Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Livre ouvert... "Suzanne"

                      Le livre que j'ai ouvert cette semaine me touche particulièrement, car il est l'oeuvre de l'illustrateur de ma Replète, Clovis Perrin, et il a été publié chez la même maison d'édition, les Editions du Puits de Roule.

J'ai reçu mes deux exemplaires aux alentours du 1er avril dans des enveloppes joliment décorées, comme sait si bien les réaliser mon facétieux illustrateur préféré...

 Mail-art-4834.JPG

Mail-art-4836.JPG

Je précise que le collier brésilien qui n'est présent que pour dissimuler mon adresse (alors que la plupart d'entre vous la connait), ne faisait pas partie de l'envoi...

Le voici, ce livre, Suzanne, ce très bel objet au format idéal, à la couverture très douce au toucher.

C'est un beau travail soigné et de grande qualité qui a été réalisé tant par l'imprimeur que par la maquettiste.

Il met parfaitement en valeur la beauté des neuf poésies et des illustrations qui les accompagnent.

La calligraphie, ou plutôt la police de caractères, qui a été choisie ajoute un supplément d'élégance à l'ensemble.

Un-moment-de-lecture-4831.JPG

Le sujet de ce recueil de poésie est grave et curieusement, un tas de raisons me fasait repousser sans cesse au lendemain la lecture de ce livre.

Ce n'était sans doute pas encore le moment.

Et puis, je l'ai ouvert cette semaine, le jour où l'on m'apprenait qu'un très cher ami semble avoir épuisé toutes ses forces pour continuer à lutter encore contre la maladie...

Toi, Clovis, tu nous racontes avec pudeur les derniers jours où tu as accompagné Suzanne vers la mort.

C'est un sujet qui est rarement abordé car il fait peur, sans doute car il nous met face à notre propre fin.

Quelqu'un saura-t-il aussi nous entourer avec douceur, pour que l'effroi ne nous envahisse pas à l'instant ultime ?

Aurons-nous le courage de faire face à ce profond mystère qui nous mènera vers ailleurs ?

Il faut beaucoup d'amour et de force pour accomplir ce que tu as fait.

C'est peut-être ton métier qui t'a prédisposé à respecter et veiller la vie jusqu'à son terme...

Toi qui as aidé des mamans à mettre leurs enfants au monde, tu sais peut-être mieux que quiconque que la vie passe et qu'il faut la respecter jusqu'au bout, l'accompagner depuis l'orée jusqu'à la fin, dans un sourire, le réconfort.

La poésie et le choix des illustrations en hommage à l'Auvergne de Suzanne rehausse tout en adoucissant le propos.

Parmi les neuf poésies, il m'est difficile de faire un choix pour dire auquel va ma préférence.

Je pense que c'est parce qu'ils font partie d'un tout indissociable, un très bel hommage à Zette et à la Vie.

Tout de même, c'est vers "Les Anges" et "Les cinq framboises de notre jardin" que je reviens invariablement.

J'aime aussi beaucoup la première illustration avec l'escalier et la fenêtre de la chambre, derrière laquelle durant quatre mois, Suzanne, l'ange aux ailes cachées, fut entourée de tous tes soins.

Tu as tenu sa main jusqu'au bout, jusqu'au retour vers l'innocence.

Et puis, simplement, tu es retourné à ton quotidien à jamais marqué par cet échange...

Ah oui, autre chose, c'est la première fois de ma vie qu'un livre m'est en partie dédié....

Merci, Clovis, pour cette jolie connivence qui m'a beaucoup touchée.

Vous pouvez vous offrir ce joli et précieux receuil de poésies en vous rendant sur le site de l'auteur (qui n'est autre que Kasimir). Voir  les modalités sur la page d'accueil de son blog et aussi cette note : link

Un-moment-de-lecture-4832.JPG

A très vite !

eMmA MessanA

Pour retrouver d'autres lectures, suivre ce lien : #Un moment de lecture

Suzanne, La Grande Sophie

Extrait de son dernier album La Place Du Fantôme

(Universal Music, février 2012)

Regarde-moi j’ai bien changé Suzanne

J’ai viré de l’autre côté de mon île
Le volcan ne s’éteint pas Suzanne
La mer est haute

Rien n’est tranquille


Qu’est-ce qui m’arrive

Qu’est-ce qui m’attend
Qu’est-ce qui m’a pris

Et quand j’y pense
Comment te dire

Ce que j’entends
Venu de nulle part
Un autre vertige

Qu’as-tu fais de mes étoiles Suzanne
Au fond de mes yeux les deux locataires
Qu’as-tu vu dans ma spirale Suzanne
Le long de mes côtes le bord de la terre

 

Qu’est-ce qui m’arrive

Qu’est-ce qui m’attend
Qu’est-ce qui m’a pris

Et quand j’y pense
Comment te dire

Ce que j’entends
Venu de nulle part
Un autre vertige


Je sais, tu n’existes pas Suzanne
Pourtant je te parle

Pourtant je te parle
Ton oreille un coquillage Suzanne
Où j’entends la mer
Quand je suis en ville

Quand je suis vie


Réponds-moi Suzanne

Pour retrouver d'autres chansons de La Grande Sophie dans ce blog d'eMmA, relier ces notes:

Pour tes 85 printemps !

Elle en a entre les deux oreilles...

Du courage

La sculpture monumentale de Joan Miro

Fantômatique...

De la réserve au déclic : mécanisme de la commande

Page facebook de La Grande Sophie link

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Gérard 23/04/2012 22:30


....aussi  


http://www.youtube.com/watch?v=otJY2HvW3Bw&feature=related

eMmA 24/04/2012 07:48



Oh que oui!!!



kasimir 23/04/2012 19:26


Je suis tellement ému en te lisant que je ne sais pas trop quoi dire.


Trois notes seulement. 


Bien sûr nous avons suivi Suzanne dans cette étape ultime de sa vie, et Lulu, ma femme, était encore là.


Mais c'est mon fils aîné et sa femme qui l'ont accueillie chez eux et qui l'ont accompagnée chaque jour, en permanence.


Pour le livre lui même, je dois dire qu'il est bien mieux que ce que j'imaginais, les couleurs des illustrations sont parfaites.


Et pour ce qui est de la police, son choix est dû à l'insistance de Stéphanie : je voulais une écriture droite, ma is elle a su me convaincre, et je me rends compte q'elle avait tout à fait
raison ! 


Enfin j'ai un petit regret.


J'ai voulu dédicader ce livret à toi , qui m'a fait connaître Stéphanie, et à Stéphanie.


Mais ton nom est mal calligraphié :


il est écrit : Emma, alors que chacun sait que tu es eMmA 


et ça change tout !


Je vais éditer un papillon pour corriger cette erreur.


Je t'embrasse, eMmA. 

eMmA 23/04/2012 19:34



Surtout, Kasi, ne te donne pas la peine d'éditer un papillon, c'est tout à fait inutile.


Je suis très honorée que tu aies eu la gentillesse et la délicatesse de me dédier, avec Stéphanie, ce très beau receuil.


Pour tout le reste, merci.


Très gros bisous.


eMmA



viens chez daninoune 23/04/2012 17:01


Je crois que c'est le mois prochain qu'il vient à la grande motte ; je languis, je vais faire sa connaissance...


bonne journée!

eMmA 23/04/2012 19:28



Il faut le lui demander, Daninoune !


Bonnce rencontre.


Bonne soirée,


eMmA



cyrianne 23/04/2012 15:32


Je cours après la montre chère Emma!...Non...Je ne suis pas le lapindou!...


Je te remercie de communiquer les références de ta maison d'éditions qui parait être une bonne adresse pour conteurs et conteuses...


Je me laisse bercer par tes bons mots d'encouragement; tes visites sont toujours vivifiantes; je vois que tu n'arrêtes pas... je dois prendre le train en marche...pour Lahore!...


Je t'embrasse, Amie de colle


Cyrianne

eMmA 23/04/2012 19:58



Tu n'es pas le lapindou, tu est la Fée !


Voici le contact des Editions du Puits de Roulle, Stéphanie Lahana : http://www.editionsdupuitsderoulle.com/


Gros bisous d'eMmA



Jackie 23/04/2012 15:11


Oui eMmA, j'adhère absolument à ce que tu dis de "Suzanne" et de son auteur.


Merci pour ce partage et la très belle chanson que je découvre.


Belle soirée

eMmA 23/04/2012 19:30



RAvie, Jackie, de t'avoir fait découvrir la chanson.


Pour le recueil de poésie, je savais que tu as aimé...


A bientôt,


eMmA



anti 23/04/2012 12:41


Que d'émotions eMmA en te lisant et en écoutant cette magnifique chanson que je ne connaissais pas de la Grande Sophie. Au moins 9 fois que je lis, relis et ré-écoute...


Je me suis permis de relayer ton article sur notre blog, ici : http://annagaloreleblog.blogs-de-voyage.fr/archive/2012/04/23/emma-suzanne-la-grande-sophie-nathalie-et-vous-tous.html


Merci aussi bien sûr pour tes commentaires encourageants sur mon travail qui me tient tellement à coeur.


Bises eMmA,


anti

eMmA 23/04/2012 19:59



Seulement 9 fois ? Je suis un peu déçue...


Bon courage et bisous d'eMmA



gazou 22/04/2012 19:56


Merci pour la chanson


C'est un bel  article pour Suzanne


Ce que tu en dis me paraît très juste et m'a donné envie de relire ce livre que j'ai beaucoup aimé..Merci emma !

eMmA 22/04/2012 21:57



La poésie mérite toujours qu'on y revienne.


On y perçoit souvent des points qu'on n'avait pas relevé à la première lecture.


Suzanne n'échappe pas à la règle...


Bonne soirée, Gazou.


eMmA



sittelle 22/04/2012 18:48


J'ai l'histoire ! je vais imprimer et faire des dessins pour Gabriel qui aime les hiboux, houhouuuu ! merci...

eMmA 22/04/2012 19:00



Tu nous raconteras la réaction de Gabriel ?


Hou, hou, hou.


Je me souviens que les petits adoraient cette histoire (je chantais un peu pour dire hou, hou, hou...)


Bises


eMmA



sittelle 22/04/2012 18:11


L'enveloppe est gardée aussi précieusement... je déguste tout doux les poèmes de Kasimir, et admire ses illustrations familières. Impossible de te répondre sur le blog, merci eMmA; le hibou est
un peu avant Rouen ! mais je ne connais pas encore cette histoire que je vais chercher, merci ! bonne soirée, un bisou ensoleillé !

eMmA 22/04/2012 18:25



Voici, Sittelle : pour lire l'histoire, clique sur le 3 décembre de mon vieux calendrier de l'Avent :


http://www.emmacollages.com/article-calendrier-de-l-avent-1er-decembre-2009-40407440.html


Gros bisous,


eMmA



Ramon 22/04/2012 17:47


Merci pour ce très bel hommage que tu rends à ce petit bijou.


Oui, ces "Neuf poèmes pour un départ" sont de l'or.


Chaque strophe est un petit chef-d'oeuvre d'amour et de poésie.


J'ai été très impressionné par la profondeur du texte.


Et tu décris avec beaucoup de justesse ce que le lecteur ressent.


Je suis content aussi que tu évoques la Grande Sophie: elle est de Port de Bouc, où sa maman est infirmière. Dans l'Héritière de Shanghai, je me suis arrangé pour faire un clin d'oeil à son
immense talent.


Bon dimanche,


Amitiés,


Ramon 

eMmA 22/04/2012 18:32



Oui, il a fait merveille notre Kasi et ce n'est pas si facile avec un sujet souvent tabou.


Mon papa de 88 ans m'expliquait tout à l'heure qu'il rédige souvent des notes pour le journal de la maison de retraite dans laquelle il réside avec ma mère, à Saleilles.


Le seul sujet qui lui a été refusé portait sur la mort et la fin de vie...


 


Pour la Grande Sophie, merci de nous confier cette anecdote. Ca me la rend encore plus humaine si cela était possible ! C'est adorable de ta part d'intégrer dans tes romans des gens que tu
apprécies dans la vraie vie.


Je suis ravie, car j'ai mes billets pour aller l'applaudir à l'Olympia le 23 novembre (de cette année !)


Bonne fin de journée (zen)


Bien amicalement,


eMmA


 



hélène 22/04/2012 11:29


Je viens de lire avec émotion ton exposé sur le livre "SUZANNE" . Tu as su trouver les mots  pour expliquer ce que l'on ressent en le parcourant.


Moi aussi, j'ai hésité avant de lire, car je traversais une période de turbulences, pios, je l'ai ouvert, parcouru tout cet hymne à générosité à la douceur de l'amotoé, au départ calme d'un
ange.. A présent, il est mon livre de chevet...


 


La grande Sophie, comme je l'aime, j'ai écouté plusieurs de ses nouveaux morceaux, des poèmes....si bien orchestrés...et puis je la trouve pleine de simplicité, sans grosse tête.


 


Bon dimanche bises


hélène

eMmA 22/04/2012 17:49



Oui, Hélène, il parait que nous avons tous un ange qui veille à nos côtés.


Il faut juste que nos yeux se dessillent et que notre raison l'accepte.


Je suis d'accord avec toi pour ce que tu dis de La Grande Sophie.


Bonne soirée,


eMmA



Anne 22/04/2012 09:40


Emma, "il n'y a pas de hasard, il y a des rendez -vous".................Cette semaine, une vieille amie a perdu le compagnon de toute son existence (52 ans de mariage fusionnel) elle lui a tenu
la main jusqu'au bout, m'en a parlé sans regret, sans amertume, sereine, exemplaire..Emouvante au plus haut point; je vais aller voir ce livre..........Pour parler de ce sujet, il y en a un qui
m'a marquée (et que je relirai) celui de C.SInger apprenant que 6 mois après, elle serais morte;lire Derniers fragments avant le voyage...........amitiés, bon dimanche!

eMmA 22/04/2012 11:40



Bonjour Anne,


Depuis que l'on me parle de C. Singer, il va vraiment falloir que je m'y penche sérieusement...


J'aime l'idée que ton amie soit "sans regret, sans amertume, sereine, exemplaire."


Elle a tout compris, car on ne peut rien contre ce grand mystère du passage vers ailleurs (ou nulle part)...


Je te souhaite un bon diMAnche,


eMmA