Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

In the arms of an angel...

 

Grâce à Cyrianne, j'ai entrepris la lecture des étonnants  "Dialogues avec l'ange" de Gitta Mallasz (édition intégrale chez Aubier).


Deviendront-ils pour moi comme ils le sont pour mon amie de colle, un ouvrage "de référence" ?

Pour l'heure, je l'ignore et  vous laisse dans les bras d'un ange à la voix très pure, la canadienne Sarah McLachlan.


"In the arms of an Angel"
, chanson qui en 1998 est associée au film de Brad Siberling, "La Cité des Anges", avec Meg Ryan et Nicolas Cage.

 

A bientôt,

eMmA

 

Spend all your time waiting for that second chance
For the break that will make it OK
There's always some reason to feel not good enough
And it's hard at the end of the day
I need some distraction or a beautiful release
Memories seep from my veins
Let me be empty and weightless and maybe
I'll find some peace tonight

In the arms of the Angel far away from here
From this dark, cold hotel room, and the endlessness that you fear
You are pulled from the wreckage of your silent reverie
You're in the arms of the Angel; may you find some comfort here

So tired of the straight line, and everywhere you turn
There's vultures and thieves at your back
The storm keeps on twisting, you keep on building the lies
That you make up for all that you lack
It don't make no difference, escaping one last time
It's easier to believe
In this sweet madness, oh this glorious sadness
That brings me to my knees

In the arms of the Angel far away from here
From this dark, cold hotel room, and the endlessness that you fear
You are pulled from the wreckage of your silent reverie
In the arms of the Angel; may you find some comfort here

You're in the arms of the Angel; may you find some comfort here

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

eMmA MessanA

J'aime le chocolat, la Sardaigne, les p'tits papiers (ceux de Gainsbourg, les colorés, les tout collés), les histoires, les mots doux, sucrés, salés, poivrés, les belles voix, marcher, chanter, la pluie, le soleil, et la tête alouette !
Voir le profil de eMmA MessanA sur le portail Overblog

Commenter cet article

cyrianne 28/03/2011 23:12



Des lectures qui  se lisent et s'entendent dans la vibration du coeur...Où il n'est point demandé à la tête de comprendre!...


Poésie...Musique...Au-delà des mots qu'entendons-nous?...


Le livre m'est littéralement "tombé entre les mains" et depuis il est à mon chevet pour un long cheminemnt de travail intérieur actif...et de luttes aussi!


Je t'embrasse, Amie artiste


Cyrianne


 



eMmA 30/03/2011 08:03



Je le lis doucement, avec ton éclairage qui m'inspire, avec beaucoup d'humilité.


Des liens...


eMmA


 



lenez o vent 28/03/2011 21:19



une bonne lecture


bises



eMmA 28/03/2011 21:31



Pas toujours limpide, mais très intéressant et un peu déroutant...



Danielle 27/03/2011 18:51



Une belle chanson, une très jolie voix très pure, dommage que je n'y comprenne pas grand chose mais c'est un plaisir de l'écouter. Bonne fin de dimanche eMmA, un bisou pour ta soirée. Danielle



eMmA 27/03/2011 20:30



Merci Danielle.


Passe une très belle soirée.


eMmA



gazou 27/03/2011 15:50



j'ai lu au moins deux fois "les Dialogues avec l'ange", ce n'est pas mon livre de référence..il y ades passages qui me paraissent très hermétiques, d'autres plus lumineux...Mais c'est intéressant
de s'y replonger



eMmA 27/03/2011 20:22



J'ai pour le moment la même analyse.


A suivre...



télos 27/03/2011 07:34



la voix est douce..mais trop de mise en scène mielleuse....je préfère l'écouter sans la voir..



eMmA 27/03/2011 20:21



Je te l'accorde...