Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. Tous droits réservés © eMmA MessanA

Mon tout premier

com

Si vous souhaitez réagir et écrire et/ou lire un commentaire sur cette page, rendez-vous tout en bas de celle-ci.

Je vous remercie pour votre visite.

     Il fallait que ça arrive, moi qui suis fan de papier et qui ai appris l'accordéon dans mon enfance : voici que vient de naître mon tout premier  #Leporello.

Savez-vous ce qu'est un leporello ?

Le leporello est un livre objet dont la technique de pliage et de collage de bandes de papier permet que le livre s’ouvre comme le soufflet d'un accordéon et tienne verticalement.

Ainsi, vous, lecteurs, découvrez les images de ces livres singuliers selon votre fantaisie et dans l'ordre et le degré d'ouverture du livre qui vous convient.

Le leporello doit son nom à l'air n°4 du premier acte de l’opéra de Mozart Don Giovanni. Leporello qui est le valet de Don Juan, expose à Donna Elvira le catalogue plié en accordéon de la longue liste des conquêtes amoureuses de son libertin de maître.

José Van Dam, air Madamina, il catalogo è questo

Extrait de l'opéra de Wolfgang Amadeus Mozart, Don Juan

Madamina, il catalogo è questo
Petite madame, ce catalogue
Delle belle che amo il padron mio
Contient les amours de mon maître
Un catalogo egli è che ho fatt'io
C'est un catalogue bien tenu
Osservate, leggete con me.
Regardez et lisez avec moi

In Italia seicento e quarenta
En Italie six-cent-quarante,
In Lamagna duecento e trent'una
En Allemagne deux-cent-trente et une
Cento in Francia, in Turchia novant'una,
Cent en France et quatre-vingt-onze en Turquie,
Ma in Ispagna son già mille e tre.
Mais en Espagne déjà mille et trois.

V'han fra queste contadine,
Parmi elles, il y a des paysannes
Cameriere, cittadine,
Des servantes, des bourgeoises,
V'han contesse, baronesse
Des comtesses, des baronnes
Marchesine, principesse,
Des marquises, des princesses
E v'han donne d'ogni grado,
Des dames de tout état,
D'ogni forma, d'ogni età.
De toutes sortes de beauté

In Italia seicento e quarenta
En Italie six-cent-quarante,
In Lamagna duecento e trent'una
En Allemagne deux-cent-trente et une
Cento in Francia, in Turchia novant'una,
Cent en France et quatre-vingt-onze en Turquie,
Ma in Ispagna son già mille e tre.
Mais en Espagne déjà mille et trois.

Nella bionda egli ha l'usanza
Il apprécie la gentillesse
Di lodar la gentilezza,
Des blondes,
Nella bruna la costanza,
La constance des brunes,
Nella bianca la dolcezza.
La douceur de celles qui ont la peau blanche.

Vuol d'inverno la grassotta,
L'hiver, il aime les grassouillettes,
Vuol d'estate la magrotta ;
L'été, il préfère les tailles sveltes.
E la grande maestosa,
Les grandes majestueuses
La piccina è ognor vezzosa…
Les petites seront mignonnes…

Delle vecchie fa conquista
De vieilles il ne fait la conquête
Pel piacer di porle in lista ;
Que pour remplir ses listes.
La passion predominante
Mais sa plus grande passion
E la giovin principiante.
Le pousse vers les jeunes.

Non si picca se sia ricca
Peu importe qu'elle soit riche,
Se sia brutta, se sia bella :
Qu'elle soit belle ou qu'elle soit laide,
Purché porti la gonnella,
Pourvu qu'elle soit une femme
Voi sapete quel che fa.
Vous savez bien comment il s'y prend…

     La plupart du temps ces livres inhabituels sont des pièces uniques qui peuvent prendre toutes sortes de formats différents.

C'est ce qui m'a attiré dans ce type de collage qui n'a rien de conventionnel et me fait penser aussi à une sorte de sculpture de papier.

Ce premier petit leporello, j'ai pris beaucoup de plaisir à le composer. Je l'ai voulu mi-boîte, mi-livre, tout en délicatesse et nimbé d'un léger et mystérieux parfum.

Bon, je ne suis pas allée jusqu'à lui coller "mille e tre" pages, quand même.

Je vous souhaite un bon moment de lecture.

eMmA MessanA

Les petites Sculptures papier eMmAillotées sont regroupées ici : #Boîtes et Sculptures papier

#Un moment de lecture

Les Collages d'eMmA MessanA, livre singulier leporello "Code unique", pièce unique

Les Collages d'eMmA MessanA, livre singulier leporello "Code unique", pièce unique

Mon tout premier
Mon tout premier

© eMmA MessanA

Paris XIème, janvier 2016 - N°1 Code unique

Leporello à l'intérieur d'une boîte en carton 9 X 12,5 x 2,5 cm sur papier (déplié 50 cm)

encres, pastel, fragments de papier indien, calque et mûrier

le #papier indien, fait main, provient de la Manufacture de papiers artisanaux de l'Ashram Sri Aurobindo de Pondichéry

Ce leporello, pièce unique, est disponible dans le catalogue N°6 ici

les collages d’eMmA MessanA soutiennent APRES SCHOOL

5% du produit de la vente des collages sont versés à APRES en France, envoyés dans une enveloppe "♥ @ ♥"

Yves Duteil en est le Président-Fondateur et Noëlle Duteil  la Trésorière

Mon tout premier
inscription manuscrite : "chercherlecodesecretquirévéleralemystèredel'êtreuniquequivitensoi"

inscription manuscrite : "chercherlecodesecretquirévéleralemystèredel'êtreuniquequivitensoi"

le dos du leporello

le dos du leporello

Mon tout premier
Mon tout premier
Mon tout premier

Vous aimez les collages d’eMmA MessanA ?

Inscrivez-vous à la lettre d'information du blog : http://www.emmacollages.com/mail/form

Devenez fan de la page facebook : https://www.facebook.com/lescollagesdemmamessana

Suivez-moi sur twitter : https://twitter.com/eMmAMessanA

Et... n'hésitez pas à transmettre ce lien à vos connaissances : www.emmacollages.com

Print
Repost

Commenter cet article

erato 11/03/2016 18:58

Merci pour cette explication très intéressante, c'est un livre original et très artistique .Il permet de lui confier des symboles " en continu " !
Douce soirée, bises eMmA

eMmA MessanA 12/03/2016 11:47

Je suis devenue fan de ces livres et j'ai très envie d'en réaliser d'autres. Il faut parvenir à apprivoiser le temps qui, en continu, passe trop vite...
Je t'envoie mon sourire,
eMmA

marine D 28/01/2016 08:15

Quelle beauté ton leporello, précieux comme tes petites scultptures dorées, bravo à toi !

eMmA MessanA 28/01/2016 08:41

Je suis tombée amoureuse de ces livres-objets qui nous racontent autrement leurs histoires.
Merci pour tes compliments, Marine.

emma 26/01/2016 10:47

joli travail, Emma, et merci pour la non moins jolie histoire de ce mot

eMmA MessanA 26/01/2016 17:01

Un vrai plaisir d'imaginer des livres d'artiste. Les possibilités sont infinies.
Merci pour ta lecture et tes mots.

trèflerèel 25/01/2016 23:02

c'est vraiment très beau ce livre déplié! bravo EMma. Je regardais cette après midi (quel hasard) un site que tu connais peut être, il y aura une exposition Délires de livres à Rambouillet du 1er Avril au 22 Mai http://www.am-arts.com

eMmA MessanA 26/01/2016 09:28

Merci Brigitte, ton accueil me fait très plaisir. Je ne connaissais pas ce site, mais en revanche je connais le travail remarquable de certains des artistes référencés. Cette expo a l'air bien intéressante, je note.
Bises

aln03----- 25/01/2016 21:37

Vraiment beau ton petit livre accordéon ! Et bientôt , tu vas te remettre à jouer de l'accordéon.
Bravo eMma et bonne nuit
Nicole

eMmA MessanA 25/01/2016 21:40

Je ne pense pas me remettre à l'accordéon, mais... qui sait ?
Merci pour ton appréciation Nicole.
A bientôt,
eMmA

almanito 25/01/2016 21:35

On en apprend, des choses, chez toi! Je ne connaissais pas. Ton leporello est moins long que celui de Mozart mais le contenu bien plus poétique. Ta présentation est de plus très belle. Tu vas en faire d'autres j'espère..

eMmA MessanA 25/01/2016 21:38

Merci beaucoup, Alma, je suis heureuse que cela te plaise.
Oui, je vais en faire d'autres. J'en ai un en cours, mais il va me demander encore des semaines de travail...