Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous aurais-je lassés ?

Je crois que j’ai trop parlé de moi,

Vous aurais-je oubliés ?

 

Vous faisiez une ronde autour de moi

Vous jouiez à cache-cache sans me retrouver

Vous étiez gendarmes, j’étais voleur.

 

Je crois que j’ai trop parlé de moi,

Vous aurais-je lassés ?

 

Vous étiez toujours gais, j’étais souvent morose

Vous valsiez, il me manquait toujours un temps,

Vous m’aimiez peut-être, je vous évitais sans doute.

 

Je crois que j’ai trop parlé de moi,

Vous aurais-je perdus ?

 

Vous viviez, je mourais

Vous respiriez à plein poumons, je retenais mon souffle

Vous grandissiez, je perdais mes forces jour après jour.

 

Je crois que j’ai trop parlé de moi,

Vous aurais-je déçus ?

 

Puis vous m’abandonniez et je vous cherchais

Vous boudiez et je vous refaisais la cour

Vous vous esquiviez et je vous recherchais.

 

Je crois que j’ai trop parlé de moi,

Vous aurais-je ennuyés ?

 

Vous vous récitiez, je révisais mon alphabet

Vous disiez des vers, je relisais mes maîtres

Vous citiez des phrases et l’on m’offrit un stylo neuf.

 

Je crois que j’ai trop parlé de moi,

Vous aurais-je émus ?

 

Vous cédez, je vous enchaîne

Vous m’acceptez, je vous adopte

Je crois que nous sommes réconciliés

Vous mes rêves, vous mes mots.

                                     eMmA

Acompagnement musical : "La pluie parle et perle"


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ptitsa* 26/10/2009 11:52


J'aime beaucoup ce texte... merci eMmA !
Je ne suis pas beaucoup sur les blogs en ce moment mais je reviendrai m'attarder ici courant novembre, quand mon jardin aura fini de fleurir... A bientôt. Belle journée à toi.

PS : je t'ai croisée chez Jackie ce matin et j'ai trouvé très beau ton commentaire laissé là-bas.


eMmA 26/10/2009 20:11


Merci pour ton passage, Ptitsa*, et pour tes mots doux.
On te dit donc rendez-vous plus tard, quand ton jardin hibernera, car il est important de choyer son jardin, pour bien se porter soi-même.

Bonne soirée,
emmA


Pascale 24/10/2009 17:09


Je ne te savais pas "déconciliée" avec les mots ! En tout cas, avec ce joli poème, tu nous prouves que tu ne l'es plus.
Bon week-end à toi, et n'oublie pas ton parapluie si tu sors...
Pascale


eMmA 24/10/2009 20:20



Mon parapluie m'a en effet accompagné à l'expo cet après-midi !

Grosse bise,
eMmA



tintin 22/10/2009 21:44


J'apprécie cette description poétique  d'une relation parfois houleuse  avec les mots. Je la comprends, j'ai toujours beaucoup de mal à les apprivoiser, un peu par paresse il
faut l'avouer.


eMmA 22/10/2009 22:19


Oui, mais tu t'exprimes si bien en photo B&N !


sittelle 22/10/2009 08:54


Un beau texte léger et profond, qui nous emmène dans nos doutes et nos rêves.
Sur les blogs, nos impressions sont un peu amplifiées; si l'on n'a pas de nouvelle d'un ami, on pense vite qu'il ne nous "aime" puisqu'il ne met plus son petit mot !
l'amitié peut se passer de mots, parlés ou écrits bien sûr , mais ce qui va de soi va mieux en le disant, sûr !   mes amitiés eMmA, passe un bon jeudi.


eMmA 22/10/2009 20:22



C'est amusant que tu aies transposé le thème de mon poème aux amitiés que l'on peut nouer sur la blogosphère. Pourquoi pas, car en effet, on s'attache vite à
ce type de communication. On sait bien que derrière ces pseudos, ces mots échangés, ou les sujets évoqués, rien n'est tout à fait virtuel !
C'est d'alleurs une conversation que Pascale et moi avons eu récemment et notre conclusion, c'est que tous ces blogs, c'est rien que du bonheur.
En fait, dans mon poème, je m'adressais non pas à des personnes, mais aux mots, car l'inspiration m'avait quittée ces temps derniers...
Sinon, tu as bien raison, le silence ne signifie pas que les gens ne pensent pas à vous. Je connais quantité de personnes qui sont très réservées, ou bien sont des "non-communiquants".
Ce n'est pas toujours facile de les comprendre, mais cela se respecte complètement.
Merci pour ta visite.
Bien amicalement,
eMmA