Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Livre fermé...... livre ouvert #3

------> Livre fermé : de Zoyâ Pirzâd, "C'est moi qui éteins les lumières" (Zulma)

Des-photos-d-Emma-1757.jpg

Des phrases très simples, des sentiments à peine suggérés, mais pourtant profonds.

Rien n'est jamais pesant dans l'écriture, pourtant le lecteur ressent une vraie tension parfois, le sentiment que tout peut se déliter soudain, après des siècles d'immobilisme...


La femme iranienne, au passé arménien, prend son destin en main et c'est comme une lumière qui s'allume pour celle qui assume la maisonnée, celle qui inlassablement et jusqu'à la toute fin de la journée prend tout en charge et "éteint les lumières".

Grâce à celle qui est la référence, tous peuvent dormir tranquillement.


Au-delà du décor iranien, des références arméniennes, c'est la Femme dans toute son humanité dont il est question. Celle qui protège les siens, vit pour eux et par eux, mais aussi celle qui s'éveille peu à peu en découvrant qu'elle peut aussi être libre.


J'ai parfois eu du mal à entrer dans ce monde et cette culture qui me sont inconnus, mais quand j'ai compris qu'en fait l'héroïne n'est en réalité ni d'ici ni totalement d'ailleurs, elle m'est devenue plus accessible, car universelle.


Le temps y est parfois suspendu. On retient son souffle, comme dans l'attente d'une déférlante qui va tout emporter, jusqu'à la tradition séculaire des convenances et des traditions...
Un extrait, p. 334 :

"Quand je me réveillai, un rayon de soleil frappait la glace de ma coiffeuse. Je me souvins qu'en partant, Artosh m'avait glissé à l'oreille : "Dors, aujourd'hui les enfants ne vont pas à l'école." Les mains derrière la tête je regardais les jeux d'ombre et de lumière dans la glace. Dans la cour, les moineaux pépiaient. "Aujourd'hui, je me suis levée plus tard que vous !" leur dis-je tout haut en riant.

Etait-ce les moineaux, les rayons de soleil dans la glace, la fraîcheur de ma chambre, toujours est-il que je me sentais en très grande forme. Je repoussai mes draps et me levai."

Voir la séance de dédicaces à la Librairie LIRAGIF : Zoyâ Pirzâd, rencontre ses lecteurs à la librairie LIRAGIF

------> Livre ouvert : de Gérard Manset, "Visage d'un Dieu Inca" (L'Arpenteur)

Récit sous forme de portrait de l'ami, de l'artiste, Alain Bashung.

Des-photos-d-Emma-1758.jpg
La rencontre de deux immenses poètes, pas toujours faciles à cerner, mais l'un et l'autre fulgurants de beauté, d'une beauté abstraite, parfois inaccessible.


Quatrième de couverture :

"Nous ne parlions pas de musique. De quoi, alors ? Pas de drogue, pas de sexe, plutôt comme deux lanternes en voie d'être soufflées, mises en veilleuse. Je restais silencieux, j'approuvais. Il était mon cadet mais j'adoptais devant lui une attitude d'écoute, d'attente respectueuse. Il avait un "message". Cela ne me dérangeait pas. Il était mon semblable, à la fois différent, déférent, et moi de la même manière très attentif à ne pas froisser quelque repli de son être. Après son effective disparition, je me suis mis à chercher les éléments d'une vie que je n'avais pas connue, n'ayant compris ni partagé, suivi ni apprécié les dérives du début. Mais finalement nous nous étions retrouvés sur le dernier parcours, et c'était bien ainsi... rationnel, constructif."

 

J'ai grand plaisir à accompagner l'auteur dans le décryptage posthume de son amitié avec son semblable disparu.

 

Voir mon témoignage,  l'adieu des Parisiens à Alain Bashung, le 20 mars 2009 : http://www.emmacollages.com/article-29259457.html

A bientôt pour d'autres lectures.

eMmA MessanA

Pour retrouver d'autres lectures, suivre ce lien : #Un moment de lecture

 

Comme Un Légo, Alain Bashung (extrait de son ultime album, Bleu Pétrole, 2008)

Paroles et musique Gérard Manset.

Il existe une autre version de cette chanson, chantée par Gérard Manset dans son dernier album, Manitoba ne répond plus (non disponible dans Deezer).

 C'est un grand terrain de nulle part
Avec de belles poignées d'argent
La lunette d'un microscope
Et tous ces petits êtres qui courent

Car chacun vaque à son destin
Petits ou grands
Comme durant les siècles égyptiens
Péniblement

A porter mille fois son poids sur lui
Sous la chaleur et dans le vent
Dans le soleil ou dans la nuit
Voyez-vous ces êtres vivants ?

Quelqu'un a inventé ce jeu
Terrible, cruel, captivant
Les maisons, les lacs, les continents
Comme un légo avec du vent

La faiblesse des tout-puissants
Comme un légo avec du sang
La force décuplée des perdants
Comme un légo avec des dents
Comme un légo avec des mains
Comme un légo

Voyez-vous tous ces humains
Danser ensemble à se donner la main
S'embrasser dans le noir à cheveux blonds
A ne pas voir demain comme ils seront ?

Car si la Terre est ronde
Et qu'ils s'agrippent
Au-delà, c'est le vide
Assis devant le restant d'une portion de frites
Noir sidéral et quelques plats d'amibes

Les capitales sont toutes les mêmes devenues
Aux facettes d'un même miroir
Vêtues d'acier, vêtues de noir
Comme un légo mais sans mémoire

Pourquoi ne me réponds-tu jamais
Sous ce manguier de plus de dix mille pages
A te balancer dans cette cage ?

A voir le monde de si haut
Comme un damier, comme un légo
Comme un imputrescible radeau
Comme un insecte mais sur le dos
Comme un insecte sur le dos

C'est un grand terrain de nulle part
Avec de belles poignées d'argent
La lunette d'un microscope
On regarde, on regarde, on regarde dedans

On voit de toutes petites choses qui luisent
Ce sont des gens dans des chemises
Comme durant ces siècles de la longue nuit
Dans le silence ou dans le bruit

 

Pour retrouver d'autres chansons de Alain Bashung dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d’une note : 

Mauvaise nouvelle des étoiles

Chassériau, Bashung et Manset, la Vénus du collage dominical

Que faire lorsqu'on attend une clé à l'hôtel de l'Orient ?

Le Monde du collage dominical

 

Site consacré à Alain Bashung: link

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

marine D 16/04/2017 09:28

Le grand Bashung, que j'aime tant, merci , j'écoute eMmA, merci !
Ah le Capcha est revenu sur les coms

eMmA MessanA 16/04/2017 11:20

Régale-toi tant que tu peux !
Je n'ai rien fait par moi-même pour que ce maudit code capcha revienne...

kasimir 29/06/2011 18:39



ah ah !


le temps des lectures va battre son plein...;



eMmA 29/06/2011 19:09



Le bonheur de disposer de temps pour lire un peu plus qu'un quart d'heure de suite...


J'en emporterai un plein sac en vacances.


Gros bisou, cher Kasimir.


eMmA



Quichottine 28/06/2011 19:14



J'aime beaucoup ta façon de présenter les livres.


Merci pour ces deux-ci... Je pense que si j'en ai l'occasion un jour, je lirai le premier.


J'aime l'extrait que tu nous montres.


Passe une douce soirée.



eMmA 28/06/2011 19:23



Merci Quichottine pour tes remarques.


A bientôt pour d'autres lectures.


eMmA



valentine 28/06/2011 11:35



Entre Rainbow pour Rimbaud et Monsieur de Montespan, je sens que je vais me plonger sans tarder dans le livre de Gérard Manset. Bleu Pétrole tourne souvent en boucle sans me lasser, jamais. Merci
Emma pour tes choix.


Bon et chaleureux mardi, bisous.



eMmA 28/06/2011 11:44



Ah Rimbaud ! Il fait partie de mes lectures de chevet pour toujours !


Gros bisous, chère Valentine. Je suis à fond dans mes collages...


Toujours un grand plaisir de te lire.


eMmA



gazou 28/06/2011 09:01



 et la liste des livres à lire s'allonge...et merci pour la chanson !



eMmA 28/06/2011 09:16



A vrai dire, j'en ai un sac plein pour les vacances....


La chanson m'emmène loin, très loin, absolument à chaques fois !


Belle journée Gazou et plein de bonnes choses dans ta boîte à lettres (celle qui semble avoir la causette facile) !


Moi, je pars coller avec délectation....


eMmA



solyzaan 28/06/2011 08:12



ahhh l'été, on dévore plus de livres que de glaces italiennes et c'est tant mieux poit le régime, rires



eMmA 28/06/2011 08:15



Ma che !


Baci



telos 28/06/2011 08:10



merci de tes conseils de lecture.



eMmA 28/06/2011 08:13



Avec plaisir...



Littorine 28/06/2011 08:05



Le premier ouvrage doit être intéressant effectivement ! enfin c'est ce que je ressens en lisant tes impressions. Merci eMmA bonne journée



eMmA 28/06/2011 08:12



Je suis en congés, alors, à moi la lecture, la colle, la photo, les promenades....


Mais, je partage quand même !


Bonne journée, Littorine.


eMmA