Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

eMmA MessanA, collagiste

Je pratique l'art du collage et manie les mots aussi. Dernier titre paru : "Transpositions hasardeuses"


Entre les lignes

Publié par eMmA MessanA sur 8 Février 2021, 08:55am

Catégories : #Mes gammes, #Leporello

   Révéillée, non, plutôt secouée, par cette chanson évoquée ce matin par Bonheur du Jour dans la page qui ouvre la semaine dans son blog en nous questionnant..
   Je sais, la chanson de Frederik Mey est déjà bien ancienne, mais je m'en souviens comme si c'était hier lorsque nous la chantions dans les années soixante-dix, avant ou après avoir chanté Maxime Le Forestier, Graeme Alwright, Pete Seeger, Georges Brassens, Félix Leclerc et j'en passe.
  Pourtant, cette chanson est parfaitement d'actualité. Mais vous savez bien que chez moi, en général, je préfère vous laisser lire entre les lignes ou entre les images...

  A bientôt, 

  eMmA MessanA 

Les Collages d'eMmA MessanA, collage N°422 "Am Morgen", exemplaire unique © eMmA MessanA

Les Collages d'eMmA MessanA, collage N°422 "Am Morgen", exemplaire unique © eMmA MessanA

Collage N°422 Am morgen (= demain matin, en allemand), pièce unique non disponible qui a été intégrée dans le leporello N°7 Ruhe (= calme, en allemand)

Frederik Mey, Songez Que Maintenant

Extrait du Volume 1 pour l'édition française (1970)

Paroles et musique, Frederik Mey

Songez que maintenant
La lune pale est sur la ville
Songez que maintenant
Dans cette nuit douce et tranquille
Un homme ferme les yeux
A jamais dans cette seconde
Et dans un lit miséreux
Un rêveur est venu au monde


Songez-y dans cette nuit
Songez que vous avez
Du pain et du vin sur vos tables
Songez que vous avez
Là des richesses incroyables
Songez à ceux qui la nuit
Voient la lumière à vos fenêtres
Qui n'ont ni table ni lit
Songez que la misère est traître


Songez-y dans cette nuit
Songez à ceux qui rient
Pour cacher qu'ils n'ont plus de larmes
Songez à ceux qui crient
La voix brisée dans le vacarme
Et songez à ceux qui noient
Leur désespoir et leur faillite
Et songez comme parfois
Un verdict se prononce vite


Songez-y dans cette nuit
Songez que quelque part
Dans cette nuit sombre et secrète
Songez que quelque part
On va compter les baïonnettes
Songez que s'il n'en manquait
Rien qu'une seule à cette somme
Cela pourrait épargner
Peut-être alors la vie d'un homme


Songez-y dans cette nuit
Je me demande parfois
S'il faut quand même aimer ce monde
Il faut l'apprendre je crois
A chaque instant à chaque seconde
Songez-y dans cette nuit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bonheur du Jour 09/02/2021 06:58

C'est le propre des grandes chansons que de rester d'actualité !
Très bonne journée.

eMmA MessanA 09/02/2021 08:39

Oui, une chanson qui devient intemporelle est la marque d'un grand auteur visionnaire.
Bonne journé, Marie.

Marie Minoza 08/02/2021 14:44

S'il faut quand même aimer ce monde
Il faut l'apprendre je crois
A chaque instant à chaque seconde
Songez-y dans cette nuit

Une chanson encore malheureusement d'actualité!...

Ton collage me fait penser à ce " rêveur est venu au monde"

eMmA MessanA 09/02/2021 09:04

Peut-être, am morgen...

gazou 08/02/2021 12:41

Une belle chanson que j'avais oubliée...
Bien sûr qu'il faut aimer ce monde

eMmA MessanA 08/02/2021 12:53

Oui, Gazou, j'aimais bien aussi la chason de Maxime Le Forestier, un peu sur le même sujet :
"Monde, monde, vaste monde,
Si tu t'appelais Raymonde,
Ça ferait peut-être plus intime, monde,
On t'appellerait par ton prénom.
Monde, monde, vaste monde,
Si tu t'appelais Raymonde,
Ça ferait peut-être une rime, monde,
Mais ça ferait pas une solution"" https://www.emmacollages.com/article-monde-120958256.html

Nous sommes sociaux !