Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

eMmA MessanA

eMmA MessanA

Collages, écrits pour les petits et les grands, et un tourbillon d'autres choses


Pourtant

Publié par eMmA MessanA sur 7 Avril 2022, 15:56pm

Catégories : #Poésie

Khatia Buniatishvili,
Erik Satie, Gymnopédie n°1 

**

*

N'être plus qu'une abstraction

de lumière diffractée

se brisant sur les angles cassants

du verre brisé d'une ombre cachée

au creux d'un mur oublié de pierres sèches.

Pourtant, contre toute attente,

une herbe infime pousse

dans le secret d'une folie trop polie.

Plus haut, une fenêtre est ouverte

qui déverse quelques notes d'un air qui fait des ricochets dans l'air.

N'être plus qu'abstration....

 

 ℰℳ 07042022

Texte et photo © eMmA MessanA

Abstraction d'une mémoire fragmentée... eMmA MessanA

Abstraction d'une mémoire fragmentée... eMmA MessanA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Tes mots sont le reflet de notre ressenti alors que nos pas se font discrets pour capter les murmures de ces lieux en sommeil . J'aime beaucoup cette photo , la musique l'accompagne doucement bien.<br /> Douce soirée, bises eMmA
Répondre
E
La vie bruisse partout autour de nous, parmi les êtres, la faune, la flore, les minéraux...<br /> Merci pour tes visites, Erato.
L
Belle image de vieilles pierres ou la nature vient apporter sa fraicheur<br /> Merci Emma
Répondre
E
Merci pour tes visites devant mes cartes... postales pas si virtuelles que ça en fait.<br /> Je te souhaite une bonne fin de seamaine.
M
Très jolis tes mots inspirés par cette belle photo. J'aime ces endroits qui ont une âme et souvent je me dis que si les pierres pouvaient parler nous en saurions davantage sur notre passé...Bonne fin de semaine, prends soin de toi
Répondre
E
Merci Manou pour ton appréciation.<br /> Oui parfois, les pierres murmurent à nos oreilles, mais ilnous fait avoir l'ouïe bien fine pour tout saisir...<br /> Je tente de le faire. Prends soin aussi de toi en ce week-end qui commence.