Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

La citation du lundi # 5

✫¸.•°*”˜˜”*°•.✫✫

Vous aimez les collages d’eMmA MessanA ?

Inscrivez-vous à la lettre d'information du blog : http://www.emmacollages.com/mail/form

Devenez fan de la page facebook : https://www.facebook.com/lescollagesdemmamessana

Suivez-moi sur twitter : https://twitter.com/eMmAMessanA

Et... n'hésitez pas à transmettre ce lien à vos connaissances : www.emmacollages.com

✫¸.•°*”˜˜”*°•.✫✫

 

La citation de ce lundi, je l'ai glanée hier à la FIAC et je la dédie à Marie D. qui se reconnaîtra.

Avant de vous la livrer, je vous propose quelques photos prises sur place, au
Grand Palais, où l'incontournable salon de l'art contemporain s'est installé pour sa 36ème édition.

Je commence par une photo prise à l'extéieur, sur l'avenue des Champs Elysées, devant le
Grand Palais.
Il s'agit de la célèbre satue de de Gaulle (pour faire plaisir à Sittelle) créée par
J. Cardot en 2000.

Sur la suivante, de Gaulle semble vouloir donner un coup de pied à la lune...

 

Au passage, avant de poursuivre, vous voulez admirer une autre statue ?

Pourquoi pas Beaumarchais à Paris ? Oui, c'est par ici : lien

Pourquoi pas Madame Citron au Château de Vascoeuil ? Oui, c'est par ici : lien

Pourquoi pas L'Homme aux semelles devant à Paris IVème ? Oui, c'est par ici : lien
 

Reprenons. Voici maintenant quelques vues de la merveilleuse verrière qui surplombe la Nef du Grand Palais.

Classée monument historique depuis 1975, la Nef a été entièrement restaurée entre 2001 et 2005. Elle offre une surface de 13 500 m2 au sol.



Des nanas plantureuses, de
Niki de Saint Phalle (1930-2002), "remplies" d'humour, de poésie et de couleurs :


J'ai ensuite découvert le fabuleux univers des collages du peintre Anglais,
Peter Blake, connu pour avoir réalisé en 1967 la couverture du très célèbre album des Beatles, Sergeant Pepper's Lonely Hearts Club Band.


D'autres collagistes, dont je n'ai pas retenu le nom :



Les céramiques de
Erro :


Et pour finir,
Charlie, un collage de Erwin Blumenfeld (1897-1969) :


Voici donc la citation qui est de
E. Blumenfeld :



Et voilà, je me retire sur la pointe des pieds, car c'est vous qui avez la parole.
Et vous, quel est votre double, votre miroir? 
 
Ecrivez-vous, répondez-vous, apostrophez-vous (gentiment, quand même...)
Bref c'est vous qui avez la parole ici, car vous êtes chez vous !


A bientôt,
eMmA MessanA

 Lara Fabian et Maurane, Tu Es Mon Autre

Ame ou soeur,

Jumeau ou frère de rien,
Mais qui es tu?
Tu es mon plus grand mystère,
Mon seul lien contigu,
Tu m'enrubannes et m'embryonnes
Et tu me gardes à vue.
Tu es le seul animal
De mon arche perdue.

Tu ne parles qu'une langue,
Aucun mot deçu,
Celle qui fait de toi mon autre,
L'être reconnu.
Il n'y a rien a comprendre
Et que passe l'intrus,
Qui n'en pourra rien attendre
Car je suis seule à les entendre les silences
Et quand j'en tremble

Toi tu es mon autre:
La force de ma foi,
Ma faiblesse et ma loi,
Mon insolence et mon droit.
Moi je suis ton autre,
Si nous n'étions pas d'ici
Nous serions l'infini.

Et si l'un de nous deux tombe,
L'arbre de nos vies
Nous gardera loin de l'ombre
Entre ciel et fruit,
Mais jamais trop loin de l'autre
Nous serions maudits
Tu seras ma dernière seconde
Car je suis seule à les entendre les silences
Quand j'en tremble

Et si l'un de nous deux tombe

Pour retrouver d'autres chansons de Maurane dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d'une note :

Les p'tits noms affectueux qu'on se donne  
Pause et... découvrez Fais-moi une Fleur de Maurane

mon ange veille....

De variations en concerto...

Site de Maurane : link

Page facebook de Maurane : link

Site de Lara Fabian : link

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

anti 19/02/2010 23:49


Que j'aime cette chanson... Mmm... Et le Grand Palais ! Tout comme le Petit Palais d'ailleurs ;-))

Avec ça, je vais en faire de beaux rêves ! Merci M'dâme !


eMmA 20/02/2010 14:01


Rêveuse, va !


kasimir 29/10/2009 09:27



Cette pensée ouvre une réflexion passionnante, mais immense, démesurée !

Nous avons toujours un double.Le mot double n'est pas très bien choisi, car nous n'en avons réellemnt aucun.
Avec seulement 32 pièces on dit que le jeu d'échec ne voit jamais deux fois la même partie. Le destin d'un être humain se jouant avec 32 mille milliards de variables, comment aurions nous un
double ?

Quant au "dédoublement" de la personnalité, que ce soit celle que nous observons dans les psychoses, où elle prend un aspect spectaculaire, que ce soit celle que nous observons dans nos propres
vies, elle ne réalise pas de doubles.

Dans la psychose, il s'agit de la cohabitation apparente de diverses personnalités (une  fragmentation du sujet). Chez nous, les "normaux", nous pouvons fonctionner tantôt comme ceci, tantôt
comme cela. Mais justement sur des modes différents. Il ne s'agit jamais de doubles, de photocopies.

Sans miroir je ne serais jamais devenu un être humain.Cette proposition est bien plus intéressante.
Il ne s'agit ni du miroir moderne, ni même de la surface de l'eau, mais de l'image que me renvoie l'autre de moi.

C'est le visage de la mère qui commence à donner au petit homme l'image de ce qu'est un être humain. C'est le sourire de la mère qui modèle son sourire. Plus tard d'autres visages viendront, dans
la famille, l'école, la ville.
Jeu incessant des relations, en permanence intériorisées.

L'être humain est un être psychique  (dans un corps de mammifère).
Cet être psychique est comme le double (inversé, retourné, intériorisé) du monde où il évolue.
Il est véritablement le double du monde extérieur qui est le sien.

En ce sens je trouve juste cette seconde proposition. 

Pourtant, quand je regarde l'autre, ce n'est pas mon image qui m'est renvoyée, c'est l'image de l'autre qui entre en moi. 

Je suis un être humain parce que je suis l'autre !
Parce que je mets l'autre en moi.

O K ...mieux vaut que je m'arrête là ! 




eMmA 29/10/2009 21:27


Oh, merci mille fois Doc Kasimir de nous offrir ton éclairage de spécialiste sur ce sujet complexe.
"L'image que me renvoie l'autre de moi". C'est vrai que cette image peut être destructrice ou salvatrice. Quelle arme puissante, le regard de l'autre, et qui ne laisse jamais indifférent !
En rédigeant mon petit article, je n'imaginais pas que nous irions aussi loin dans la réflexion.
Kasimir, tu es notre guide.
Ca mérite un gros bisou,
eMmA 


nadia-vraie 28/10/2009 16:49


Tu as de belles photos.
pour répondre à la question,je ne pense pas avoir un double,certainement pas le miroir car c'est le reflet de nous-même.
Il y a des doubles de la personnalité en psychiatrie...
pour moi,je suis moi-même,je suis bien et je me permets des rêves que j'accomplis le plus souvent.C'est ça la vie pour moi.
Être soi et vivre sa vie et non celle des autres.
à bientôt eMma


eMmA 28/10/2009 20:55


Merci Nadia pour ta participation à notre conversation et notre réflexion commune.
Ta vision sur le sujet serait-elle celle de la liberté, l'indépendance, la force, la maturiré et la sagesse d'être soi-même, rien de plus, mais rien de moins ?
Le double de soi-même, c'est peut-être celui qui a évolué vers cet être qui se suffit à lui-même tout en ayant "absorbé" ses rêves ?
A bientôt, chez toi ou chez moi,
eMmA


EasyDoor 28/10/2009 10:29


La statue de Gaulle : je la voyais tous
les matin à l'époque où je travaillais dans le quartier.
Le grand Palais : c'est mon monument préféré. Depuis sa rénovation, j'y suis allée plusieurs fois et à chaque fois une immense émotion, jusqu'aux larmes, m'envahie en entrant dans ce lieu. Je ne
l'explique pas mais c'est vraiment fort et agréable.
Quand à la Fiac, je n'y vais plus. Et lorsque je vois les oeuvres que tu présentes et le prix de l'entrée, je ne suis pas près d'y retourner.
Merci pour cette article et bonne journée.


eMmA 28/10/2009 20:33



C'est vrai que cette nef et cette verrière sont très beaux et je comprends l'émotion dont tu parles lorsqu'on y pénètre. Il se passe vraiment quelque chose.
C'est presque comme dans une cathédrale. J'ai vraiment beaucoup aimé.
Moi, c'était la première fois que j'allais à la FIAC et j'ai été comme une enfant qui part à la découverte de l'inconnu. Ca a vraiment été un moment délicieux et j'y ai vu des oeuvres qui m'ont
plu et d'autres moins. Mais dans l'ensemble, c'était bien mieux que ce que j'imaginais et je suis vraiement heureuse d'avoir découvert Peter Blake et ses merveilleux collages. Ils sont remplis de
joie, de malice et sont un peu déjantés. J'adore.
Pour les oeuvres que j'ai présentées dans mon article, c'est une petite sélection toute personnelle et comme je ne suis pas photographe, elles ne sont certainement pas bien "servies". Il faut
m'en excuser...

A bientôt,
eMmA



fransua 27/10/2009 21:37


bonjour Emma, un très bel article et des références très sympas. Mon double c'est moi d'où la complexité de me sentir bien dans ma peau puisque nous sommes deux...je l'aime ou je le déteste tour à
tour mais il m'a appris à grandir
Bises


eMmA 28/10/2009 06:48


C'est très fort ce que tu nous dis, fransua.
Qui n'a pas eu le sentiment, en effet, d'être double ?  C'est moi, cette persone qui réagit comme ça ? C'est moi qui ai fait ça ? Pourquoi aujourd'hui ne puis-je accomplir telle tâche que
je réalisais si aisément hier ? Tu m'aimes, moi ? Je suis donc aimable ? Beurk, je me déteste aujourd'hui, etc.
Mais n'est-ce pas les yeux des autres, nos doubles humains, qui nous renvoient à nous-mêmes et donc, comme tu le dis si bien, nous font grandir sur le chemin de la vie ?
C'est bien de ne pas avoir de clones !!

Je te souhaite une belle journée,
eMmA 


Pascale 27/10/2009 19:25


Euh.... désolée mais je ne comprends pas ce qu'il veut dire.Je dois être trop cartésienne, mais pour moi, "mon double", ça veut dire un sosie (et je ne m'en connais pas car je suis
irrrrremplaçable, of course) et "dans la glace", ce n'est pas mon double que je vois, mais le reflet de ma mooodeste personne. Tout ce que je comprends, c'est que se voir dans une glace
tendrait à se forger une "image" de soi et donc à aider à se forger une personnalité. Comment faisaient les hommes préhistoriques qui n'avaient pas de glace ? Ils se miraient dans l'eau ? Bon allez
j'arrête de dire des bêtises. Plus sérieusement, j'aime ta photo de de Gaulle sur ce beau fond de ciel bleu, et trouve le reste de la visite intéressant.
Bye !
Pascale


eMmA 27/10/2009 19:42


Ah, Pascale, voilà une vision intéressante sur ce sujet du double.
Je te remercie de l'avoir exprimé, car en effet, on a chacun une perception personnelle de cette phrase et la tienne est tout aussi acceptable qu'une autre !

Erwin Blumenfeld considérait peut-être qu'il avait pu se mirer dans les yeux d'une âme soeur, au point de se fondre, se confondre dans une forme de gémellité ? Va savoir.

Quant aux hommes de cro-magnon, sans miroir pour se raser ou se coiffer le matin, ils devaient être moins narcissiques que nous !

Merci pour ton long message.
A bientôt,
eMmA


sittelle 27/10/2009 13:44


Ah oui George Sand, une des premières féministes réelles qui a vraiment vécu de sa plume.  J'attends ton article avec intérêt ! Je viens de lire la bio d'Olympe de Gouge, mais je suis assez
déçue...
Bon, j'aimais bien Blanche de Castille mais Viviane, blog  le miroir du temps, m'a cassé son image ! en fait j'aurais aimé être un architecte des cathédrales au XII°, transmetteur des antiques
traditions celtiques, et alchimiste en plus ! ou un verrier de Chartres, ou de Murano, ou Léonard de Vinci ou ...un des savants de l'expédition en Egypte ou  un Viking découvreur de
l'Amérique ou ...  ! j'arrête !


eMmA 27/10/2009 19:28



Une âme d'aventurière, cette sittelle !

Bon, je crois qu'il va falloir au moins sept réincarnations pour contenter tous ces rêves.

Puis-je t'y accompagner ?
eMmA



cocole 27/10/2009 07:42


bonjour, merci pour le com qui m'a permis de découvrir votre blog trés coloré et punchi !! :-)


eMmA 27/10/2009 07:49


Bienvenue à vous.
Amusez-vous et revenez quand vous voulez pour alimenter le débat !
eMmA


sittelle 26/10/2009 22:49


Merci eMmA, j'aime cette statue. Je ne savais pas la date de la Fiac, je l'ai encore loupée... grâce à toi, je rattrappe un peu ! c'est tout de même mieux qu'à la Porte de Versailles. Je retourne
bien détailler tes photos, merci ! mon double ?... je peux prendre un homme ? parce qu'à part Aliénor d'Aquitaine...
!!!


eMmA 27/10/2009 07:13


Oui, tu peux prendre un homme...
Dis-nous !
Moi, je penche pour George Sand (tu vois, elle a un prénom de garçon). Je pense d'ailleurs lui consacrer un article un de ces jours. Mais j'ai le trac, parce que je suis très admirative de son
talent, sa vie, son engagement, ses convictions, sa force, son rayonnement, etc.....
Passe une belle journée,
eMmA