Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Je descends du singe"

Hier matin j'ai reçu la "visite" de deux messieurs.

         Ils étaient venus, bible en main, m'expliquer que le Paradis pouvait être sur terre. Là, je suis d'accord, cependant il va falloir faire de gros efforts, et si tout le monde s'y met façon colibri, on pourrait y arriver ... un jour.

Ils étaient venus, bible en main, m'informer, goguenards, que certains pensent que l'homme descend du singe. Là, je pense que "certains" ont bien raison.

J'ai écouté ces messieurs, ai échangé par politesse, mais ma patience a été relativement limitée... Ils ont fait leur job.

              Passez un bon week-end d'Ascension, tous, que vous ayez la chance de partir un peu, que vous travailliez, que vous soyez accompagnés ou seuls, que vous soyez souffrants ou que vous portiez bien.

A bientôt,

eMmA MessanA

Les Collages d'eMma MessanA, collage "Ultra fun III", pièce unique

Les Collages d'eMma MessanA, collage "Ultra fun III", pièce unique

© eMmA MessanA

Paris XIème, novembre 2009 - N°116 Ultra fun III

Collage sur papier dessin 42 X 32 cm

Fragments de papiers provenant de magazines

Ce collage N°116, pièce unique, est disponible non encadré dans le catalogue N°2 ici

(la signature rose en filigrane n'apparaît pas sur le collage d'origine)

Je descends Du Singe, Marc Lavoine

Christophe Casanave/Marc Lavoine

Extrait de l'albumJe descends Du Singe (Universal Music)

Euh... il y a pire comme singe...

Non ?

A bientôt,

eMmA MessanA

Il y a des jours de litanie où les uns jouent avec l'ennui
Des jours de silence où les ombres pensent.
Il y a des jours de solitude, le cœur bat plus que d'habitude.
J'suis blanc comme un linge, je descends du singe.

Et je descends dans la rue parmi les gens perdus.
Je vais, sur la jetée, parler au vent salé.
Je vide ma bouteille, je bois jusqu'au soleil.
Je vole jusqu'à la lie des mille et une nuits, ah !
J'suis blanc comme un linge, je descends du singe.

Il y a des jours où tu me manques, des heures où le bonheur se planque
Des jours de torture qui ont la dent dure.
Il y a des jours de manquer d'air, à deux doigts de se foutre en l'air.
J'suis blanc comme un linge, je descends du singe.

Et je descends dans la rue parmi les gens perdus.
Je vais, sur la jetée, parler au vent salé.
Je vide ma bouteille, je bois jusqu'au soleil.
Je vole jusqu'à la lie des mille et une nuits, ah !
J'suis blanc comme un linge, je descends du singe.

Il y a des jours mal dans leur peau, qui ne trouvent pas le repos
Des journées entières qui partent en arrière.

Et je descends dans la rue parmi les gens perdus.
Je vais, sur la jetée, parler au vent salé.
Je vide ma bouteille, je bois jusqu'au soleil.
Je vole jusqu'à la lie des mille et une nuits, ah !
J'suis blanc comme un linge, je descends du singe.

Il y a des jours à te chercher sur les lignes de mon passé.
J'suis blanc comme un linge, je descends du singe.
Je descends du singe, je descends du singe.
Je descends du singe.

Et le superbe clip :

Pour retrouver d'autres chansons de Marc Lavoine dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre d'une note :

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carole 30/05/2017 23:45

Tu as raison, moi aussi, je tiens à descendre du singe. C'est le seul chemin qui pouvait nous mener à l'amour de la vie, et ça c'est vraiment "fun". Ton collage le montre bien.
Ces créationnistes de tout poil (eh oui, eux aussi en descendent, du singe...) sont des curiosités chez nous, mais aux US ils sont devenus des fléaux.

eMmA MessanA 31/05/2017 08:58

Résistons !
Merci Carole pour ton passage ici ainsi que pour tes mots qui nous font réfléchir...

Fabrice Parisy 28/05/2017 23:15

Bonsoir eMmA,
L'Homme descend du singe, ça oui. À moins qu'il ne soit encore singe, lui-même... Un singe évolué, diront les uns, un singe destructeur diront les autres... Ma foi ! Ce qui est sûr c'est que je n'aurai pas eu ta patience devant les messieurs venus bible en main... Bien sûr, à chacun ses croyances, ce que je respecte profondément, mais qui détient la vérité ? Toi ? Moi ? Eux ? La bible ? Là aussi, à chacun la sienne. J'aurais juste tant aimé que la diversité d'opinions n'engendre pas de guerres... (mais bon, un jour... peut-être...).

Je suis content de me poser un peu, de lire et voir ce que la blogo propose, chez les aminautes. Les semaines écoulées ont été intenses, et finalement, ça m'a manqué de ne plus bloguer.

Je ne peux pas te laisser pour ce soir, sans célébrer ton Ultra Fun III, qui porte son titre à merveille ! J'ai souvent pensé que le "fun" était dans la ville, et ton œuvre colle bien (c'est fun pour un collage ! héhé) à ce que je ressens.

Belle soirée, beau début de semaine à toi. Je t'embrasse.

FP

eMmA MessanA 29/05/2017 22:16

Bonsoir Fabrice,
Moi aussi, je considère que c'est un enchantement que de te lire...
J'ai cette patience, car comme je l'ai écrit à Gazou, cela tient davantage de la simple politesse et d'une certaine empathie face à leur constance qui confine parfois à l'abnégation simpliste et un peu butée... Ils savent bien qu'ils prêchent dans le vide, mais tel un disque rayé ils répètent, ils répètent... Mais à malin, malin et demi : je leur fais passer les miens de messages. Oui, on descend bien du singe et un jour viendra où nous serons tous au paradis sur terre (un jour !)
Je suis ravie de savoir que tu te poses et que du coup, peut-être, allons-nous te lire plus régulièrement sur ton blog. Prends ton temps, la blogosphère n'est pas une course façon "blog around the globe"...
Merci pour ton généreux avis sur "Ultra Fun III". Si cela t'amuse, tu peux lire ici l'histoire de sa composition : http://www.emmacollages.com/2015/06/petit-pianiste-deviendra-grand.html
Passe une très bonne soirée. Bisous,
eMmA

gazou 26/05/2017 20:00

Une belle chanson...merci de nous la faire connaître...
comment parler avec ces messieurs qui vous récitent un discours appris pas cœur et qui veulent seulement vous faire adopter le même chemin qu'eux ?

eMmA MessanA 29/05/2017 21:57

On prend une grande inspiration et... on se met à leur place. Ce ne doit pas être évident d'aller de porte en porte tenter de convaincre, alors je prends la peine de les écouter un moment tout en demeurant sur mes positions... Mais heureusement qu'ils ont un peu fait évoluer leur entrée en matière. Avant, ils commençaient en clamant "Réveillez-vous !". Je me souviens de mon beau-père, à qui il ne fallait pas en conter, qui leur avait répondu à 9 heures du matin, que cela faisait belle lurette qu'il était réveillé !! Il se levait à 5 heures du matin la plupart du temps et se mettait à l'ouvrage dès potron-minet !

almanito 25/05/2017 09:05

Oh je l'adore celui-là, déjantée à souhait, cette ville toute déglinguée en dit long mais pas de panique il y a toujours ta petite pointe d'humour :)

merci pour les captchas ;)

erato 19/07/2016 22:53

Des paroles magnifiques où chaque mot est percutant et profond . J'aime beaucoup le symbole du clip.
Je trouve ton collage " déjanté " !!
Belle soirée, bises eMmA

eMmA MessanA 20/07/2016 18:50

Oui, ce collage, je l'avais voulu un peu fou...
C'est vrai que Marc Lavoine peut être, à tort, considéré uniquement comme un chanteur pour minettes. Pourtant, il chante, écrit et interprète des chansons (et des rôles) très profonds. J'aime quand on peut traverser les apparences...

marine D 19/07/2016 15:00

Il est tant de chagrins qu'il est bien difficile de dire, et cette chanson me touche beaucoupn écoutons, partageons...
Merci eMmA

eMmA MessanA 19/07/2016 16:48

Merci Marine pour ton écoute attentive, cette chanson, l'air de rien, est très profonde.
"Je vais, sur la jetée, parler au vent salé." C'est ce que j'ai fait aujourd'hui, et puis, est né mon collage du jour que je vais partager.

Ptitsa* 30/07/2012 13:21


Oui, j'ai passé un long et bon moment chez toi. Je ne suis pas souvent sur les blogs mais je reste fidèle à ceux que j'apprécie vraiment... on se reverra ! Bonne journée SPC ! ;-)

eMmA 31/07/2012 22:04



 


Je suis très impressionnée car en effet, Ptitsa, tu me fais l'amitié d'avoir fait une grande tournée d'eMmAcollages...


Sacré Pot de Colle t'en remercie bien.



Ptitsa* 30/07/2012 00:29


Superbe découverte. Merci pour le partage !

eMmA 30/07/2012 07:53



Eh bien, tu as passé l'heure de Cendrillon en compagnie d'eMmA pour une révision générale ?


Ptitsa, je suis très flattée et te remercie chaleureusement.


Sacré Pot de Colle



kas 28/07/2012 23:13


hélas, je suis moi même gravement atteint

eMmA 29/07/2012 08:33



 


Comment ça, "gravement" ?


La maladie est saine, et à mon avis, tu dois nous préparer de très belles surprises que j'ai bien hâte de découvrir...



kas 28/07/2012 21:30


Lavoine colle ?


Alors la maladie s'étend ....

eMmA 28/07/2012 22:48



Tu vas nous soigner, Doc ?



Gérard 27/07/2012 23:08


Ben non moi je ne le savais pas que Marc Lavoine jouait de la colle li aussi

eMmA 27/07/2012 23:43



Ce n'est pas bien ressemblant avec mes compositions, mais c'est marrant !


Contente de te l'avoir fait connaître



flipperine 27/07/2012 18:36


quelle patience pour faire tous ces collages

eMmA 27/07/2012 19:42



 


Oui, il en a fallu pas mal pour celui-ci, je confirme !


Je suis assez d'accord avec ce que tu as écrit aujourd'hui sur ton blog (je ne peux pas laisser de message, mon pseudo est "rejetée", car il existe déjà...)


 


Bonne soirée,


eMmA


 



Anne 27/07/2012 10:14


Il y a de la profondeur dans ce collage:" just fun"

eMmA 28/07/2012 00:30



Merci Anne pour ta lecture qui, d'une certaine manière, revisite mon collage.


C'est ce que j'aime, justement...



Littorine 27/07/2012 09:31


Sympa ton oeuvre !

eMmA 27/07/2012 19:43



 


Merci, Littorine !