Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par eMmA MessanA

Mail hier de Valentine :

"Coucou chère Emma,
 Si tu ne connais pas déjà, tu vas adorer : Angélique Ionatos chante sur des poèmes de Frida Kahlo. Mon morceau préféré: Rocio
 J'imagine combien ce voyage au Pakistan était important pour toi et J.M. et j'espère que tout va bien pour Flo. Merci pour tes récits et photos d'un pays tellement méconnu et que l'on imagine sous un angle très négatif. 

Voici ce que dit Angelique Ionatos à propos de  Frida Kahlo :
" .....Son existence est un formidable éclat de rire à la face de la mort. Mais pas seulement. Elle a réussi à faire naître des stridences de sa vie et ce corps plus que meurtri, un chant puissant et plein d'amour. Amour pour un homme - Diego Rivera - qui a duré toute une vie. Et même si nombre de ses peintures peuvent être ressenties comme (et parfois à juste titre) morbides, sa façon d'être, de survivre puis de vivre est un extraordinaire pied de nez à ce que l'on peut appeler la fatalité".

Je te souhaite un bon dimanche et je t'embrasse.
 Valentine"

Merci Valentine pour cette superbe découverte. Je confirme, j'adore !

La voix est magique et même si je ne parle pas l'espagnol, je suis scotchée. Tous les autoportraits blessés de la peintre défilent en écoutant cette chanson, "Rocio".

La voix d'Angélique Ionatos y est magique d'émotion et d'humanité. C'est comme s'il y avait du sang et de la chair profondément meurtrie de Frida Kahlo dans chacune de ses intonations. Elle est au bord des larmes qui la submerge, mais la force de sa poésie permet que sa tête demeure haute et droite face à la douleur.

C'est pour moi une grande découverte, alors même que j'ai souvent vu dans le métro l'affiche de ses concerts ces derniers mois, mais je ne m'y étais pas vraiment attardée.

C'est bien dommage et sûrement trop tard à présent...

Un grand merci à toi Valentine.

Et pour l'occasion, j'ai ressorti ce collage issu de ma collection de muses.

A bientôt,

eMmA MessanA

PS : au fait, oui Flo va très bien !

N°161 La Muse de Diego

© eMmA MessanA

 Paris XIème, février 2011

N°161 La Muse de Diego

Collage sur papier indien 24 X 32cm

Fragments de  #papier indien et de papiers provenant de magazines

(le copyright n'apparaît pas sur le collage)

Ce collage N°161, pièce unique, n'est pas disponible - Il vit à Lausanne

le #papier indien, fait main, provient de la Manufacture de papiers artisanaux de l'Ashram Sri Aurobindo de Pondichéry

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL

5% du produit de la vente des collages sont versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe"♥ @ ♥".

Yves Duteil en est le Président-Fondateur  et Noëlle Duteil  la Trésorière

les collages d’eMmA MessanA support APRES SCHOOL in Pondichery (India)

5% of the income of the collages are donated to the charitable trust APRES in France

Yves Duteil is the President and Noëlle Duteil  is the Treasure

Pour voir ce collage dans son environnement à Lausanne, un clic sur la vignette: N°161 La Muse de Diego

Dans la série "Collection de Muses"...

 

Un clic sur une vignette vous renvoie vers la note qui lui est consacrée et vous permet de visualiser le collage.

N°157 Muse au Clavecin N°158 L'Arbre à Muses N°159 La Muse Bouche N°160 Mille et Une Muses N°161 La Muse de Diego N°162 Le Rêve de la Muse N°190 Le songe de la Muse

Angélique Ionatos, Rocio

Extrait de l'album Alas pa' Volar

Merci à Valentine qui nous transmet la traduction de ce beau texte de Frida Kahlo :

Rosée

Rosée dans les mains, rosée
Eau venue du ciel,
Ma terre à moi, solitaire,
L’immense marée,
Les Etoiles-Soleils.

Ne laisse pas mourir de soif
L’Arbre qui t’aime tant.
Ce qui fut, fut pour toujours
Seules restent les racines qui affleurent, transparentes.
Tes fleurs révèlent déjà leurs couleurs.

Les lèvres du rêve,
Oubli de paroles
Les doigts du vent…
Je suis l’Arbre dont tu es le soleil.

Vidéo-traduction trouvée sur le net : http://www.aufeminin.com/video/see_103700/angelique-ionatos.html

 

Commenter cet article

Ptitsa* 26/04/2012 13:15


La musique du film "Frida" est très chouette aussi... et j'avais aimé le film également ! ;-)

eMmA 26/04/2012 21:35



Je ne connais pas.


Je vais aller écouter ça...



Gérard 20/03/2012 23:41


Nous avons déjà parlé de Angélique Ionatos je crois ..suis allé  à l'un de ses concerts. le clown  que j'ai retrouvé mais chanté par Giani Exposito


http://www.youtube.com/watch?v=SdY_Azbxp0o

eMmA 21/03/2012 07:12



Non, non, nous n'en avons jamais parlé il me semble (elle ne fait pas encore partie de mes obsessions )


Je viens d'écouter Le Clown. Je ne connaissais pas. Merci de me le faire découvrir. Est-ce donc aussi un texte de Frida Kahlo ?


 



Danielle 20/03/2012 17:40


Magnifique, Angelique Ionatos a une voix si particulière, profonde, émouvante ... et ton collage "colle" superbement à cette musique. Un moment magique et bouleversant ... Bises. Danielle

eMmA 21/03/2012 07:14



J'imagine que Luz Casals interpréterait également ces poésies à merveille, avec une autre sensibilité, bien sûr...



valentine 20/03/2012 11:45


Heureuse que cette voix vous plaise autant qu'à moi. Angelique Ionatos est une merveilleuse interprète qui a su relier son âme à celle de Frida.


Je dois cette découverte à Mélanie férue de musique et de voix qui sortent du contexte habituel.

eMmA 20/03/2012 23:03



Valentine,


Merci pour la traduction que tu m'as envoyée et que j'ai incluse dans cette note.


Les poésies de Frida Kahlo que t m'as fait découvrir sont très belles, "organiques", féminines.


Quelle grande artiste atypique !


Je t'embrasse,


eMmA



kasimir 19/03/2012 14:58


un poème de Frida


une voix... angélique


et les couleurs d'eMmA


un trio dynamique !

eMmA 19/03/2012 21:27



Même si la mélodie est plutôt nostalgique et propice au calme...



hélène 19/03/2012 14:21


Une voix qui vous bouleverse dans la profondeur de l'être, j'adore et Merci


 


Hélène

eMmA 19/03/2012 21:28



D'accord avec toi, Hélène. Qu'est-ce qu c'est beau !



gazou 19/03/2012 14:03


Magnifique la voix de Ionatos!  Merci !

eMmA 19/03/2012 21:11



Merci à Valentine, car moi je n'ai fait que suivre...