Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Sur les toits...

Les Lahori adorent passer du temps sur les terrasses sous les toits, ou carrément sur les toits, surtout la nuit durant la saison chaude.

Ils aiment beaucoup vivre la #Nuit.

Comme je les comprends, car si je le pouvais, je dormirais le jour et vivrais la nuit, et même, mieux encore, je ne dormirais jamais si cela était possible.

A certaines époques de l'année, à Lahore il peut y faire jusqu'à 50 degrés dans la journée.

Surplomber la ville est donc un bon moyen pour profiter du peu de fraîcheur que la nuit offre, tout en admirant la beauté d'un ciel étoilé ainsi que la vie de la ville illuminée.

Nous n'avons pas failli à la tradition et avons eu le plaisir de goûter à une forme inhabituelle de plénitude et de sérénité.

Mais je ne peux, hélas, vous montrer des photos de nuit car l'appareil photos dont je disposais m'a un peu fait faux bond...

© photos eMmA MessanA 

DSC05284.JPG

Mars 2012, Vieux Lahore, toits, aux abords de Wazid Khan

DSC05190.JPG

Mars 2012

Terrasse du restaurant Cuckoo's Den ( = le repaire du coucou)

Au loin, on aperçoit une partie de la Mosquée Badshadi et du Fort de Lahore  #Pakistan

Devant, une statue qui provient vraisemblablement d'une église

(Sainte Agnès ? Qui peut nous dire ?)

Les restaurants et même les habitations aux façades colorées ont aménagé les toits/terrasses dans ce sens.

DSC05023.JPG

DSC05026.JPG

DSC05022.JPG

A bientôt pour la suite du voyage à Lahore au #Pakistan.

eMmA MessanA 

 Sur Les Toits Du Monde, Philippe Bestion

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Gérard 30/03/2012 00:27


hé bien !  après avoir cet après midi effectué 80 kms à vélo, à 18 h apéro dinatoire chez des amis, ensuite club photos jusqu'à minuit...comme tu vois j'arrive seulement, pour me REmettre à
la  table aux effluves parfumées et exotiques ..je viens de lire le menu et je pense que j'aurais aimé surtout les épices donc je suis friand. Merci Emma, d'avoir pris la peine de m'énumérer
tous les plats avec tant de précisions...la journée fut longue, je file ....

eMmA 30/03/2012 07:39



Ah, voilà quelqu'un qui sait vivre (remarque par rapport à ton programme de l'après-midi et de la soirée), donc je ne regrette pas "d'avoir pris la peine de..." !


Bon, la journée, va être longue, je file... prendre mon métro.


eMmA



Danielle 29/03/2012 20:42


Surplomber la ville la nuit doit être très agréable même si la température doit encore rester très élevée. Je n'imaginais pas du tout les habitations de Lahore dans ce style  coloré, avec
ces jolis balcons, des images que je ne verrai jamais mais que tu nous fais découvrir ... avec en prime une jolie musique ! Merci eMmA, j'espère qu'il y aura encore de belles photos pour nous
faire connaitre ce pays ! Bises, bonne soirée. Danielle

eMmA 29/03/2012 21:57



En fait, durant notre séjour la température allait de 23 à 26 ° le jour, et environ une quinzaine de degrés la nuit. Moi, j'avais assez froid la fois où nous avons dîné la nuit dehors, mais les
Lahoris semblent adorer cette fraîcheur et ils demeuraient bras nus sans problème, à peine un dupatta sur les épaules des dames...


Oui, moi aussi j'ai été surprise par ces façades colorées (qui m'ont fait penser à La Havane) et ces balcons (qui m'ont fait penser un peu aux moucharabiehs andalous ou maltais).


Danielle, sache que c'est un plaisir que de partager avec vous ces quelques vues de notre voyage à Lahore.


D'ici peu, d'autres photos suivront.


Bises et bonne soirée,


eMmA



Gérard 29/03/2012 17:47


On s'imprègne bien du pays avec tes images, même de jour, musique aidant , Les petits balcons très sympathiques ...il manque quand même les parfums du repaire du Coucou

eMmA 29/03/2012 21:42



Alors pour les parfums du restau, d'abord, tu fermes les yeux...


Ca y est ? Vraiment ?


Bon alors, ensuite, tu imagines une table remplie de plats, car comme dans certains autres pays, tous les plats sont disposés en une seule fois : les plats en métal argenté pour le riz et de
petits caquelons en terre cuite dans lesquels différents mets, assez épicés, continuent de mijoter au milieu de légumes huilés, presque réduits à l'état de purées (poivrons, tomates, aubergines,
carottes, mais qui ne donnent pas un résultat gustatif méditerranéen à cause de la cardamome, de l'anis étoilée, des épices et des piments verts au goût prononcé qui les accompagnent).


Tu sens les parfums, les saveurs qui te chatouillent agréablement le nez ?  Non, non, tu n’éternues pas même si ça pique un peu…


Tu peux rouvrir les yeux et là, tu découvres les différents pains aux pâtes non levées (nans et chapatis, fourrés de fromages ou de graines) qui sont amoncelés dans des paniers. Ils sont servis
encore tièdes et des odeurs de graines de sésame embaument la table.


Les morceaux de pain servent souvent de fourchettes/cuillères, même si des couverts sont disponibles.


La viande, c'est surtout du poulet, réduit à l'état d'aiguillettes.


Les poissons sont blancs et leur chair est délicate, mais les morceaux sont présentés en gros carrés tout rougis, car revenus dans la poêle avec toutes sortes d'épices (tika).


Pour adoucir l'intensité des épices et piments, de petits récipients de raïta (yaourt aux herbes) sont disposés sur la table.


La boisson typique est le lassi salé ou sucré et aromatisé (à base de yaourt).


Le thé est noir infusé dans le lait ce qui lui confère beaucoup de douceur.


En fait, ces mets sont aussi servis en Inde, sauf que nous n'avons pas eu l'occasion de retrouver le curry si souvent employé dans la cuisine indienne...


Pour être tout à fait honnête, ce n'est pas au Cuckoo's Den que nous avons dégusté les meilleurs plats, mais à l'Andaz.


Voici donc un bref aperçu de cette divine cuisine très variée, alliant douceur et piquant, légèreté et consistance.


Beaucoup de plaisir et de découverte dans ces étranges sensations gustatives pakistanaises.


Bon, si tu n’as pas encore dîné, je te souhaite un bon appétit, Gérard.


eMmA            



hélène 29/03/2012 17:46


je te suis dans ton périple......car je suis un "oiseau de nuit"...oui, j'aime la nuit, les lumières, tout change, on est vraiment ailleurs, détendu.


Tes photos me donnent  vraiment le visage de ce pays où   je n'irai jamais...mais il y a le rêve....


 


 


Amitié


hélène


 

eMmA 29/03/2012 22:15



Tu peux prendre tout ce que tu veux ici pour alimenter tes rêves (et après, tu les décriras chez Kasi, pourquoi pas ?)


Bonne nuit, amie Oiselle de Nuit.


eMmA



kasimir 28/03/2012 21:55


Autant par tes images que par la musique...


tu nous fait rêver !


plus, tu nous entraînes irrésistiblement


Flo est ans un autre monde....


Attention : il ne va peut-ête pas vouloir revenir

eMmA 29/03/2012 06:27



Ton "Attention" : oh que oui, le r isque est très grand... Pour l'heure, je fais l'autruche (en allant jusqu'à ne jamais m'informer de ce qui se passe dans la région en terme d'actualité...)


Mai, je te l'accorde, ce pays attire irrésisteblement et une aura de magie l'entoure.


Bises et bonne journée à toi, Doc Kasi.


eMmA-flagada-toujours-assaillie-par-les-microbes-parisiens-printaniers.