Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Des signes, des signes

Publié par eMmA MessanA sur 10 Décembre 2021, 18:46pm

   Les signes frappent souvent à ma porte et hier, ça n'a pas manqué en la personne de l'accordeuse venue remettre en forme le piano de Florent. C'est la première fois que je rencontre une femme qui exerce ce beau métier aux compétences techniques que je trouve mystérieuses et que j'admire.

   Ce piano droit Rameau, nous l'avions acquis il y a plus de trente ans dans les Yvelines, alors que notre fils avait quatre ans. Depuis, il avait fait le déménagement avec nous vers l'Alsace où Florent avait suivi les cours de Michel Gaechter au Conservatoire de Strasbourg.
Ensuite, nous l'avions de nouveau embarqué avec nous à Paris où Flo a assidument poursuivi son étude, quelquefois plusieurs heures par jour, ce qui nous valut un jour l'arrivée de pas moins de trois policiers prêts à verbaliser.
   Puis, le Rameau a continué sa migration vers l'ouest en emménageant avec nous ici en Vendée. J'ignore si ce domicile est pérenne, mais à ce rythme il n'y a plus guère que New-York pour aller encore plus à l'ouest !
   Malheureusement, cet  instrument se languit de son pianiste car Florent habite aux Pays-Bas, mais dès qu'il revient à la maison, il est heureux de le retrouver et nous, de l'écouter.

   Durant toutes ces années Môsieur Rameau a donc reçu les soins de plusieurs hommes de l'art, la plupart fort compétents et parfois relativement atypiques dont un monsieur complètement aveugle qui me disait "vous pouvez éteindre la lumière" et qui réalisait un travail d'orfèvre, un grand costaud dont j'ai cru à un moment qu'il tenait plus du déménageur que de l'accordeur tant il frappait fort sur les touches mais qui au final nous rendait un piano parfaitement accordé, un "complètement bourré" (selon les termes de Flo) dont le travail fut assez approximatif et un incroyable monsieur qui rédigeait ses factures en lettres gothiques!  

Facture d'accord au diapason 440 hertz rédigée en lettres gothiques par Monsieur Pierre Bertaud, société ADES-PRESTEL à Strasbourg

Facture d'accord au diapason 440 hertz rédigée en lettres gothiques par Monsieur Pierre Bertaud, société ADES-PRESTEL à Strasbourg

   Mais revenons à hier avec l'arrivée de la jeune et sympathique accordeuse de piano (dont je ne connais pas le nom, hélas).

    Comme c'était la première fois que nous la rencontrions et que le piano n'avait pas été réaccordé depuis longtemps, nous lui avons déroulé les grandes étapes de sa vie, dont au passage la petite histoire qui nous avait tant marqués de la facturation spécifique artistique.
C'est alors qu'elle nous apprend qu'elle a travaillé dans le Bas-Rhin et qu'elle connaît Pierre Bertaut, l'auteur de ces factures et qu'on lui a souvent parlé de ses chefs d'oeuvre qui pour ma part, m'ont aidée à faire passer la douloureuse. Elle nous a dit que certains clients les avaient encadrées (c'est une bonne idée, je vais y songer). Il parait que c'est un homme qui se passionne pour beaucoup de choses. Il n'est pas alsacien, pourtant il sait le parler à la perfection. 

   Il est bien rare qu'un piano, à près de vingt ans d'intervalle et plus 900 kilomètres de distance, soit accordé par une personne venant de la même entreprise ! L'accordeuse en était toute émue. Elle nous a dit qu'elle est restée en contact avec ADES-PRESTEL et qu'elle va le leur raconter. 

J'aime bien les clins d'oeil de l'existence...

   Ensuite, pour l'aiguiller dans son diagnostic, nous lui avons expliqué ce que notre fils attendait de son intervention. Comme nous prononcions le nom de Florent, elle nous dit que c'est également le prénom de son compagnon. Déjà que je la trouvais sympatique, cela m'a confortée dans mon avis !
Et puis, voilà qu'elle nous dit qu'il est Normand (notre Florent est né à Rouen) et que le berceau de sa famille se trouve dans le Pays de Caux (qui est la région de la plupart des ancêtres de JM, le papa de Flo) !


J'aime bien les coïncidences...

   Et puis, pendant qu'elle était au chevet du piano qui, au final, n'était pas trop désaccordé malgré son dernier déménagement, je me suis amusée à rechercher sur Internet le nom de Monsieur Bertaut.
Et là, je vois qu'il oeuvre auprès d'un groupe vocal de femmes à Lipsheim, Ellipse, et qu'il a écrit la traduction et les harmonies de La Langue De Chez Nous d'Yves Duteil !
Vous qui savez combien Yves m'est cher, ce signe m'a de nouveau interloquée. 
En alsacien, cela donne D'Heimatsproch. Quand on sait l'attachement que les Alsaciens portent à leur beau patrimoine et notamment leur dialecte, je pense que cette traduction a dû plaire en concert.
Voici la jolie performance donnée en l'Eglise Saint-Pancrace de Lipsheim le 17 novembre 2019 (Cheffe de Choeur, Sabine Schaal, au piano, Thierry Walter) :

Vous pouvez réécouter l'original, érigé en hymne au Québec, dans l'une des pages rédigées dans ce blog : lien.

   J'ai bien hâte que Florent et sa petite femme arrivent pour les fêtes de fin d'année et que notre pianiste de fiston teste son piano réaccordé.

   Et qui sait, bien que son propre piano ait cent ans (un petit rappel ici), un jour le clavier du Rameau de Flo sera peut-être effleuré par mon généreux préfacier préféré? Eh oui,
j'aime bien les signes... 

Vous avez aimé mon histoire du jour ?
Moi, j'ai l'impression que la magie de Noël est déjà un peu entrée chez nous...

✫✫¸.•°*”˜˜”*°•.✫ Petit bonus, cette fois, c'est Florent qui joue : 1er mouvement de la Sonate en Fa Majeur de Sibelius, puis Danny Boy (à partir de la ballade irlandaise Londonderry Air).
Désolée pour la qualité des enregistrements plutôt minable faits au pied levé avec le smartphone 
:

Passez un très doux week-end,

eMmA MessanA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Quel bonheur d'écouter ton fils ce matin. Vous êtes tous des artistes dans la famille, c'est super ! J'aime cette histoire autour du piano, comme toi je crois qu'il n'y a pas de hasard dans la vie...je comprends qu'il soit content de pouvoir jouer quand il vient chez toi, s'il en est privé dans sa vie quotidienne actuelle. Bisous et merci pour ce partage
Répondre
E
Je suis impressionnée par sa constance, moi qui n'ai pratiqué d'un instrument de musique que durant dix ans. Certes, ça n'a jamais été une corvée et j'aimais beaucoup le solfège, mais je n'ai pas repris la pratique depuis ma jeunesse...
J'ai bien hâte d'entendre le piano revivre.
Je t'embrasse.
B
C'est une belle histoire que celle de ce piano ! Merci de la partager, en mots et en musique.
Bon dimanche.
Répondre
E
D'ici à ce qu'il ait cent ans, j'espère qu'il va vivre encore de nouvelles belles aventures, ce piano !
Bonne fin de journée, Marie.
V
J'adore ton histoire de signes. Cadeau du ciel que d'y être réceptive.
J'imagine combien ton coeur de maman a hâte de serrer ton Flo dans tes bras.....et de voir sa réaction en jouant du piani.
Nul doute que tu continueras à veiller sur cet instrument qui n'en a pas fini d'evoyer des signes et de tisser des liens.
Bon week end en Vendée. Bises enneigées ( j'hésite entre les skis, les raquettes ou la luge!).
Répondre
E
Oui, tu imagines bien ma chère Valentine. Flo et Ammara arrivent dans une semaine pour deux semaines !
Le piano ne va pas beaucoup se reposer ! Je vais tenter de meilleurs enregistrements...
Tu m'as fait rire avec tes skis, raquette et luge ! Ici, il fait plutôt doux.
Bises dominicales.
E
Une page merveilleuse et tellement féérique , d'autant plus que mon Papa est alsacien et fidèle aux traditions. Le choeur est magnifique .
Je crois aux coincidences , aux signes que notre coeur sait reconnaitre et mettre en valeur.
J'ai écouté ( plusieurs fois !) la virtuosité de Florent , il m'a transportée dans un monde de méditation extraordinaire.
Merci encore eMmA de ce beau partage .
Douce journée, je t'embrasse
Répondre
E
Nous sommes donc en phase, chère Andrée et cela me fait bien plaisir.
Merci infiniment pour ce que tu me dis concernant Flo, mon coeur de maman bondit de joie. Florent aimerait tant travailler davantage son piano, mais là où il réside, outre qu'il ne dispose pas de beaucoup de temps libre, il n'a pas de piano à la maison. Alors dès qu'il le peut, il va à la bibliothèque de La Haye où il peut répéter.
Je te souhaite une très belle soirée dominicale. Je t'embrasse.
D
Oh Emma ! Que j'adore cette histoire. Je pense que les signes, les coïncidences ne sont pas des hazards ce sont des heureux messages de connivence, de complicité, de respect, d'admiration ou d'amitié, un peu comme parfois entre triplettes..... Ton Florent est un virtuose, quel plaisir de l'écouter jouer sur son piano..La magie de Noël a mis un pied dans ta maison. Il faut croire que la magie de Noël (Noëlle, c'est un signe 😉) peut opérer toute l'année. Je te le souhaite de tout cœur. Je t'embrasse ma triplette
Répondre
E
Oh ma chère Nicole Triplette, je suis toujours très heureuse de te lire ici et j'ADORE le signe que tu as pointé....
C'est vrai que nous rencontrons souvent des synchronicités entre nous. J'aime ces signes, je les chéris et tente toujours de soigner ces liens. Ils sont comme une illumination de l'amitié.
Merci pour ton appréciation du travail de Flo et pour tes voeux qui vont m'accompagner aujourd'hui en séance de dédicaces toute la journée en Loire Atlantique.
Gros bisous.