Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Orfèvrerie

Publié par eMmA MessanA sur 25 Juin 2012, 05:20am

Catégories : #Poésie

Elle vit

Auprès d’un tailleur de pierres

Précieuses

Et elle démêle toutes les cordes

Du violoncelle imaginaire de ses chants.

 

Alors l’orfèvre poursuit son œuvre

Jusqu’aux confins des rives de son rêve

A jamais mêlé au sien,

Patient.

         eMmA MessanA

© photo et texte  eMmA MessanA

Des-photos-d-Emma-5259.JPG

Vitraux Alain de Bourgues.

Eglise de Sainte-Suzanne (Mayenne, mai 2012)

Une autre diamantaire vengeresse, dans un tout autre registre...

Cry Me A River, Julie London

Now you say you're lonely,

You cry the whole night through.
Well you can cry me a river,
Cry me a river,
I cried a river over you.

Now you say you're sorry,
For being so untrue.
Well you can cry me a river,
Cry me a river,
I cried a river over you.
 
You drove me, nearly drove me,
Out of my head
While you never shed a tear.

Remember, I remember,
All that you said
Told me love was too plebian,
Told me you were through with me

And Now you say you love me,
Well, just to prove you do,
Come on and cry me a river,
Cry me a river,

I cried a river over you

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P

Ces poèmes accordés aux vitraux, j'aime aussi...
Répondre
E


Merci à toi !



G

Ton texte est de l'orfèvrerie Emma
Répondre
E


 


Oh !



L

Belle mise en lumière de ce filtre à photons. Bonne soirée. Yves
Répondre
E


 


Merci Yves.



K

un psaume...


écrit avec des couleurs !
Répondre
E


 


Belle définition qui me touche.


 



A

quel bel article, et l'éclat coloré des vitraux!
Répondre
E


 


Je vous en offre un nouveau, aujourd'hui...


 



C

C'est magnifique EMMA !! Cosima
Répondre
E


 


Grand merci, Cosima.


 



G

 A chacun son chemin vers la beauté : avec sa voix, avec les pierres précieuses ou les vitraux..tous les chemins se se rejoignent peut-être
Répondre
E


 


Et même parfois, avec de tout petits morceaux de papier qui étaient destinés à la poubelle...


 



S

Ton poème est magnifique... j'aime beaucoup; cordes de violoncelle et grilles de guitare dans ce vitrail dont les couleurs évoquent les notes de cette belle chanson...


( Gaby et sa maman sur la dernière photo, glissée mine de rien !)
Répondre
E


 


Merci Sittelle.


Ce poème est dédié à une Muse...


 



Nous sommes sociaux !