femmes ne s'étaient pas senties autorisées à seulement  s'approcher ! En fait, on entend toujours un peu les mêmes réactions dans les expos de tableaux abstraits; les
sculptures passent mieux peut-être ? merci eMmA, je vais aller en chercher plus sur ce peintre; très bon dimanche, bisou !

eMmA 15/09/2012 20:44



 


Tu as absolument raison concernant ton observation de l'absence de femmes. Comme c'est incroyable !


Ravie de t'avoir donné l'envie d'en savoir plus sur Breuil.


 


Passe un bon week-end ensoleillé.


Plein de bisous.


eMmA


 



ALN 15/09/2012 18:51


Alors je comprends l'importance que tuattaches à ce tableau, en plus de sa beauté.Excuse-moi de 'avoir attribué à Flo.Je suis ravie de le savoir toujours passionné par le métier d'enseignant et
vous devez attendre  Noel avec impatience.


Merci pour les deux Georges!


Je t'embrasse


nicole

eMmA 15/09/2012 20:42



 


Pour les cours que Flo donne, j'avais fait une petite note à mon retour de Lahore : http://www.emmacollages.com/article-d-une-annee-a-l-autre-d-une-ecole-a-l-autre-d-une-pedagogie-a-l-autre-101490302.html


Bises d'eMmA


 



flipperine 15/09/2012 17:17


bizarre ces tableaux mais Brassens il nous manque

eMmA 15/09/2012 18:23



 


Ah, à toi aussi ?


 


 



Danielle 15/09/2012 16:58


Bien qu'ayant des connaissances assez limitées pour les oeuvres abstraites, j'aime bien celles acquises par ton père et je viens de regarder avec attention la vidéo. Bien sûr Georges Brassens
toujours aussi simple, plein de bonté, de pudeur, discret et modeste, sobre, toutes ces qualités qui caractérisaient le "vrai" Brassens, la fraicheur et le naturel de Marie-José Nat, si jeune et
un peu naïve, trop franche, que ce journaliste pousse dans ses retranchements pour lui faire dire des choses désagréables, c'est d'une évidence ..., Georges Breuil d'une intelligence et d'une
finesse de propos remarquables. Le journaliste lui ... lamentable, même si l'on tient compte que cette émission remonte à un demi siècle environ, il est consternant ! Quant à la chanson de
Georges Moustaki, elle est remarquable, lui qui faisait partie "de la bande". Et ton article aussi est remarquable, merci ! Bonne fin de journée eMmA et bon dimanche. Danielle

eMmA 15/09/2012 18:38



 


Danielle, je savais que la vidéo te plairait.


Pour moi, c'est une véritable pépite de revoir Georges Brassens, si humain et si simple, auprès de son ami et peintre Georges Breuil.


 


Moustaki, c'est un clin d'oeil, car comme tu le dis, il faisait partie de la bande d'amis de Brassens.


J'espère qu'il parvient à trouver un peu de sérénité dans son Ile St Louis...


 


Je te souhaite un très bon week-end.


eMmA


 


 



Aln 15/09/2012 15:22


J'aime beaucoup le tableau encadré pour Flo?Que devient Flo?est-il tojours au loin?


Bisous

eMmA 15/09/2012 18:19



 


Moi aussi, c'est mon préféré, mais ce tableau même s'il trône au-dessus du piano de Flo, est bel et bien le mien. J'y tiens beaucoup, d'autant que mes parents me l'avait offert en 76 pour mes 20
ans !


Flo a entammé la 3ème année universitaire à Lahore. Il aime beaucoup son métier de prof là-bas. Nous l'attendons avec impatience (il vient passer un mois en France pour Noël).


 


C'est gentil, Nicole, de prendre des nouvelles de Flo.


 


Passe un bon week-end,


eMmA


 



gazou 15/09/2012 15:18


mERCI DE NOUS FAIRE CONNAÏTRE CE PEINTRE UN PEU OUBLIé ET C'EST DOMMAGE...J'ai écouté la vidéo avec plaisir

eMmA 15/09/2012 18:24



 


C'est un très grand et à mon avis, on en reparlera...


Ravie de paratger ce plaisir.


 


Bon week-end,


eMmA