Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Sur le mur d'à côté

     Le 14 août dernier, je vous montrais un collage sur l'un des murs de ma rue.

Ce collage est toujours présent, même s'il est légèrement défraîchi. Il est tellement beau qu'il est assez respecté et n'a toujours pas été détérioré.

Je le vois et l'admire de ma fenêtre...

Depuis ce matin, sur le mur juste à côté, ce street-art a désormais un compagnon, un concurrent tout neuf, superbe lui aussi, légèrement inquiétant...

Rue Trousseau 20nov10

D'un peu plus près :

Rue Trousseau 20nov10 2

Zoom sur un détail :

Détail Rue Trousseau 20 nov10

Zoom sur la signature (?) de l'artiste :

Sign Rue Trousseau 20nov10

C'est bien dommage que je n'aie pas vu l'artiste collant son oeuvre, car j'aimerais bien lui dire toute mon admiration non seulement concernant son talent, mais aussi sa démarche...

A bientôt,

eMmA MessanA

L'Exilé, Bernard Lavilliers

Extrait de son album Causes perdues et musiques tropicales,sorti le 15 novembre 2010 chez Universal.

J’ai 2 bracelets d’acier qui entravent mes bras
Le bruit des bottes qui résonnent, mon père a connu ça
Frapper à des portes en fer qui ne s’ouvrent pas
Parler à des gens trop fiers qui ne me voient pas
Plus rester, plus partir, plus rêver, en finir
Naufragé solitaire barbelés aux frontières
Capitale douceur Paris je dormais dans tes bras
Capitale violence aussi je n’te reconnais pas
Toi Paris ma beauté fatale symbole de la France
Je me suis fait casser normal par ton indifférence
Plus rester, plus partir, plus rêver, en finir
Naufragé solitaire exilé volontaire
Le ciel bas de novembre encore
Pose ses mains sur moi
Bout de fer et de cendre la mort je n’aime pas ce mois là
La liste des droits de l’homme
La mélancolie
Juste un homme parmi les hommes tout seul dans Paris
Plus rester, plus partir, plus rêver, en finir
Naufragé solitaire exilé volontaire

Pour retrouver d'autres chansons de Bernard Lavilliers  dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre de ces pages :

Site de Bernard Lavilliers   : link

Page facebook de Bernard Lavilliers  link

 Détail Rue Trousseau 20 nov10DSC07844P1030899SA 2 Avenue de Verdun Paris 10èmePlace du Marché Ste Catherine

Voir toutes les notes relatives au  

#street art

P1040118BONOM-24 Rue Trousseau 3fév11 (détail tête)SA poisson rue ChanzyP1040113

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

gazou 26/12/2010 14:28



légèrement inquiètant comme tu dis!



eMmA 26/12/2010 16:42



Toujours vivant, même s'il a été un peu maltraité par la météo...



Littorine 21/11/2010 19:14



Tu as bien fait de faire des zoom...car je n'ai pas vue au début la tête de ce personnage. Je voyais le reste du corps !  La talent est dans ta rue ! Bonne soirée eMmA



eMmA 21/11/2010 20:05



Je crois que le talent est partout, mais pour le percevoir, nous devons exercer notre regard...


A bientôt,


eMmA



mima 21/11/2010 17:07



Embryon de femme, regard tourné vers l'intérieur, encore entravée.


Qui saisira cette main qui se tend, et lui ôtera le bâillon qui la contraint à esquisser un faux sourire, et surtout l'empêche d'accéder à sa propre parole ?...cela me fait encore penser à la
chanson de Pierre Perret !


Bonne fin de journée eMmA, 


Bises



eMmA 21/11/2010 20:04



Oui, tout à fait d'accord avec toi en ce qui concerne le rapprochement avec la chanson de Pierre Perret.


J'aime ces correspondances entre nos ressentis et les différents courants artistiques.


Bonne soirée,


eMmA



Danielle 21/11/2010 17:05



Bonjour eMmA, je ne suis pas spécialiste de l'interprétation des collages, c'est assez nouveau pour moi, mais mon premier ressenti en voyant celui-ci me trouble, je le trouve un peu angoissant.
Il symbolise, à mes yeux, une femme privée de liberté, de la possibilité de s'exprimer, elle est recroquevillée, bâillonnée, muselée en quelque sorte. Comme si on lui interdisait de pouvoir se
développer et cette main tendue ... un peu impressionnant ! Quoiqu'il en soit il est très beau et il fait passer un message. Mais peut-être que je suis complètement à côté de ce qu'à voulu
exprimer l'artiste. Je t'embrasse, merci de nous faire partager cette image forte. Danielle



eMmA 21/11/2010 20:02



Aucune importance d'être spécialiste ou pas. Ce qui importe, c'est d'exprimer ton regard et uniquement le tien. Il est très intéressant. Merci de nous le faire partager, Danielle.


D'ailleurs, il existe un blog très intéressant où l'on nous demande de faire cet exercice si salutaire : c'est Un Jour Une Oeuvre http://www.emmacollages.com/ext/http://ujuo.org/


Bonne soirée,


eMmA



mighe 21/11/2010 10:43



Quelle image magnifique!! Parfaite adéquation avec la chanson de Lavilliers, chanteur que j'aime


beaucoup.......


Tu as de la chance d'avior tout ça sous le yeux...Bon, moi j'ai la mer...


Bon dimanche, Emma!



eMmA 21/11/2010 10:50



La mer ? Veinarde. Elle est propice à tous les rêves, surtout la bella où tu te trouves (tu m'envoles ?)


J'aime partager avec vous surtout en plus si cela n'est pas votre quotidien...


Ces collages qui s'approprient la ville, nous incitant à lever le nez et à admirer ou détester, tout en aiguisant notre regard, j'aime aussi beaucoup.


Bon diMAnche, Mighe.


eMmA



télos 21/11/2010 06:35



comme l'oubli de son corps...au profit de sa conscience..j'aime ..



eMmA 21/11/2010 09:42



Une interprétation éclairante et qui se tient...



Andrée 20/11/2010 23:24



Une magnifique oeuvre d'art pleine de sensibilité traitant de la privation de libertés ( vivre , parler, s'épanouir ... ) . Un bel exemple de courage pour cet artiste.Merci de le partager
eMmA .Bonne soirée



eMmA 21/11/2010 09:50



Je lui trouve un petit air d'embryon pas encore tout à fait sorti de sa chrysalide (de l'affirmation de soi ?).


J'aimerais bien pouvoir discuter avec l'artiste. Je le guette (parfois) par ma fenêtre...


J'aime beaucoup lire vos propres interprétations. C'est vraiment très riche.


Bon diMAnche,


eMmA