Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Figurine maternelle

Publié par eMmA MessanA sur 27 Janvier 2016, 11:14am

Catégories : #valse

Ce duo de #papier mâché à présent terminé est à retrouver ici : lien

A bientôt,

eMmA MessanA

27 janvier 2016

Il y a encore pas mal de boulot pour tenter d'arriver à mes fins, mais ce n'est pas grave, je m'éclate bien, et comme vous aimez participer, voici l'avancée des travaux...

A bientôt,

eMmA MessanA

Figurine maternelle

25 janvier 2016

Après la matinée passée à l'atelier à travailler la câlinothérapie de mon petit duo, j'ai rapporté le modelage de papier pour le poursuivre cette semaine à la maison, dès qu'il aura séché.

Voici à quoi il ressemble aujourd'hui.

A suivre...

eMmA MessanAt

Figurine maternelle

18 janvier 2016

Voici à quoi ressemble mon petit duo ébauché il y a une semaine, après quelques heures passées à l'étoffer de papier journal.

Je crois qu'il a besoin de toute votre empathie car il semble tout droit sorti d'une salle d'opération ;)

A suivre, lundi prochain...

eMmA MessanA

Figurine maternelle
Figurine maternelle

11 janvier 2016

Mes nouvelles petites figurines ne seront certes pas réalisées aussi rapidement que l'exécution de cette célèbre #valse dite Minute ou Du petit chien, composée par Chopin (décrivant le petit chien Marquis courant en rond pour attrapper sa queue.

Marquis était le petit chien de sa belle amie (mon idole) George Sand qui a fabriqué et habillé de nombreuses figurines pour le théâtre de marionnettes qu'elle animait passionément avec son fils Maurice.

Voici donc le début d'une mère à l'enfant sur laquelle j'ai travaillé aujourd'hui à l'atelier Rrose Sélavy où je me rends tous les lundis.

A suivre...

A bientôt,

eMmA MessanA

Figurine maternelle
Figurine maternelle
Figurine maternelle

Valse en ré bémol majeur, opus 64, nº1 de Chopin, interprétée par Sanson François

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
J'ai hâte de voir comment ton inspiration va se manifester et la représentation de l'universel que tu souhaites donner à tes figurines. Je crois que même toutes nues, une mère et son enfant, c'est universel.
Tu as raison Marine, la figure maternelle ne s'oublie jamais. Hier, j'ai vu un documentaire suisse intitulé: Fragments du paradis. Interview de personnes âgées sur leur vision de l'au-delà. La pensée récurrente: retrouver mon père et ma mère.
Ce soir Emma: théâtre Georges & Georges. Je penserais à toi :-)
Bises
Répondre
E
J'espère que tu t'es bien amusée avec cette comédie de Feydeau. Etait-ce la version Schmitt/Suisa ? J'ai pensé à vous.

Oui, je comprends cette pensée récurrente, l'envie de pouvoir revoir ses parents après notre vie terrestre.
Je pense aussi à cette magnifique chanson de MIchel Jonasz, qui voudrait y retrouver sa douce : http://www.emmacollages.com/article-dans-une-autre-vie-95902944.html

Mon petit couple mère/enfant ne sera guère vêtu, je pense. Je poursuis pas à pas...

Gros bisous chère Valentine.
Bon week-end,
eMmA
Q
Comme il y a longtemps que je n 'étais pas passée par ici, je découvre, et j'adore !!!
Merci, eMmA.
Passe une douce soirée.
Répondre
E
Comme quoi, il est bon parfois de s'accorder une pause...
Merci pour ton passage Quichottine.
Passe une bonne soirée,
eMmA
M
Une douce très douce figurine maternelle, celle que l'on n'oublie jamais, qui nous manque toujours !
Chopin est lié à mes jeunes années collège, les soirs d'hiver dans un grand couloir froid et sombre, alors que nous attendions que notre père vienne nous chercher en voiture, (par temps de pluie ou de neige) sinon nous y allions en vélo, une dizaine de kilomètres et pas de bus), les élèves pensionnaires étaient à l'étude et celles des cours de piano dans les petits boxes aménagés sous les grands escaliers, c'était à la fois sinistre et merveilleux, et par les grandes fenêtres nous pouvions voir quelquefois le clair de lune, il arrivait souvent que mon père pris par ses affaires nous oublie... En tout cas c'était romantique... Là c'est la sonate au clair de lune qui aurait été de circonstance !
Bisous eMmA
Répondre
E
Cette petite maman n'aura pas de traits définis, de façon à demeureur une figure universelle.
J'aime ta propre évocation de Mozart et des souvenirs qui y sont liés, ce partage est précieux.
J'ai comme l'impression que nous avons le même genre de papa (il arrivait aussi de temps en temps à mon père d'oublier de venir me chercher le soir à la fin de mon cours de musique durant lequel j'appris, en autres air, celui diffusé dans cette page...)
Passe une belle journée, Marine.
Bises.
eMmA
A
Leur état de santé s'améliore. Ravie d'avoir de leurs nouvelles.
L'hiver n'est pas encore vraiment arrivée .Continue de les habiller!
Georges Sand , tu sais que je l'aime beaucoup également .Tu pourrais les appeler Aurore et Maurice .Enfin, je me mêle de ce qui ne me regarde pas! ,o)
Bravo pour cette réalisation. Bonne soirée.Bises
Répondre
E
Au contraire Nicole, n'héiste pas à te mêler !
J'aime beaucoup ta proposition de nommer cette figurine en référence à George Sand et son fils. C'est tentant car George est une artiste que je vénère, mais je souhaite donner à cette mère et l'enfant un côté "universel". Je dois donc trouver autre chose. Et puis, ça ne serait pas cool pour Solange...
Passe une bonne journé, même et surtout si l'hiver n'est toujours pas arrivé.
Je t'embrasse,
eMmA
A
Avec Chopin, on imagine un intérieur bien douillet pour la mère et l'enfant, les couleurs et la joie.
Répondre
E
Enfant, mes parents passaient souvent des disques de Sanson François, grand spécialiste de Chopin...
A
Oui, éloigne les de la balançoire tant que le petit a une jambe plus longue que l'autre, ça serait pas raisonnable :)) Bon je te taquine, en réalité, c'est tout plein d'amour et de tendresse tout ça, et j'ai hâte de voir le résultat final.
Répondre
E
Ecroulée de rire, Alma, j'adore !
En fait, moi qui suis un brin tordue et qui ai une jambe plus courte que l'autre, je dois les faire à mon image... (non non je ne me prends pas pour Dieu) !
C
Plus tu avances , plus l'étreinte se resserre.....Je rejoins valentine c'est plein de tendresse !

J'attends la suite de ton arbre, et suis curieuse de voir si la balançoire va rester vide pour nous inviter tout simplement au rêve ?
Pour notre plus grand plaisir laisse aller ton imagination.....
Répondre
E
Les deux sculptures viennent de recevoir une nouvelle couche de gesso blanc.
Les personnages ont approché l'arbre, l'ont regardé de façon interrogative, l'arbre leur a murmuré des souvenir de balançoire un peu rouillée, puis la mère et l'enfant ont décidé de s'en éloigner...
V
Et bien moi je dis qu'il faut être magicienne pour voir toute la tendresse qui émane de fils de fer tordus et de bouts de papiers journaux!
Bonne continuation Emma.
Ta sculpture me touche beaucoup et ce, d'autant plus le jour de l'anniversaire de ma Maureen (25 janvier).
Bises ensoleillées.
Répondre
E
Oh fais une grosse bise à Maureen (même en retard).
Merci pour ce gentil commentaire. La tendresse on peut la trouver partout, c'est le regard du coeur qui compte.
Je prends ton soleil (tes soleils) avec gratitude.
Bisou d'eMmA
J
Il faut du temps, beaucoup de temps pour une telle représentation...
Je sui sûre que la sculpture définitive sera très belle
Répondre
E
Oui, tu as raison Jackie. A coup de petites bandelettes de papier journal, j'ai parfois l'impression de jouer aux confetti...
Mais j'aime beaucoup ce travail de patience et je suis moi-même surprise quand ma figurine commence à ressembler à ce que j'avais en tête...
Je te remercie pour la confiance que tu m'envoies par ces mots.
Bonne soirée,
eMmA
A
Ca prend tournure et tu vois les grands bras servent à mieux câliner. Ils vont être bien tous les deux, à l'ombre du grand arbre.
Répondre
E
Je leur concocte un petit monde à eux, bulle de bonheur et de complicité...
E
J'aime voir la progression dans la création .
Très beau thème.
Bises eMmA
Répondre
E
Je reconnais que je ne photographie pas chaque étape pour cause de doigts dans la colle (je ne te raconte pas quand le téléphone sonne)
En plus, mon arbre imaginaire est légèrement pudique...
V
Je crois qu'il y a encore de la place au creux de ces bras maternels :-)
Bisous enneigés.
Répondre
E
beaucoup d'amour à y glisser (le papier y pourvoira)...
A
Elles sont marrantes tes figurines.Celles-ci ressemblent à ET , sortant de l'hôpital .Mais elles vont bientôt mettre leurs vêtements et devenir les figurines d'eMma.
Bravo! Bises
Nicole
Répondre
E
Tu crois qu'elles vont demander à téléphoner "maison" ?
J
tes figurines sont comme le Pinocchio de Giuseppe, elles vont finir par s'émanciper; superbe de tendresse et de complicité
Répondre
E
Bien d'accord avec toi, Jeanne.
Elles ont leurs vies à elles, ces figurines.
Le lundi, lorsque j'arrive à l'atelier, je me demande toujours si elles m'auront attendue et si elles accepteront que je les caresse à nouveau de ma colle...
J'aime la référence à Giuseppe et son Pinocchio.
Bonne soirée,
eMmA
G
Ecoute la bien, elle a des choses à dire dont tu nous parleras peut-être..mais que de patience il faut avoir
Répondre
E
Je vais suivre ce beau conseil, Gazou. Il me plait beaucoup et sera à n'en pas douter, inspirant.
De la patience, j'en ai à revendre pour ma colle et mon papier chéris.
Merci à toi.
eMmA
J
J'ai hâte de voir la suite; merci pour ce pas à pas très sympa
belle soirée
Répondre
E
La suite, dans une semaine...
Merci Jackie pour ton intérêt.
Passe une bonne soirée,
eMmA
A
Elle a le bras long, tant mieux pour l'avenir du petit:)))
Répondre
E
Oui, mais j'ai prévu de le lui couper... Alors pour l'avenir, le petit devra bien s'accrocher !
A
Une figurine déjà expressive, à suivre donc.
Répondre
E
Elle me parle, je l'écoute et je tente de reproduire ce dialogue...
E
j'aime bien voir tes oeuvres se construire
Répondre
E
la suite lundi prochain, je ne sais pas trop où je vais en fait...
G
Ne me dis pas qu'elle est déjà fatiguée
Répondre
E
je vais tenter de lui insuffler quelques vitamines de papier et de colle
G
C'est un début qui laisse beaucoup espérer..Et merci pour la valse !
Répondre
E
de mon côté, l'espoir c'est que je parvienne à donner forme humaine à mon petit couple...
Une danse qui fait tourner la tête !
A
Hé hé, j'ai envie de lui dire lève-toi et brise tes chaînes :)))
Sans rire, j'adore quand tu présentes les différentes étapes de ton travail. Allez, j'attends la suite!
Répondre
E
Sans blague, je flippe drôlement pour la suite... Dur, dur.