Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

Vous faites quoi en ce moment ?

Titre de cette page inspirée de l'une des pages du Flow Magazine N°14*

Titre de cette page inspirée de l'une des pages du Flow Magazine N°14*

* oui, j'avais emporté mon magazine favori à Pondichéry... Voyez l'article d'une autre addicte, Jennie, ici

     Je ne sais pas vous, mais moi, je suis toujours dans le Tamil Nadu et ce matin, j'ai fait une visite extraordinaire.

Au cours de l'un de mes derniers voyages, j'étais déjà allée à Auroville et vous en avais raconté l'esprit ici : lien

Nous pensions qu'il n'était pas autorisé de visiter le Matrimandir, que la visite en était réservée aux yogis émérites et aux scientifiques faisant de la recherche très pointue. Or, cette année, une ancienne collègue de Paris rencontrée par hasard il y a quelques jours à Pondichéry (le monde est bien petit) m'a dit que c'était possible et qu'en plus l'entrée était gratuite, mais qu'il fallait tout simplement aller une première fois sur le site (le physique) d'Auroville, puis réserver la visite du Matrimandir pour un deuxième passage...

Eh oui, il faut le mériter et vraiment montrer son intérêt profond en faisant l'effort de venir une seconde fois. Et je vous prie de croire qu'avoir de la suite dans les idées en revenant pour découvrir l'intérieur de ce dôme aux disques de verre dorés, est une expérience sans pareille.

C'est, je crois, la plus incroyable sensation de silence, de beauté et d'élévation de l'esprit que j'ai faite de toute ma vie !

Imaginez, après avoir parcouru des jardins magnifiques élevés, au gazon tenu parfaitement, qui s'enroulent autour des pétales du globe doré avec le seul groupe de la journée qui se verra ouvrir les portes du Matrimandir, imaginez que le sésame s'ouvre sur un monde à part, immaculé, aux murs de marbre blanc, que vous montiez des escaliers qui vous donnent l'impression d'entrer dans une autre dimension en vous perdant dans des espaces aux structures graphiques où les lignes se coupent et se recoupent, et qu'enfin vous pénétriez dans une immense salle circulaire avec aux pieds de grandes chaussettes blanches pour ne pas salir l'épaisse moquette moelleuse blanche qui étouffe le moindre bruit...

Les visiteurs s'assoient dans un grand cercle, chacun sur un coussin blanc, dans un silence absolu, une concentration naturelle et quasi palpable.

Aucune image, aucune fleur, aucun son ne vient vous perturber ou vous inciter à orienter vos pensées vers quelque dieu ou quelque gourou que ce soit.

Et là, au milieu de la salle, cerclé de douze colonnes blanches, trône un gigantesque globe de cristal de 70 cm de diamètre, d'une beauté purement irréelle, d'une force et d'une présence imposantes. Les rayons du soleil éclairent le cristal et le traversent depuis le ciel jusqu'à la terre. Un jeu de miroirs, tel le cylindre d'un kaléidoscope, fait naître des arcs-en ciel au plafond, tandis qu'au sol des sortes d'écailles blanches s'évasent comme une immense fleur de lotus, desquelles de l'eau se déverse en vaguelettes dans un mouvement perpétuel légèrement hypnotisant. Le tout est d'une grande propreté.

Chacun de nous, à l'intérieur du cristal de ce globe est visible comme des petites fourmis noires qui feraient une ronde autour de la Terre. Une Humanité en miniature...

Nous restons là durant une vingtaine de minutes, silencieux, ébahis, méditatifs, impressionnés, concentrés, comme seuls au monde, mais extrêmement conscients de ne faire qu'un, reliés par le même souffle de vie. J'ai le sentiment d'être protégée dans une bulle.

Je sais que nous sommes nombreux dans la salle, mais pourtant, je me sens seule, face à moi-même.

Un calme profond nous envahit, nous sommes comme habités par le silence...

Cette expérience, au coeur d'Auroville, sera à jamais gravée dans ma mémoire. Je rêve de la renouveler un jour et c'est ainsi que j'imagine l'antichambre du Paradis.

Sa créatrice, la Mère, a voulu ce lieu comme étant l'âme de l'Humanité.

Je ne peux hélas vous montrer des images que de l'extérieur du site et de loin, et je puis vous dire que c'est une véritable torture que de ne pas être autorisé à prendre des photos des abords et de l'intérieur du Matrimandir. Mais je le reconnais, si l'on était autorisé à prendre des photos, à apporter sa bouteille d'eau en plastique, son sandwich et son portable, la dé-Nature briserait la magie de ce site incomparable.

Le silence était de rigueur et chacun l'a respecté. Pourtant, quelqu'un n'a pas pu s'empêcher de tousser, et moi, je lui en sais gré, car ainsi j'ai pu mesurer l'incroyable acoustique du lieu. J'imagine l'envoûtement que susciterait une voix ou un instrument de musique se produisant dans cette salle unique !

Je vous souhaite de pouvoir un jour expérimenter cette visite exceptionnelle.

Je précise que nous avons fait cette visite au cours de notre voyage humanitaire dont vous pouvez retrouver des témoignages en reliant le tag #Nouvelles d'Apres School.

A bientôt,

eMmA MessanA

Matrimandir, Auroville (Tamil Nadu, Inde). Février 2017 © eMmA MessanA

Matrimandir, Auroville (Tamil Nadu, Inde). Février 2017 © eMmA MessanA

La mariée du Matrimandir, Auroville (Tamil Nadu, Inde). Février 2017 © eMmA MessanA

La mariée du Matrimandir, Auroville (Tamil Nadu, Inde). Février 2017 © eMmA MessanA

Matrimandir, Auroville (Tamil Nadu, Inde). Février 2017 © eMmA MessanA

Matrimandir, Auroville (Tamil Nadu, Inde). Février 2017 © eMmA MessanA

Flow Magazine N°14 devant le Matrimandir

Flow Magazine N°14 devant le Matrimandir

P1040476P1040478.JPGP1020297P1020553P1020670

Toutes les pages relatives à l'Inde du Sud sont réunies ici : #Inde du Sud

 

P1040601P1020839P1020704P1020361P1020093

 

✫¸.•°*”˜˜”*°•.✫✫

Vous souhaitez rester en contact avec les collages d’eMmA MessanA ?

Inscrivez-vous à la lettre d'information du blog : http://www.emmacollages.com/mail/form

Ajoutez votre J'aime aux 528 de la page facebook : https://www.facebook.com/lescollagesdemmamessana

Suivez-moi sur twitter : https://twitter.com/eMmAMessanA

Et... n'hésitez pas à transmettre ce lien à vos connaissances : www.emmacollages.com

✫¸.•°*”˜˜”*°•.✫✫

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

eMmA MessanA

J'aime le chocolat, la Sardaigne, les p'tits papiers (ceux de Gainsbourg, les colorés, les tout collés), les histoires, les mots doux, sucrés, salés, poivrés, les belles voix, marcher, chanter, la pluie, le soleil, et la tête alouette !
Voir le profil de eMmA MessanA sur le portail Overblog

Commenter cet article

Dessard Nicole 07/02/2017 23:57

Tu as trouvé les mots pour nous faire entrer dans la magie de ce lieu qui même à distance nous apporte la sérénité. Les photos de l'extérieur sont superbes.Merci infiniment pour ce partage Emma

eMmA MessanA 16/02/2017 10:07

L'intérieur de cet édifice est tellement à part de tout ce que j'ai pu voir, il me semble comme un cocon ouaté de douceur et de silence extrême. Moi qui ai l'habitude de m'entourer de musique, qui aime la rumeur des villes (celle de Paris me manque), j'ai été là comme subjuguée... C'est ma nature enthousiaste qui parle, aussi, je respecterai l'avis d'autres personnes qui le seraient moins...
Merci pour tes lectures fidèles, Nicole. C'est un plaisir de partager.

marine D 07/02/2017 15:33

Un moment plein d'émotion que tu nous fais partager eMmA, qui fait du bien et réconcilie avec les humains qui parfois nous font douter...

eMmA MessanA 07/02/2017 19:29

Un moment de pause pour se concentrer sur ce qui, pour chacun, revêt toute son importance...

Angelilie 06/02/2017 16:41

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. un enchantement. bonne journée

eMmA MessanA 07/02/2017 19:30

Merci Angelilie !

Fabrice Parisy 06/02/2017 14:42

Bonjour eMmA,
Whaou ! Tout ça a vraiment l'air époustouflant, sublime... presque irréel. Forcément, à la lecture de ce billet, on n'a qu'une envie, pouvoir pénétrer dans ce lieu. Je veux bien croire que l'expérience a quelque chose d'incroyable, d'incomparable, d'inoubliable. C'est frustrant de ne pas voir en photo l'intérieur, mais en même temps, c'est ce qui non seulement le protège, lui fait conserver son attrait et aussi (et surtout) sa magie. Sans compter que la curiosité se mérite. Tout ne peut se partager à distance, heureusement. Il faut aller sur place pour en mesurer par soi-même la force de l'expérience. Mais merci, en tout cas, d'avoir essayé (si bien) de nous le décrire avec les mots. Bonne continuation dans le Tamil Nadu. Bise.
FP

eMmA MessanA 07/02/2017 19:33

Merci beaucoup Fabrice. J'aime ton analyse "Sans compter que la curiosité se mérite". Finalement, la frustration fait partie du plaisir de la découverte, c'est une composante assez indispensable...
A bientôt.
Bises d'eMmA

Jeanne Fadosi 05/02/2017 19:02

quelle belle expérience ! et bien sûr la sérénité du lieu est incompatible avec les clics des appareils. merci de ce partage et bon séjour

eMmA MessanA 07/02/2017 19:31

Merci pour ta lecture durant mon absence. Les clics sont difficiles, même en dehors du Matrimandir (Internet fait des siennes...), alors le retour à l'essentiel a du bon ! A bientôt, Jeanne.

lenez o vent 05/02/2017 13:06

Quel merveilleux passage de tes émotions en ce lieu
inoubliable
j'ai trouvé une vidéo du lieu, excellent pour un
moment de méditation
profitez de la suite de votre séjour
je t'embrasse

eMmA MessanA 05/02/2017 17:50

Merci Armelle.
A l'occasion, si tu retrouves le lien vers cette vidéo, cela m'intéresse !
A bientôt, pour la suite des aventures.
Je t'embrassse,
eMmA

valentine 05/02/2017 10:28

Tu nous as tellement bien fait part de tes émotions dans cette bulle magique que même pas besoin de photos, nous y étions transportés.
Heureuse pour vous d'avoir eu l'opportunité de cette visite.
Profitez bien jusqu'à la der des der de votre voyage et bon retour en Vendée, des souvenirs plein le coeur.
Il neige sur Lausanne et ce n'est pas la première! Bises affectueuses.

eMmA MessanA 05/02/2017 12:33

Je suis bien contente de ta réaction car les mots n'étaient pas faciles à trouver pour vous transmettre mon émotion durant cette visite hors du temps !
Aujourd'hui dimanche, nous avons fait un break concernant le shopping en visitant la cathédrale de Pondi et en prenant tout notre temps (hier, nous avons acquis 73 tongs !). La Vendée, ce n'est pas encore pour tout de suite et demain, c'est la fête à l'école : nous offrons notre cadeau collectif, même si la totalité des shorts ne nous a pas été livrée...
Gros bisous avec du soleil autour.
eMmA

Gérard 04/02/2017 20:06

En voyant tes images j'ai cru un instant le Futuroscope..mais en lisant " le silence " des lieux ..impossible. Bonne vite de tous ces sites pour nous en faire profiter au retour .