Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Les gens qui doutent

 

Fleurs-1278.jpg

Paris XVème, 25 juin 2011 

© photo eMmA MessanA

Les Gens Qui Doutent, Vincent Delerm, Jeanne Cherhal, Albin de la Simone

Paroles et musique, Anne Sylvestre

J'aime les gens qui doutent

Les gens qui trop écoutent

Leur cœur se balancer

J'aime les gens qui disent

Et qui se contredisent

Et sans se dénoncer

 

J'aime les gens qui tremblent

Que parfois ils nous semblent

Capables de juger

J'aime les gens qui passent

Moitié dans leurs godasses

Et moitié à côté

 

J'aime leur petite chanson

Même s'ils passent pour des cons

 

J'aime ceux qui paniquent

Ceux qui sont pas logiques

Enfin, pas "comme il faut"

Ceux qui, avec leurs chaînes

Pour pas que ça nous gêne

Font un bruit de grelot 

 

Ceux qui n'auront pas honte

De n'être au bout du compte

Que des ratés du cœur

Pour n'avoir pas su dire :

"Délivrez-nous du pire

Et gardez le meilleur"

 

J'aime leur petite chanson

Même s'ils passent pour des cons

 

J'aime les gens qui n'osent

S'approprier les choses

Encore moins les gens

Ceux qui veulent bien n'être

Qu'une simple fenêtre

Pour les yeux des enfants

 

Ceux qui sans oriflamme

Et daltoniens de l'âme

Ignorent les couleurs

Ceux qui sont assez poires

Pour que jamais l'histoire

Leur rende les honneurs

 

J'aime leur petite chanson

Même s'ils passent pour des cons

 

J'aime les gens qui doutent

Mais voudraient qu'on leur foute

La paix de temps en temps

Et qu'on ne les malmène

Jamais quand ils promènent

Leurs automnes au printemps

 

Qu'on leur dise que l'âme

Fait de plus belles flammes

Que tous ces tristes culs

Et qu'on les remercie

Qu'on leur dise, on leur crie :

"Merci d'avoir vécu

Merci pour la tendresse

Et tant pis pour vos fesses

Qui ont fait ce qu'elles ont pu"

Et la version de la merveilleuse auteure, Anne Sylvestre :

Pour retrouver d'autres chansons de  Vincent Delerm dans la playlist d'eMmA, cliquez sur les titres de ces notes :

Correspondances from a room

Il y un temps pour tout

Quoi ?

Site officiel de Vincent Delerm : link

Page facebook de Vincent Delermlink

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

eMmA MessanA

J'aime le chocolat, la Sardaigne, les p'tits papiers (ceux de Gainsbourg, les colorés, les tout collés), les histoires, les mots doux, sucrés, salés, poivrés, les belles voix, marcher, chanter, la pluie, le soleil, et la tête alouette !
Voir le profil de eMmA MessanA sur le portail Overblog

Commenter cet article

lenez o vent 21/10/2013 15:13


belle version trio !!!


douter c' est vivre, après il faut opter pour le meilleur


bisous Emma

eMmA 22/10/2013 14:25



 


Et puis, de toutes façons, il paraît que choisir c'est renoncer un peu...


Alors, fonçons !


 


Je t'embrasse Lenez,


eMmA



Parisianne 17/10/2013 21:31


Bonsoir eMmA,
J'aime la version de l'auteure !
Contrairement à ce que j'espérais, je risque de ne pouvoir aller chez Rodin le 6/11. As-tu prévu d'y aller et réservé ta place ?

Bonne soirée
Anne

eMmA 17/10/2013 21:38



Oui, c'est vrai qu'Anne Sylvestre l'interprète avec ses tripes et donc de façon plus appuyée. Les trois chanteurs font plus dans la nuance, c'est autre chose, mais j'aime aussi.


J'ai prévu d'y aller, mais n'ai pas encore réservé car j'attends une éventuel rendez-vous pour une commande de collages...


Dommage, mais nous trouverons certainement l'occasion de nous rencontrer une autre fois.


Je te dirai si finalement je m'y suis rendue.


 


Bonne soirée Anne,


eMmA





 



Ramon 17/10/2013 20:45


Un texte magnifique, que "Les gens qui doutent".


Anne Sylvestre est bourrée de talent.


J'adore ce qu'elle fait.


Bonne soirée Emma,


Amitiés,


Ramon

eMmA 17/10/2013 21:29



 


Oui, ce texte donne à réfléchir et à ouvrir les portes de son indulgence...


Merci pour ton article si intéressant sur cette magnifique auteure qu'est Mireille Calmel.


Amicales pensées d'eMmA



Marie Minoza 17/10/2013 15:23


J'aime les gens qui n'osent


S'approprier les choses


Encore moins les gens


Ceux qui veulent bien n'être


Qu'une simple fenêtre


Pour les yeux des enfants

eMmA 17/10/2013 18:37



 


Oui mais le risque, peut-être, c'est de passer à côté de la grande joie de bercer son propre enfant...


 



valentine 17/10/2013 11:53


J'aime ce texte et l'interprétation et quel plaisir de re-découvrir Anne Sylvestre.


C'est bien les doutes non? Il n'y a rien de pire que les certitudes.

eMmA 17/10/2013 18:35



 


Oui, j'avais un peu oublié Anne Sylvestre que j'écoutais énormément il y a une trentaine d'années (et pas seulement les chansons pour les enfants)...


 



valentine 17/10/2013 11:52


J'aime ce texte et l'interprétation et quel plaisir de re-découvrir Anne Sylvestre.


C'est bien les doutes non? Il n'y a rien de pire que les certitudes.

eMmA 17/10/2013 18:34



Les doutes, ça peut être bien et permettre de se remettre en question.


Mais quand même, quand on doute en permanence, le gros risque c'est de ne jamais prendre le risque de s'engager quitte à se tromper. Tu ne crois pas ? En revanche, l'avantage c'est que l'on doit
jouir d'une forme de liberté. Pas si simple...


 



kas 17/10/2013 10:08


ces pétales roses...


c'était quoi ?

eMmA 17/10/2013 10:55



La cérémonie d'un couple qui ce jour-là n'avait semble-t-il pas de doutes...



gazou 17/10/2013 07:24


Belle photo..Je connais bien cette chanson que j'aime beaucoup mais je ne connaissais pas la version de ces 3 chnateurs..Merci !

eMmA 17/10/2013 18:38



 


J'aime beaucoup leur interprétation, sujet qui colle bien à leur génération...


 



ANNe 16/10/2013 21:48


Je crois que nous doutons tous; heureusement, c'eest un souffle qui fait  avancer le bateau..

eMmA 17/10/2013 19:55



 


Oui mais à condition de prendre une décision à un moment ou un autre....


Sinon, il est humain de douter, de se dire oui, puis non, puis oui à nouveau. Ca ptouve que nous ne sommes pas des machines.


 



aln03 16/10/2013 21:02


J'aime les gens qui passent


Moitié dans leurs godasses


Et moitié à côté


 


J'aime leur petite chanson


Même s'ils passent pour des cons


 C'est mon passage préféré.Une jolie photo pour symboliser le doute.Bravo eMma .Bonne sooirée.

eMmA 17/10/2013 19:57



C'est aussi un passage que j'affectionne. J'avais envisagé de coller des petits personnages tout de guingois. Et puis, je n'en ai pas trouvé le temps. J'ai alors mis cette photo plus réaliste.


En fait, j'aime toute la chanson et il m'a été difficile de sélectionner les vers que je préfère.


 


Bonne soirée à toi,


eMmA