Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Spectacle de Kathakali

Le Kathakali est un spectacle de théâtre dansé du Kerala (Inde du Sud) dont l'origine date du XVIIème siècle.

Il puise son répertoire dans les épopées indiennes issues du Mahâdbhârata (mythologie hindoue, analogue à la Bible par sa taille et sa portée religieuse) et du Râmâyana (l'un des textes fondamentaux de l'hindouisme).

 L'acteur de Kathakali porte un maquillage codé qui ressemble à un masque qui serait mobile. Celui-ci est composé de pâte de riz et de pigments de couleurs vives.

 Le spectacle commence par une longue et très minutieuse séance de maquillage réalisée devant le public avant la représentation théâtrale en elle-même.

Cela dure une heure environ et est empreint d'une grande solennité.

 Chaque couleur a une signification et les personnages féminins sont tenus par des hommes.

La couleur rouge représente des personnages démoniaques, le jaune symbolise la sagesse, le vert lumineux renvoie aux personnages importants.

P1020627.JPG

P1020652.JPG

P1020635.JPG

P1020643.JPG

P1020622.JPG

P1020651.JPG

Pendant que le rituel du maquillage, le devant de la scène est décoré de kollams (dessins au sol), de petites bougies et de fleurs, afin de transmettre de l'énergie aux acteurs, pendant que veille Shiva.

Kollam-kathakali.JPG

P1020658.JPG

P1020629.JPG

 Pour un spectateur occidental, le résultat est assez saisissant et relativement mystérieux.

Je me suis laissé porter par une espèce d'envoûtement sans chercher à tout comprendre.

Pourtant, le spectacle s'ouvre sur les explications du narrateur qui nous donne quelques clés pour que nous tentions d'en suivre l'intrigue (deux clans se disputent une femme et Krishna sera l'arbitre de la décision finale), ainsi que les détails du jeu des acteurs et la symbolique des regards et des gestes.

Les expressions des yeux, du visage et la gestuelle sont codifiés et d'une importance fondamentale car les acteurs ne disent pas une parole.

Une musique saccadée et hypnotique, ponctuée de chants, de percussions et de gongs, rythme l'ensemble.

Je n'avais jamais rien vu de pareil et les trois heures sont passées très vite.

J'ai été émerveillée et éblouie par le jeu des acteurs (assimilés à des dieux vivants), les expressions de leurs visages, la maîtrise et l'extrême beauté de leurs gestes, la souplesse de leurs pas, l'incroyable expressivité des maquillages et la somptuosité des costumes.

P1020664.JPG

P1020667.JPG

P1020670.JPG

P1020676.JPG

 A bientôt pour d'autres facettes de l'Inde du Sud !

eMmA MessanA

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cyrianne 06/04/2010 13:57



Cet article est encore une fois passionnant, il révèle ton émerveillement et tes talents de reporter...


Ce type de photos est rare parce que pétri d'humanité et de partage...


Merci, Emma, je passe de très bons moments en ta compagnie.


Bonne semaine


Cyrianne


 



eMmA 06/04/2010 19:45



Merci chère Cyrianne.


A bientôt pour d'autres reportages (tiens, j'en ferais bien mon métier : voyager, partager, relater, et re-voyager...)


Bises,


eMmA



toutenpapier 05/04/2010 20:41



Bonjour eMma, un petit coucou de Pâques, en espèrant que ce week end c'est bien passé, je te dis à bientôt, sympa tes articles sur l'Inde!!!!!    Nathalie



eMmA 05/04/2010 20:44



Merci pour ton passage. Oui j'ai passé un excellent week-end !


A bientôt, la géniale spécailiste du papier mâché.


eMmA



ramses 05/04/2010 15:55



Bonjour eMmA !


Somptueux costumes et savants maquillages...


Quelle belle idée, cette correspondance entre les petits élèves de la classe de Corinne et ceux d'APRES School, j'espère qu'elle verra le jour.


Pour répondre à ton interrogation, je n'ai reçu aucun chocolat pour Pâques, mais j'avais quelques réserves de Noël ! Il est bon d'être fourmi, parfois !



eMmA 05/04/2010 16:41



Quoi ? Comment ???? Des réserves de chocolat de NOËL ???? De quelle année ????


Je rêve. Ca ne risque pas de m'arriver....


Merci pour ra réaction à cette note sur le kathakali.


J'espère aussi que les petits élèves de Corinne se lieront d'amitié avec ceux d'APRES SCHOOL ! Quelle merveille tous ces échanges.


Grosses, bises Ramses.


eMmA



corinne 05/04/2010 14:43



l'idée d'un échange épistolaire serait d'1 richesse extrême! Mes élèves ne maîtrisent pas l'anglais, en revanche, chaque mardi, Julie ,maman et professeur d'anglais ,


 leur dispense une initiation à cette langue par le vecteur de la chanson enfantine. Pourquoi ne pas l'impliquer dans 1 projet entre ces merveilleux enfants d'Après School et mes jeunes
pousses sainte-ernestiniennes!!!!


Nous avions eu le plaisir de recevoir ta carte , elle est sur" le mur de l'amitié "  et bien au chaud dans nos coeurs.


petit commentaire personnel: depuis que je voyage au gré de tes créations et pérégrinations, je confectionne les cartes d'anniversaire, de voeux divers destinés à mes bien-aimés et leur plaisir
est vif de ces conceptions personnalisées.


Joli lundi pascal !



eMmA 05/04/2010 14:48



Banco, Corinne ! Tout le monde se met à l'anglais. Ca motive !


Je lance l'idée auprès des porteurs du projet en te mettant en copie de mon mail. Je suis en train de mettre la dernière main à un courrier postal que
j'envoie à APRES SCHOOL avec des photos que j'avais prises sur place. Je vais y ajouter une copie des réalisations de tes petits élèves...


Ravie que mes idées et créations puissent vous rendre la vie belle à toi, tes élèves, tes amis...


Bisous,


eMmA



corinne 05/04/2010 14:15



Souveniril y a quelque 22ans d'une soirée à la Cartoucherie d'1 pièce "l'Indiade" écrite par Hélène Cixous et mise en scène par Ariane Mnouchkine!


Durée : 5 heures.et ces artistes se muant , se dé-connaissant. sous nos regards, s'effaçant devant le miroir, se défaisant.


Et ce repas partagé au mitan de la représentation avec  " Nehru , Gandhi et autres ".


Nous étions devenus indiens!



eMmA 05/04/2010 14:20



Merci de nous faire partager tes beaux souvenirs liés à des noms aussi prestigieux et telentueux que Cixous et Mnouchkine. Quel marathon, 5 heures ! Et
avec un repas indien au milieu ? Volilà qui est original...


Bon lundi de Pâques, Corinne. Fais une bise à tes élèves.


Au fait, est-ce que ta classe parle l'Anglais ? Ce serait une bonne idée, si tel est le cas, que tes élèves entamment une relation épistolaire avec ceux
d'APRES SCHOOL...


Amicalement,


eMmA