Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Livre fermé.... livre ouvert #7

Quatre ans (déjà) après la lecture de Le Roman de l'An Mil de Ramon Basagana, j'ai eu l'envie de le remettre à l'honneur aujourd'hui...

*

18 février 2012

-----> Livre refermé : de Ramon Basagana,

Le roman de l'an mil aux Editions Les nouveaux auteurs : lien

couverture-Le-Roman-de-l-An-Mil-Ramon-Basagana.jpg

Voici donc la très belle couverture de ce livre dont j'ai grand plaisir à vous parler ici, car il s'agit du troisième roman de Ramon Basagana, l'aminaute qui vient nous visiter de temps à autre.

Je l'ai littéralement dévoré, notamment durant de longues heures d'insomnie.

L'auteur a déjà publié avec succès Le Christ de Marie-Shan et L'héritière chez le même éditeur.

Voici ce que Ramon nous dit de lui dans son blog (lien) :

" Je suis médecin, marié. Passionné par la médecine. A l'affût des détresses évitables. J'aime écrire, lire dans "la mémoire des pierres", sonder le présent, décrypter l'avenir. ... Et livrer mes trouvailles!"

Vous pouvez retrouver sa biographie atypique complète dans son blog que je vous invite à visiter.

Mi-conte intiatique, mi-roman historique, Le roman de l'an mil captive dès les premières lignes en nous entraînant dans le sillage des deux héros qui sont jumeaux, Rébecca et Alcym, témoins du grand tournant dans l'histoire de  l'humanité qu'est le passage à l'an mille.

Leurs aventures tragico-rédemptrices, peuvent être la métaphore de la fondation des grandes lignes régissant l'Orient et l'Occident.

Ce roman est riche et foisonnant de références historiques et l'auteur guide le lecteur par la main, comme il guide les deux petits héros juifs de France vers l'Espagne, puis vers Rome et Bagdad.

On y côtoie des loups doux comme des agneaux devant une Rébecca au destin de princesse, des brigands qui ne s'attaquent qu'aux méchants, de cruels et ignares seigneurs, de nobles et bonnes simples gens, de multiples personnages, un moine généreux à la vive intelligence...

On y découvre la magie de la savante sorcière Brédalinda, qui par son humanité salvatrice, tient un rôle emblématique dans le déroulement de l'intrigue. 

Alcym, qui malgré un début de vie tragique, réalisera son rêve en devenant un grand médecin.

J'ai même découvert une Emma qui gagne sa vie en exerçant le métier de copiste !

L'auteur nous montre à bien des reprises combien la France de cette époque était encore à des années lumière du raffinement de l'Orient :

"Rébecca s'esclaffa lorsque Leïla lui demanda si c'était vrai que, chez les Francs, les montures n'avaient pas d'étriers, que les gens faisaient leurs besoins dans les écuries, et qu'il n'y avait même pas l'eau courante dans les salles de bains. Il est vrai qu'à Medina al-Zahra, tous les palais disposaient de latrines et qu'un système sophistiqué de conduites souterraines maçonnées et de tuyaux portés par des aqueducs, amenaient l'eau de la Sierra de Cordoue !" 

J'ai aussi aimé le bon dosage de l'utilisation de l'humour.

Ramon Basagana remet notamment dans son livre "les sabliers à l'heure". J'adore ce clin d'oeil !

Vous l'avez compris, je vous recommande vivement la lecture de ce très bon roman que vous pouvez trouver dans n'importe quelle librairie.

Merci Ramon et bonne chance à ton roman !

J'en profite pour vous montrer quelques ruelles de Cordoue que nous avons eu le bonheur de parcourir en famille il y a dix ans et dont voici quelques photos que nous avions prises.

035_30A.JPG

009_04A.JPG

010_05A.JPG

039_34Abis.JPGCordoue, juillet 2002

-----> Livre ouvert :

Moth smoke de Mohsin Hamid (Penguin Books : lien)

Ce livre, c'est Flo qui me l'a offert à Noël avec les très jolies pièces de tissu rouges sur lesquelles il est photographié tout droit venues du Pakistan.

Bon, je m'accroche parce ça me fait réviser mon anglais !

J'espère que ça nous portera chance pour obtenir notre visa pour aller voir notre fils à Lahore. Je sais, c'est loin d'être gagné, mais comme je l'écrivais dans ma dernière note, On y croit !...

Voici ce que Florent m'a écrit concernant ce roman :

"(...) une très belle découverte littéraire : le premier roman de l'auteur lahorique que tous s'arrachent aujourd'hui : Molsin Hamid.

C'est brillant, c'est noir, c'est profond, et c'est surtout une vision très juste d'une certaine génération en or plaqué de Lahore..."

Moth Smoke de Mohsin Hamid

Bonnes lectures !

eMmA MessanA

Pour retrouver d'autres livres "ouverts/fermés" chez eMmA, cliquez sur le tag #Un moment de lecture

Sufiès De Al-Andalus,"Ardoroso Amor"

Ibn Baya, Omar Metioui, Eduardo Paniagua

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marine D 23/02/2016 08:44

Cordoue, quelle merveille... Tu me transportes ailleurs, il y a longtemps...
Je me souviens que tu nous avais parlé de lui et de son talent
Bisous eMmA

eMmA MessanA 23/02/2016 08:57

Oui et depuis, Ramon a écrit d'autres romans captivants.
Je t'embrasse Marine et te remercie pour tes visites régulières.
eMmA

Gérard 19/02/2012 23:56


Un régal ce morceau de guitare si c'en est un

eMmA 20/02/2012 07:39



Oui, je pense...



héléne 19/02/2012 23:00


Aprés avoir lu les quelques extraits de ce livre, je vais me le procurer illico...j'adore les romans de l'histoire...et je sens que si je le commence...je voudrai, le finir très
vite...pour connaitre la fin. Voila pourquoi je lis très vite..Et puis je veux découvrir ce romancier aminaute..Merci.


 


 


 


Je t'embrasse


hélène

eMmA 20/02/2012 07:41



Je l'avais "rencontré" chez Kasimir, à l'époque où Kasimir et moi avions co-signé "Le Régime de Replète la Sorcière"....


Belle semaine, Hélène.


eMmA



Jackie 19/02/2012 18:55


Merci beaucoup eMmA... ton analyse donne envie de lire ce livre... Très bonne soirée


Bises

eMmA 19/02/2012 20:10



N'hésite pas, Jackie, tu ne seras pas déçue !


Passe une belle soirée,


eMmA



sittelle 19/02/2012 17:39


Je dégustais le texte et le style de Ramon ! pas de chocolat... mais j'ai des bras !  bisous

eMmA 19/02/2012 17:47



Trop drôle, Sittelle !


Ca me donne la pêche pour... ma pile de repassage (pendant que mon collage dominical est en train de sécher) !


Big bisou,


eMmA



sittelle 19/02/2012 14:04


C'est drôle, j'ai pu enfin aller à Arts et Cie chercher le livre de Ramon... et j'ai eu bien du mal à fermer la lumière hier soir !  et dans peu de temps - car j'aurais dévoré "l'an mil" en
peu, mais en même temps, je déguste... ...  - j'irai chercher E-E Schmitt, depuis le temps que tu nous en parles, il ne suffit pas de le connaitre par la TV et par toi emmA !  bon
dimanche, soleil ciel bleu, juste quelques petits nuages venant de Rouen, mais tout gentils !   gros bisous
petite Abeille !

eMmA 19/02/2012 17:03



Tu dégustais... du chocolat ?



Ramon 19/02/2012 09:57





Merci Emma pour ce très bel article.


Tous ces compliments me vont droit au cœur.


Et puis… tu décris très bien le cœur du livre.


J’aime beaucoup ton idée que les péripéties des deux enfants sont un peu comme la métaphore décrivant les rapports Orient/Occident.


J’en profite pour fouiller dans le coffre de Bredalinda.


J’y avais déniché un vieux palimpseste avec des formules magiques.


… Elles servent à réaliser nos vœux, sans limites d’époque ou de « frontière ».


Je m’en vais préparer le chaudron.


Bon dimanche,


Amitiés

eMmA 19/02/2012 10:07



Oh oui, Ramon, fais marcher les formules magiques de Brédalinda, car à propos de frontières, celle entre le Pakistan et l'Inde est encore de nos jours un peu "brûlante". Or, il me reste sur mon
passeports quelques visas indiens....


Merci pour ta gentille réaction à ma note et à nouveau, tous mes veoux de succès à ton délicieux roman.


Bon diMAnche,


eMmA



Gérard 18/02/2012 23:41


Je brule de voir tes photos du Pakistan..alors forcément tu vas y aller.

eMmA 19/02/2012 10:46



Oh là là, la pression !


Toi, observant mes petites photos... J'ai intérêt à assurer !



kasimir 18/02/2012 22:22


je commence à lire ramon le 23


avant pas possible


mais oui tu l'auras ton visa


on va te pistonner !

eMmA 19/02/2012 10:09



C'est sûr, le jour de la Saint Lazare est propoice à la lecture....


Piston, cors et trompettes, il va bien me falloir tout ça pour réussir !


Bisous Kasi et bon diMAnche,


eMmA



Mimi 18/02/2012 18:55


Tu nous donnes de bonnes idées de lectures, Emma.


Je ne connaissais pas ces auteurs.


Je vais aller acheter le premier que tu nous conseilles.


 

eMmA 18/02/2012 19:04



Vas-y fonce, Mimi, et reviens vite nous raconter tes impressions de lecture !



ALN 18/02/2012 17:09


Merci EmMa de tes conseils lecture.Je vais acheter le livre de Ramon dès que je le trouverai en librairie.Bonne chance pour ton visa pour le Pakistan.Toujours intéressant de venir chez toi.Bises

eMmA 18/02/2012 17:46



Tu le trouveras facilement.


Le mien a été acheté à la Libraire L'arbre à lettres de Bastille. J'adore !


Je saurai la semaine prochaine si je peux récupérer le précieux sésame... Si tout va bien, j'espère vous offrir de belles photos à notre retour.


Bon week-end Nicole.


eMmA