Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

La citation du lundi #3

Aujourd'hui, c'est une citation extraite du merveilleux livre "Le Jardinier de l'Eden" que je vous offre :

 "Mon oncle vécut longtemps.
J'attribue sa longévité à cette force de foi immuable qui pousse tous les êtres humains vers la vie nouvelle, quel que soit le feu qui les a dévorés."

Ce conte de sagesse à propos de CE QUI NE PEUT MOURIR est l'oeuvre de Clarissa Pinkola Estés
C'est dans sa propre enfance qu'elle a puisé ce récit où chaque mot touche l'âme.
Il conte l'histoire vraie de son oncle, arrivé de Hongrie aux Etats-Unis à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Cet auteur vit aux Etats-Unis et est titulaire d'un doctorat en études multiculturelles et en psychologie clinique. Elle a dirigé le Centre C.G. Jung, de Denver.
Author

 

Source wikipédia :
Elle est connue pour sa pratique clinique sur les situations post-traumatiques :

  • Interventions auprès de femmes ayant été "cassées" par la vie. Femmes auxquelles ses livres font directement écho pour qu'elles découvrent leur force intérieure mais aussi la force de se reconstruire. Ainsi elle affirme : "les loups, même malades, même acculés, même seuls ou effrayés, vont de l’avant. […] Ils donneront toutes leurs forces pour se traîner si nécessaire d’un endroit à l’autre, jusqu’à ce qu’ils aient trouvé un bon endroit pour guérir et pour revivre. La nature sauvage va de l’avant. Elle persévère." in Clarissa Pinkola Estés "Femmes qui courent avec les loups", 1992.
  • Elle a été particulièrement remarquée (fortement médiatisée aux Etats-Unis) pour son travail clinique , après les tueries qui s'étaient déroulées à la "Columbine High School". La Fusillade du lycée Columbine se déroula en avril 1999, deux adolescents y perpétrèrent un massacre avec des armes à feu à l'intérieur du lycée de Columbine (Colorado). Elle s'engagea alors dans un travail clinique de plus de trois ans dans l'enceinte de l'établissement et travailla aussi auprès des 11 familles des survivants.


Mais elle est aussi également artiste, poétesse et peintre.


"Le Jardinier de l'Eden" est un petit conte hautement symbolique.
Depuis qu'il m'a été offert par mon frère en 2002, il est devenu mon livre de chevet. Je l'ai lu et relu.
Je vous le recommande vivement, ainsi que "Femmes qui courent avec les loups" publié en 1992, qui est une histoire des mythes de l'archétype de la femme sauvage
.


Clarissa Pinkola Estès va donner six conférences sur le Net à partir du 14 octobre, dans le cadre de "Mother Night" link




Je me retire sur la pointe des pieds, car vous le savez, c'est vous qui avez la parole.
Cette citation de Clarissa Pinkola Estés vous inspire-t-elle ?
Ecrivez-vous, répondez-vous, apostrophez-vous (gentiment, quand même...).
Bref c'est vous qui avez la parole ici, car vous êtes chez vous !

A bientôt,
eMmA.

Un Hongrois pour illustrer ce billet, Bela Bartok ("For Children")


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

le nez o vent 19/01/2013 17:32


 


après certains traumatismes, vie nouvelle, c' est vie différente


que la vie apporte


merci pour cette page


bisous Emma

eMmA 20/01/2013 18:02



Oui, Clarissa Pinkola Estes sait très très bien démontrer tout cela.


C'est un auteur majeur.


A bientôt Le Nez.


eMmA



tintin 11/10/2009 18:04


Cette phrase est bien mystérieuse pour moi. Qu'est-ce que "la vie nouvelle" ?
La vie passée, je vois ce que c'est, avec ses souvenirs, ses expériences.
La vie présente, c'est cet instantané (je suis entrain de taper sur les touches de mon clavier pour dire quelque chose à eMmA).
La vie future à découvrir et à espérer.
La nouvelle vie elle doit avoir quelque chose de différent de la vie actuelle....Je ressens comme un vertige autour de ces mots. 


eMmA 11/10/2009 20:45


C'est vrai que lorsque l'on sort une phrase de son contexte, il n'est pas aisé de saisir toutes les finesses de ce que l'auteur a voulu transmettre.
Je mesure ce que ma proposition de "La citation du lundi" a d'un peu artificiel (surtout, quand en plus, je m'emmêle dans les jours de la semaine).
Pour vraiment bien appréhender ce que Clarissa Pinkola Estés a voulu signifier en parlant de "vie nouvelle", je crois qu'il convient de lire son conte Le Jardin de l'Eden. Elle sait parfaitement,
grâce de puissantes images, nous montrer combien ses ancêtres ont pu entrer dans une "vie nouvelle", après avoir vécu le pire.
Mais, je te l'accorde, il y a quelque chose à voir avec un certain vertige dans cette notion qui devient comme une abstraction un symbole.
Enfin, ceci a été ma propre lecture. Toi, le scientifique, peut-être y verrais-tu tout autre chose...
A bientôt, Tintin.eMmA 


Pascale 11/10/2009 17:09




Bonjour Emma,
cette phrase est magnifique, je la comprends et l'aime beaucoup. Pourquoi cette force de vie/foi est-elle plus ou moins grande selon les personnes... telle est ma question...
Bisous,
Pascale


eMmA 11/10/2009 20:31



Ta question est bien complexe et je ne saurais y répondre.
Je passe le relais à qui a une idée ou une ébauche de réponse.
Pour moi, la foi est multi-forme et pas uniquement tournée vers la spiritualité,
même si celle-ci fait partie d'un Grand Tout.
eMmA



kasimir 11/10/2009 08:40


Merci divine amie
Je note le titre de ces livres pour me les procurer et je les offrirai à Lulu : ce sera un trésor commun venant de toi, et je sais maintenant que tout ce qui vient de toi est exceptionnel.
Je pourrais aller dans le sens indiqué par ta citation en relatant bien des souvenirs, relatifs à des humains, ou aux animaux que nous avons cotoyé, observé, et qui ont souvent, eux aussi,
remué nos tripes.
Richesse de la vie, ou l'on peut même mourir d'amour.


eMmA 11/10/2009 10:05



Comme tu ouvres bien le bal des réactions à cette citation d'une femme exeptionnelle qu'est Clarissa Pinkola Estés.
Lulu ne sera pas déçue par ces lectures qui laissent des traces indélébiles, crois-moi.

Bisou,
eMmA