Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Chaîne

Publié par eMmA MessanA sur 13 Septembre 2017, 08:28am

Catégories : #Mes gammes

   Il parait que la plupart de nos actes ou comportements ne seraient que le fruit d'une réaction en chaîne psycho généalogique.

Nous serions donc conditionnés par la logique implacable des actions et des vécus de ceux-là qui constituent les branches de notre arbre, depuis sa canopée jusqu'au bout de ses multiples branches.

Pourtant, printemps après printemps, de nouvelles feuilles naissent de nouveaux bourgeons et demain l'été apportera des inspirs inédits, suivis d'expirs uniques.

Mais, le tronc demeure commun...

Douce chaîne aliénante ?

eMmA MessanA

Les Collages d'eMmA MessanA, collage "Les trois âges", pièce unique © eMmA MessanA

Les Collages d'eMmA MessanA, collage "Les trois âges", pièce unique © eMmA MessanA

My Old Man, Mac DeMarco

Look in the mirror
Who do you see?
Someone familiar
But surely not me
For he can't be me
Look how old and cold and tired
And lonely he's become
Not until you see
There's a price tag hanging off of having all that fun

Uh-oh, looks like I'm seeing more of my old man in me
Oh no, looks like I'm seeing more of my old man in me
Walk on the outside, holding her hand
Someone familiar, her and her man
But it just can't be
Look at all the steps that brought you where you are today
Not until you see
As a heart grows stronger, sometimes love is pushed away

Uh-oh, looks like I'm seeing more of my old man in me
Oh no, looks like I'm seeing more of my old man in me

Uh-oh, looks like I'm seeing more of my old man in me
Oh no, looks like I'm seeing more of my old man in me

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Une question essentielle que tu poses là sur ce montage. Mais peu importe les chainons qui t'y ont conduit, la liberté naît peut-être de la multitude de combinaisons possibles pour un seul résultat à chaque fois ... bises
Répondre
E
Un miroir pour lire en moi les resemblances avec les miens, le pont de Sydney pour l'enfance australienne, une échelle pour rêver plus haut, mon cher Paris qui a vu mes tout premiers pas, une douce étoffe pour la trame de nos vies, et... oh il faut bien laisser un peu de mystère...
Je t'embrasse en te souhaitant un très bon dimanche.
eMmA
E
J'aime beaucoup la construction de ce collage très symbolique.
On a peut être un " tronc " commun , mais actuellement avec les mouvances de la vie , on se construit souvent grâce à ceux qui nous aiment , nous entourent et selon notre propre identité.
Belle soirée, bises eMmA
Répondre
E
Je suis bien d'accord avec toi, Andrée. De toutes façons, on fait ce que l'on peut avec ses branches, ses feuilles, son tronc et ses racines... Il parait que les arbres se parlent entre eux et sont capables de s'entraider... C'est beau, non ?
Bisous,
eMmA
Q
Je ne sais pas... je me dis seulement que ceux qui n'ont pas eu la chance d'avoir une famille ont du mal à se construire.
très beau collage, eMmA.
Passe une douce journée.
Répondre
E
Parfois, elles ont la chance de pouvoir en choisir une... et parviennent tout de même à se construire et à offrir à leur descendance un véritable socle d'amour.
Excellente journée J-1.
Je t'embrasse,
eMmA
C
Nos racines sont importantes, c'est vrai...
Mais on a quand même une vie propre et libre, à condition de s'affranchir nécessairement de nos formatages : ce n'est pas parce qu'un arbre est taillé en boule depuis longtemps qu'il ne peut pas prendre une autre forme...
¸¸.•*¨*• ☆
Répondre
E
Oui, se forger une vie à soi, singulière, unique et... inévitablement teintée de celle qu'ont vécue les nôtres.
A
Belle idée le miroir déchiré qui confirme ton propos, j'aime bien:)
Répondre
E
Briser les miroirs, et n'en garder qu'un petit éclat pour se souvenir.

Nous sommes sociaux !