Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Trop rare

Publié par eMmA MessanA sur 28 Mai 2012, 23:03pm

Catégories : #Mes gammes

Une sorte de "commande", fait que je planche sur un collage illustrant l'année 1976.

J'ai tenté de me souvenir ce qui faisait mon quotidien de l'époque, ce que j'aimais, quelles chansons j'écoutais...

Et là, oh surprise, je me rends compte que pas une seule fois je n'ai invité Maxime Le Forestier pour illustrer une note dans ce blog, alors qu'à leur insu bien des chanteurs que j'apprécie l'ont déjà fait.

Pourtant, qu'est-ce que j'ai pu l'écouter Maxime !

Je dois avoir à peu près tous ses disques (33 tours et CD) depuis 1972, où gamine, avec les copines, on en était toutes raides dingues... Je veux bien sûr parler de sa poésie, de ses chansons, de sa proximité...

D'ailleurs, quand nous étions en seconde à Rouen, nous avions une prof principale qui connaissait notre admiration pour ce chanteur.

Alors, profitant d'une sortie culturelle à Paris pour aller voir au théâtre le Roméo et Juliette réalisé par Robert Hossein, elle nous permit d'aller aussi applaudir Maxime Le Forestier au Théâtre de la Ville.

Compte tenu de la réputation de chanteur engagé qu'il avait, la prof n'avait pas dû en souffler un mot à la Directrice de l'établissement...

Je m'en souviens encore !

Allez, je retourne au collage en cours qui me donne bien du fil à retordre...

A bientôt,

eMmA MessanA

N°174 De Jehanne à Jeanne

© eMmA MessanA

Paris XIème septembre 2011, N°174 De Jehanne à Jeanne

Collage sur papier dessin 24 X 32cm

  Fragments de papiers provenant de magazines

Ce collage N° 174, pièce unique, n'est pas disponible. Vivait à Saint-Maurice

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL à Pondichery (Inde)

5% du produit de la vente de ce collage ont été versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil et sa famille en sont les Fondateurs

Maxime Le Forestier, Restons Amants

Musique, Julien Clerc. Paroles, Maxime Le Forestier.

Extrait de son album Restons amants (2008, Universal)

Qu'un jour les choses

Le temps pas rose
Les événements,

Nous imposent
La fin des sentiments


Qu'un jour se suivent

Les invectives
Les égarements,

La dérive
Chacun séparément

Quoi qu'il arrive

Restons amants


Restons amants des hôtels sombres
Des rendez-vous dissimulés
Où vont s'entrelacer les ombres
Aux dangers mélangées

Restons amants des plages vides
Où novembre aime à nous jeter
Laissons frémir aux vents avides
Les lèvres dérobées

Même si les gares

Si les regards
Indifféremment

Nous séparent
De plus en plus souvent


Même si se tiennent

Ta main, la mienne
Pour la fin des temps

Que nos vies deviennent
Celles de tous les gens

Quoi qu'il advienne

Restons amants


Restons amants des impatiences
Des minutes qui sont comptées
Des trésors de ruse et de science
Pour se retrouver

Restons amants des corps à corps
Des peaux qui savent où se trouver
Là sont les coeurs qui battent encore
L'un à l'autre mêlés
La petite mort,
L'éternité

Pour retrouver d'autres chansons de Maxime Le Forestier dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre de ces pages :

Site de Maxime Le Forestier link   

Page facebook de Maxime Le Forestier : link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A

Coucou, je fais mon tour!
Répondre
E


 


Avec Maxime que j'ai "collé" ici !


 



D

Maxime Le Forestier, ma grande passion (musicale) des années 70, nous avons trois mois de différence et j'ai eu la chance de le rencontrer à deux reprises. J'écoutais en boucle "Mon frère" - "San
Francisco" - "C'est une maison bleue" - "Education sentimentale" par exemple, ce sont les chansons qui m'ont marquée ... et que j'aime encore, plusieurs dizaines d'années après. Merci eMmA d'en
avoir parlé, ton beau collage met en valeur cet article que j'apprécie énormément. Bises amicales. Danielle
Répondre
E


 


Oui, Danielle, ce disque je l'ai écouté aussi un nombre incalculable de fois.


En seconde, on était toutes amoureuses de lui et avions sa photo dans notre portefeuille...


Ce dernier album dont est extrait cette chanson est vraiment très bien. Du bon cru Le Forestier !


Une autre excellente chanson de cet album illustrera prochainement un collage qui n'est pas commencé faute de temps, mais dont je vois parfaitement l'assemblage dans ma tête. J'ai vraiment hâte
de m'y mettre.


 


Merci pour tes visites, mais prneds bien soin de toi (attention, pas d'over dose !)


 


Amitiés,


eMmA


 



F

Magnifique collage... me rappelle ceux de Max Ernst... un beau blog !
Répondre
E


 


Merci Fab, votre com me fait très plaisir et la comparaison me fait rosir...


La découverte de votre blog est également un très bon moment.


 


Bon week-end,


eMmA


 



G

Ben oui la vidéo c'est toi qui l'as postée en 2011


http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=rwnKq1TPj-Q#!
Répondre
E


Bon, j'y pige que pouic. J'crois que j'ai besoin de sommeil...


Cela dit, elle est drôlement chouette la vidéo !



E

J'aime tout ... le collage me plait beaucoup ..... et j'adore Maxime le Forestier..... merci pour ce souvenir très agréable.Belle soirée eMmA
Répondre
E


Merci Andrée, je partage tes mots !


 


Bonne nuit,


eMmA


 



G

çà colle pile poil si j'ose dire !!! que j'aime  ce chanteur et l'homme  depuis ses débuts dans les années de révolutions . Avec ses cheveux longs et sa barbe . Merci pour la vidéo où
j'ai vu des gens que j'aime...Souchon, Morel, J. Clerc et Juliette que je suis allé voir en concert à ses début au "petit Faucheux " une salle mitique pour le jazz . Bonne soirée Emma
Répondre
E


La vidéo ?


Bon , l'essentiel c'est que ça t'ait plu !


Je ne connais pas Le Petit Faucheux de Tours, mais le site a l'air bien sympathique.


 


Bonne soirée, Gérard.


eMmA



M

Ce collage est très beau et réfléchi . c'est intéressant de lire ton cheminement pour évoquer 1976.
Répondre
E


 


Merci de me "lire" si bien, Marie-Alice.


 


A bientôt,


eMmA


 



A

1976 c'est l'année de la canicule, même en Bretagne il faisait terriblement chaud. Les cours de tennis en synthètique fondait .
Répondre
E


 


Ah merci Anne P. de me rappeler la canicule (pour moi, elle était normande) !


J'avais un job d'été dans une boutique de vêtements à Rouen et c'était carrément l'horreur, car j'ouvrais des grands cartons plus grands que moi remplis de manteaux "maxi" pour la collection
d'hiver à venir... Il fallait les réceptionner, les étiqueter, les remiser sur citres dans la salle de stock pour les futures ventes.


 


Bonne soirée, et bienvue ici !


eMmA


 



A

anée 1976, celle de mon mariage..donc, j'ai des souvenirs, le départ en Algérie où on a vécu..............Quant j'entends Maxime Le forestier que j'aime, je me souviens de sa soeur ("le pays de
ton corps".;;;;)Ton artricle me plaît, évocateur.........amitiés
Répondre
E


Anne, je suis vraiment très contente que cette note évoque des souvenirs pour chacun d'entre vous. C'est un grand plaisir de vous lire !


Je crois que cet artiste fait l'unanimité et je ne n'en sus pas surprise.


Sa voix n'a pas changé, elle a juste pris davantage de profondeur. C'est vrai que dès que je l'entend les souvenirs affluent...


 


Bien amicalement,


eMmA


 



L

Oh oui Maxime, c'était un personnage à l'époque, entre la maison bleue et toi le frère que je n'ai jamais eu... Des chansons que je connaissais sur le bout des doigts. Il ne chantait pas avec sa
soeur au tout début ? ça y est suis partie pour un retour arrière... Merci et bon courage pour 1976 ! C'était l'année du bac pour moi, mais aussi l'année de la Liberté, Permis, Voiture, premier
salaire. Bonne journée
Répondre
E


 


Oui, Littorine, il chantait avec sa soeur Catherine. Je me souviens de La Petite Fugue ("C'était toujours la même, mais on l'aimait quand même, la petit fugue qu'on jouait tous les trois...")


Avec mon frère à la guitare, nous chantions Brassens, Le Forestier, Cohen, Caradec...


 


Je suis bien contente d'avoir ravivé de bons souvenirs.


 


Bonne soirée,


eMmA


 



Nous sommes sociaux !