Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Nietzsche et Sanson

    Je remets en ligne cette ancienne page, subjuguée par la récente interprétation par Véronique Sanson de sa chanson magnifique au cours de l'émission La Grande Librairie.

Par rapport à l'enregistrement d'origine, cette version prend une épaisseur humaine incomparable.

Merci à François Hollande pour sa grâce en faveur de Jacqueline Sauvage.

A bientôt,
eMmA MessanA

Mes coups de coeur musicaux, sont à retrouver dans la série #Mes gammes (clic sur le tag)

 

     Aujourd'hui, un lundi un peu spécial pour moi, alors je pense à cette phrase de Nietzsche un peu éculée, parce qu'utilisée parfois à tort et à travers et qui, à force, pourrait s'apparenter à la méthode Coué (leitmotiv du genre "ça ira mieux demain" et donc j'accepte avec bravoure qu'un déluge d'obstacles m'empêchent d'avancer).

Mais je l'aime quand même, alors je commence malgré tout la semaine avec  :

"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort." (Le Crépuscule des Idoles)
Traduction : "Was mich nicht umbringt, macht mich stärker"
Et voilà, comme chaque lundi, je me retire sur la pointe des pieds, car c'est vous qui avez la parole.

Et vous, qu'est-ce qui vous rend plus fort ?
Ecrivez-vous, répondez-vous, apostrophez-vous (gentiment, quand même...)
Bref c'est vous qui avez la parole ici, car vous êtes chez vous !


A bientôt,
eMmA MessanA
Je me suis tellement manquée, Véronique Sanson
C'est une histoire de folle
Qui commence vraiment bien
C'est devenu rock'n roll
Presque tous les matins
Et puis des jours ignobles
Ont saboté ma fête
J'ai su que je devenais folle
j'ai su que je perdais la tête

je me suis tellement manquée
Je me suis tellement fait de mal
J'ignorais tous des gens
Ca me paraissait normal
Ja m'étais tellement trahie
J'avais rendu les armes
Et j'ai tout démoli
A cause d'une petite larme

C'était mon Lucifer
Qui tremblait devant moi
c'est pas que j'en sois bien fière
Mon hôte était à moi
Je pleurais des larmes de Kirsh
Aux petites heures du matin
Dommage qu'il faille qu'on triche
Avec tous nos chagrins

Je me suis tellement blessée
je me suis tellement maudite
Je me sentais violée
Diminuée et petite

Je m'étais tellement perdue
dans une flamme allumée
J'ai une longueur d'avance
Sur toute l'éternité

j'ai du mal à vous le dire
Tellement honte d'en sourire
heureusement que j'ai eu mal
Tout ça était fatal

ça me fait rire qu'a moitié
ça me fait rire en silence
S'il me reste un sanglot
Une petite lampe allumée (dans mon âme)
je les offrirai aux autres
Je me suis pardonnée.

Pour retrouver d'autres chansons de Véronique Sanson dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre de ces pages :

Site de Véronique Sanson : link

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

valentine 29/12/2016 14:46

Comme toi Emma, j'ai été particulièrement touchée par la chanson de Véronique Sanson lors de la grande librairie. Je suis tellement heureuse de sa "renaissance". Du coup, je me suis acheté le CD. Pas facile de se mettre ainsi à nu. Chapeau l'artiste. Pensées aussi au passage pour Renaud.
Et comme toi, ce matin en lisant le journal, j'étais heureuse de savoir que Jacqueline Sauvage passerait cette fin d'année chez elle, auprès de ses enfants. C'est une reconnaissance tellement importante pour toutes les femmes battues.
Moi ce qui me rend plus forte c'est le courage avec lequel ma fille vit les contraintes de sa maladie.
Plein de bises ensoleillées chère Emma.

eMmA MessanA 29/12/2016 16:34

Merci pour ton témoignage, Valentine.
Le dernier album de Véro Sanson est un bijou que j'écoute souvent. J'aime cette artiste et je la suis depuis ses débuts. Elle ne m'a jamais déçue. J'aime son honnêteté, son cran, sa sensibilité, ses failles assumées, son besoin immense d'amour, ses mélodies, sa façon de chanter, arrimée à son piano, comme s'il en allait de sa vie.
Embrasse Maureen.
eMmA

marine D 29/12/2016 14:04

Cette chanson est magnifique, merci eMmA et aussi pour la citation de Nietzche, que l'on oublie parfois de lui attribuer !
Et parfois la vie nous met à terre, mais voilà il faut se battre jusqu'à la fin !
Bisous ma belle

eMmA MessanA 29/12/2016 16:36

Comme toi, d'une façon générale, j'aime la musique et la chanson en particulier.
En écouter tous les jours me rend plus forte...
Je t'embrasse,
eMmA

solyzaan 07/11/2009 10:07


je me demandais quelle citation de Nietzche tu allais nous proposer....finalement c'ets la seule de lui que j'ai dans mon petit carnet car comme toi je l'aime beaucoup !!! merci pour la traduction
et bon WE à toi, bizzzzzz


eMmA 07/11/2009 11:44



C'est une bonne idée que de garder au fond de son sac, comme un trésor, un petit carnet rempli de pensées qui nous parlent et nous portent.
Comme un gri-gri, un talisman...
Bon week-end, douce solyzaan,eMmA



kasimir 05/11/2009 19:37


J'ai lu tous les commentaires, et ils se complètent bien, car tous soulignent un point important.
Pardon d'introduire un point de vue médical, mais il y a du vrai dans cette proposition sur le plan physiologique aussi.
Si une maladie infectieuse me tue, c'est foutu. Si j'en triomphe, je serai mieux à même de lui résister lors d'une seconde attaque. C'est sur ce principe que fonctionne la vaccination, laquelle est
donc une agression.
Avec des risques.
Sur un plan affectif...c'est encore plus complexe.
La vie comporte des pertes d'amour. Il faut bien quitter ses premiers "objets" d'amour. Le premier est la mère, or un jour il faut renoncer à son sein, ce qui s'appelle le sevrage.
C'est une première épreuve qui nous construit. Mais ensuite...
Ô eMmA, tu nous poses des problèmes trop compliqués !
Chante nous plutôt une berceuse , s'il te plaît.


eMmA 05/11/2009 22:54


Kasimir, tu es toujours source d'éclaircies dans tes limpides et intelligentes explications.
Merci à toi.
Tu as raison, le sujet mérite une chanson douce pour honorer nos mamans.
Monsieur Salvador, où que vous soyez, à vous !
 http://www.deezer.com/listen-549808

Tu es content ?
Douce nuit,
eMmA


MJO 04/11/2009 18:23


Ce qui m'aide à avancer, c'est sans doute de me sentir encore un peu utile.
C'est en fonction de la personnalité mais à 20, 40 ou 60 ans, on ne surmonte pas les épreuves  de la même manière surtout si c'est un cumul de difficultés.
Bonne soirée eMma


eMmA 04/11/2009 21:38


Ah oui, être utile. Je te comprends. Cela nous permet de ne pas tout centrer sur ce qui ne va pas chez soi, quand ailleurs les problèmes sont peut-être encore pires... Merci pour ton passage, eMmA


cocole 04/11/2009 12:39


bonjour, je ne sais pas si on deviens plus fort, ça veut rien dire...
mais on s'habitue à subir des coups, à rencontrer des obstacles, à vivre malgré tout, en continuant à s'accrocher aux bons côtés de la vie, voilà on fait avec par la force des choses..
bonne semaine !


eMmA 04/11/2009 21:35


Devenir plus fort, c'est peut-être aussi être conscient de sa vulnérabilité, l'accepter et ainsi voir la vie autrement. Et donc, être plus fort, qui sait...
Bonne soirée,
eMmA


Jackie 04/11/2009 08:45


Ce qui me rend plus forte : me sentir aimée...Mais que serions-nous sans nos blessures ?????
Très bonne journée
Jackie


eMmA 04/11/2009 21:33


Une surface lisse sur laquelle tout glisse ?
Belle soirée,
eMmA


annielamarmotte 04/11/2009 08:39


c'est très justement de s'être bien "cassé la gueule" et d'avoir fait le tour du sujet.... si on en réchappe on est indestructible... presque ....


eMmA 04/11/2009 21:32



Comme une marmotte accrochée à une toile d'araignée ?



Pascale 02/11/2009 20:32


Je connaissais cette phrase sans savoir qu'elle était de Nietzsche. J'avoue que personnellement, je la trouve très dure : lorsqu'on va bien il est facile d'être d'accord avec cette pensée, mais
lorsqu'on va mal (très mal) elle devient difficilement supportable. Si je devais soutenir une personne qui souffre profondément, je ne lui dirais certainement pas qu'elle est en train de vivre une
épreuve qui la renforce ! Et pourtant, c'est vrai ....
Gros bisous,
Pascale


eMmA 02/11/2009 22:11


Oui, Pascale, tu as raison, cette phrase est sûrement à éviter quand on veut soutenir quelqu'un dans la détresse.
C'est sans doute, peu à peu, que la personne concernée peut arriver elle-même à cette constatation. Cela prouve qu'elle a cheminé, peut-être au prix d'un grand courage, de beaucoup d'aide, et
d'épreuves difficiles, vers plus de sagesse et d'apaisement.
Nous ne sommes pas tous égaux devant l'adversité et ne sommes pas tous capables d'en sortir plus forts, loin de là. Mais il m'est déjà arrivé d'entendre des personnes utiliser cette phrase, alors
même qu'elles avaient vécu une lourde et longue épreuve. 

Merci pour ton message et à bientôt (promis, nous ne parlerons que de choses gaies et légères...)
Bisou,
eMmA 


sittelle 02/11/2009 17:32


Est-ce que quelque chose me rendrait plus forte ?
 je ne sais pas trop eMmA...
devient-on plus fort ou plus "matelassé" au fur et à mesure de la vie et de ses coups ? en s'enveloppant d'une carapace protectrice; mais que l'on peut bien assouplir sur nos blogs, très bien même
!  amitiés, bonne soirée !


eMmA 02/11/2009 22:02


J'aime beaucoup ta notion d'"assouplissement" de nos carapaces grâce à la fréquentation de nos blogs respectifs. C'est vrai qu'on y trouve beaucoup de
bienveillance et ça fait un bien fou. Ne nous en privons pas !

Je t'embrasse bien amicalement et fais une bise toute spéciale à Lou Anne.
eMmA


ramses 02/11/2009 15:25


Journée spéciale, où nous avons tous des pensées encore plus fortes pour ceux qui nous ont quittés. Mes pensées vont aussi aux disparus du vol AF447.
Sur un beau poème de Lamartine, "Pensée des morts" de Georges Brassens :
http://www.deezer.com/listen-917416


eMmA 02/11/2009 21:59


Merci ramses pour tes pensées vers les 228 bougies.
On ne les oublie pas.
Je ne connaissais pas du tout cette belle chanson de Georges Brassens. Je pense que c'est la toute première fois que je l'entends !

Bonne soirée à toi,
eMmA


Annie Lapeyre 02/11/2009 10:19


Ce qui me rend plus forte:  la tendresse et la joie partagée avec ceux que j'aime, 

et donner du bohneur à ceux qui souffrent, l'engagement envers les autres.

Et voir sur les visages le résultat, c'est le soleil en personne

Bonne journée Emma

Annie


eMmA 02/11/2009 21:53


Je te reconnais bien là, Annie !
Bonne soirée,
eMmA


FaBioLa 02/11/2009 02:03


Rien que de l'eau, de l'eau de pluie,
De l'eau de là-haut
Et le soleil blanc sur ta peau
Et la musique tombée du ciel
Sur les toits rouillés de Rio.

Il y a un mois de cela, une folle s'est tué.
Elle n'avait pas envie de mourir, non. D'ailleurs, elle n'a pas souffert de son plongeon entre la rive droite et la rive gauche.
Au contraire, elle en est ressorti plus forte:
Elle en est ressorti mâle.

Douces pensées en cette journée


eMmA 02/11/2009 07:35


Oui c'est aussi une magnifique chanson de Véronique Sanson.
Merci pour ton passage, FaBiola.
Belle semain,
eMmA