Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Livre refermé : "La damnation du templier"

Voici la belle couverture du livre que je viens de refermer :   

"La damnation du templier" de  Ramon Basagana aux Editions Les Nouveaux auteurs.

La-damnation-du-templier-R-Basagana.jpg

Je ne pouvais qu'être sensible à ce roman car j'avais déjà apprécié le précédent roman de cet auteur, Le roman de l'An Mil dont je vous avais parlé ici : lien

Je ne pouvais qu'y être sensible car je sais toute la bienveillante gentillesse dont Ramon fait preuve régulièrement dans ce blog en y laissant ses commentaires ici ou là.

Je ne pouvais qu'être sensible à ce roman historique car ce livre vous tient en haleine dès la première page et jusqu'au terme de ses 459 pages.

Grâce à l'histoire d'amour entre le jeune Tristan le templier et Shérazade la musulmane, Sultane de Mésopotamie, Ramon nous emmène au temps de Saladin et d'Aliénor sur le chemin des croisades en Terre Sainte où musulmans et chrétiens s'affrontent au nom de la religion.

La grande Histoire est très bien dépeinte et documentée, jamais lourde et illustrant admirablement la délicate histoire d'amour semée d'embûches et de codes inflexibles qu'il est pourtant si tentant d'enfreindre.

L'intrigue est si bien menée qu'il vous sera difficile de lâcher votre livre car l'auteur, sans jouer avec nos nerfs, ménage ses effets habilement, tout en nous apprenant avec simplicité, une foule de détails historico-religieux.

"(...) Après la dernière pelletée, il recule d'un pas, dégaine son sabre et l'abaisse pointe au sol.

- L'islam interdit de faire Salat el djanaza, c'est-à-dire la prière des morts, sur un chrétien, explique frère Gérard. Il est également interdit de se tenir debout auprès de sa tombe. C'est pour cela qu'il a reculé d'un pas et qu'il rend hommage à l'aide de son sabre."

Et surtout, on sent à chaque page que l'auteur est un passionné d'histoire et qu'il aime ses personnages qui sont chacun parfaitement dépeints.

Evidemment, je ne pouvais qu'être sensible à un élément pivot autour duquel tourne une part du mystère et du secret de l'intrigue : un coffret magique qui renferme une âme mongole, esclave de son emprisonnement, dont la vie ne peut être ranimée que grâce à l'amour.

Vous savez combien j'aime habiller des petites boîtes.

Je suis donc en cours de collage d'une minuscule boîte librement inspirée par ce coffret que je considère comme un personnage à part entière dans ce roman de Ramon.

L es couleurs des fragments de papiers ont été choisies en fonction de quelques unes des données glanées au fil de ma lecture.

"- Quand j'étais petite, chaque fois que mon père revenait d'une expédition en Egypte, il nous rapportait des cadeaux, à mes frères et à moi. J'étais la seule fille. Les présents qu'il me destinait étaient tous entourés d'un ruban jaune (...)"

"Elle s'est parée d'une coiffe violette (...) d'une jupe longue aux couleurs de Damas, ocre en son milieu, lilas sur les côtés (...)"

 A la très belle fin du roman de Ramon Basagana, apparaît un magnifique personnage dont le message va symboliser le rassemblement humain autour d'un seul Dieu et montrer l'inutilité des guerres de religion.

Un vieil ermite évoque ses souvenirs en citant le monastère Sainte-Catherine :

"Nous allions de point d'eau en point d'eau à la recherche des provisions que mes amis enterraient en différents endroits du désert.  (...) Un jour, la recherche de l'une de ces caches nous a conduits jusqu'au mont Sinaï, où s'élève le monastère Sainte-Catherine. C'est là que l'un des moines, un homme de grande foi, m'a parlé de l'appel de Dieu - Nida Rabi, comme vous dites si bien en arabe -, et il a dit les mots qui convenaient. La grâce du Seigneur a fait le reste."

J'ai retrouvé quelques photos d'un très beau voyage que nous avions fait il y a cinq ans en Egypte et en Jordanie.

Nous étions passés par le Mont Sinaï et le souvenir m'est demeuré très vivace.

Nous avions d'abord traversé le merveilleux Canyon coloré :

Canyon-colore-Mt-Sinai.JPG

Canyon coloré Sinaï

La roche semblait nous observer ou parfois vouloir nous murmurer d'ancestraux secrets :

Sinai-oct07.JPG

DSC01926.JPG

 Et puis, le choc de la vision du Monastère Sainte-Catherine :

DSC01900.JPG

DSC01899.JPG

© photos eMmA MessanA

Ramon, je n'ai pas besoin de te souhaiter tout le succès que tu mérites avec ce beau roman, car il ne fait aucun doute que tu remportes déjà l'adhésion d'un très large public et qu'il ne peut qu'aller croissant.

Merci à toi pour ces enrichissantes et passionnantes heures de lecture en compagnie de La Damnation du templier que je conseille à tous !

A bientôt pour d'autres lectures, 

eMmA MessanA

Blog de Ramon Basagana : lien

Pour retrouver d'autres livres "ouverts/fermés" chez eMmA, cliquez sur le tag #Un moment de lecture

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

eMmA MessanA

J'aime le chocolat, la Sardaigne, les p'tits papiers (ceux de Gainsbourg, les colorés, les tout collés), les histoires, les mots doux, sucrés, salés, poivrés, les belles voix, marcher, chanter, la pluie, le soleil, et la tête alouette !
Voir le profil de eMmA MessanA sur le portail Overblog

Commenter cet article

marine D 11/04/2013 12:26


Quelle beauté ce site, ce monastère, et je crois en effet que ce livre doit être passionnant et digne d'intérêt Emma, merci !


 

eMmA 11/04/2013 20:44



 


Je confirme, le livre est formidable et bien plus passionnant que je n'ai su le décrire !


 



Aln 10/04/2013 08:24


Toi , tu parlais Des Templiers et Kas Du Vert!Sûrement des secrets d'état, pour que ce soit classé en spam 

eMmA 10/04/2013 14:10



 


Ah d'accord !



Hélène Carle 09/04/2013 21:46


Merci beaucoup pour ce très riche article et pour ces photos qui s'impriment une à une sur mon coeur.


 


Hélène*

eMmA 10/04/2013 07:47



 


Ces lieux emprunts d'histoire et d'un peu de magie sont un magnifique décor pour ce beau roman.


 


Merci Hélène pour ton passage ici.


 


Passe une douce journée avec ta poignée d'oiseaux.


eMmA


 



Aln 09/04/2013 21:00


Situation redevenue normale.Mais tu avais un copain avec Toi ; c'était Doc Kas!


De toute maniére, je les regarde tous les jours.Bonne soirée!

eMmA 10/04/2013 07:48



 


Ah bon ? Mais qu'a-t-il fait Kasi ?


 



Aln 09/04/2013 19:48


Et pour la première fois , tes réponses à mes coms étaient en Spam!


Les Templiers de Ramon ont du effrayer Yahoo.Bises


Nicole

eMmA 09/04/2013 20:51



 


Oh ben je suis vexée !


Bonne soirée,


eMmA



Michèle VK 09/04/2013 11:22


Merci eMmA pour ce magnifique conte rendu, j'ai très envie de lire ce livre, j'aime beaucoup les romans historiques, et je pense que je vais le conseillé à ma fille Cendrine, qui est passionnée
par l'histoire des templiers.


Les photos sont superbes.


A bientôt


Michèle

eMmA 09/04/2013 14:59



 


N'hésite pas Michèle, c'est excellent.


Tu le trouveras partout (c'est pas comme les miens...)


 


Merci à toi et à bientôt,


eMmA


 



ANNE 09/04/2013 09:51


Mon frère connait bien ces lieux; peut-être lui offrir?


Merci!

eMmA 09/04/2013 14:58



 


Bonne idée !


 



Ramon 08/04/2013 20:44


Merci Emma pour cette chronique si brillamment rédigée.


Tous ces compliments sur le livre me comblent, car le bonheur absolu, lorsqu'on écrit, est bien d'être lu et de captiver le lecteur.


Tu décris avec beaucoup de justesse — et néanmoins sans rien révéler de l'intrigue —  le cheminement du lecteur jusqu'à l'épilogue.


Je ne saurais assez te remercier pour cet hommage à "La damnation du templier".


Merci aussi pour ces photos de la fin.


Là, tu me laisses pantois. 


Lorsque j'ai écrit l'épilogue, "pour me mettre en situation", j'ai parcouru en long et en large toutes les photos, reportages, etc sur le monastère sainte Catherine. Que je ne connaissais pas!
Des photos la plupart du temps "sans beaucoup d'âme". Celles que tu proposes, sont franchement différentes, elles sont vivantes, "authentiques". Et puis, ce "canyon coloré" est une mine d'or pour
la fiction! 


L'histoire de cet ermite  s'est imposée à moi comme une évidence en écrivant l'épilogue. J'ignorais totalement qui il était... Et puis, d'un coup, il y a eu comme un flash t: "C'était lui!"


Merci encore une fois Emma,


et permets-moi de saisir l'occasion pour rendre hommage aux jolis contes dont tu nous régales tous les ans!


Amicalement,


Ramon

eMmA 09/04/2013 15:17



 


Eh bien oui, Ramon, nul doute que la lecture de ton roman captive du début jusqu'à la fin.


Je suis admirative de ton talent, car tu as déjà écrit d'autres romans et tout cela en pratiquant un métier bien prenant.


Je pense justement que toute l'humanité que l'on retrouve dans et entre les lignes de tes écrits est certainement en partie nourrie par la nature même de ton beau métier.


 


Le Monastère orthodoxe de Sainte Catherine que nous avons visité m'avait impressionnée. Je revois l'exceptionnelle collection d'icônes en excellent état.


Mais ce qui m'a le plus marquée, c'est  la longue route que nous avions parcourue au travers du Wadi Watir et lorsque, soudain, il nous apparut implanté au milieu de nulle part !


J'ai aussi le souvenir très vivace - et certainement un peu lié à ma culture chrétienne - du buisson ardent que l'on peut voir toujours tout vert. Folkore ou pas, cela m'a fait un peu le même
effet que de me promener sur le Mont des oliviers, à Bethléem ou à Nazareth, comme si j'entrais dans la Bible...


 


J'ai d'autres photos (inégales en matière de réussite, je l'avoue) et si tu en as besoin, je te les envoie avec plaisir...


 


Merci pour la gentillesse avec laquelle tu rappelles mes petits écrits.


 


A nouveau, tous mes voeux de réussite pour ce beau livre.


Amitiés,


eMmA



kas 08/04/2013 20:05


magnifique hommage rendu au livre de Ramon !


bravo et merci eMmA !  

eMmA 09/04/2013 14:57



 


Tu es en cours de lecture du roman ?


Il écrit bien Ramon et il sait nous tenir en haleine. Je me suis autant régalée que pour Le Roman de l'An Mil.


Hélas, je n'ai pas pu lire le Christ de Marie Shan car celui-ci est épuisé...


 


Bisous cher Kasi,


eMmA


 



Aln 08/04/2013 18:59


Message 2:TES PHOTOS SONT MAGNIFIQUES ++++++


Nicole

eMmA 09/04/2013 14:53



 


J'en ai d'autres, mais à l'époque mon appareil n'était pas terrible, alors elles sont plutôt moyennes. J'étais bien contente de les retrouver à l'évocation de Ste Catherine à la fin du livre.


Merci pour ton enthousiasme qui me fait bien plaisir.+++++



Aln 08/04/2013 18:58


Quel bel Hommage tu rends au livre de Ramon!Le livre et son écrivain le méritent.


La couverture est sublime!


Quant au livre, quand tu l'as commencé, dur de le quitter .Je l'ai terminé, à plus de minuit trente!


J'aime ce roman historique.Mais Shérazade, Tristan, Aliénor m'ont transportée au temps des templiers.


Làoù je vois ton talent de pour le collage, c'est quand tu considéres le coffret comme un personnage!


Bravo à Toi et Bravo à Ramon!


Un succés encore plus Grand pour son bouquin!


Bonne soirée.bises


Nicole

eMmA 09/04/2013 14:49



 


Moi, je lis très lentement et j'ai passé pas mal d'heures (surtout la nuit) pour venir à bout de ce beau et passionnant roman.


Ah, j'aime beaucoup ta conclusion ! La très petite boîte que j'ai commencé à coller doit être un peu magique, car elle ne se plie vraiment pas à toutes mes volontés... mais, je n'ai pas dit ma
dernière formule magique !


Je suis très contente de ta réaction au livre que tu as également lu...


 


Bonne soirée,


eMmA


 


 



mima 08/04/2013 18:53


Je ne doute pas un seul instant que le roman de Ramon soit passionnant (d'ailleurs, qui sait si dans son prénom ne se cachait pas déjà cette destinée d'auteur ?) mais ce qui m'a frappée dans ce billet sont les magnifiques photos des roches du canyon coloré ! Superbes !!!


Bonne soirée eMmA 

eMmA 09/04/2013 14:44



Merci Mima, je me souviens de ce voyage à travers le Wadi Watir. Le lendemain, nous étions à Petra. De très beaux et riches souvenirs...