Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques clés qui ouvrent les portes du bonheur...

   Aujourd'hui, est-ce le début du repos du week-end, le joli soleil qui illuminait la capitale, la perspective de la prochaine séance de ciné pour découvrir le dernier Lelouch, ou tout simplement la bonne humeur générale, bref tout concourait à trouver les clés qui ouvrent les portes du bonheur.

Ca a commencé avec une petite chasse au street art, rue Abel.

P1030971

La moisson m'a beaucoup amusée.

P1030969.JPG

Mais de quel désordre souffre ce Monsieur qui fume ?

Feu rouge ? 

P1030968.JPG

Feu vert ?

P1030970.JPG

Si le désordre est en nous, peut-être faut-il aller chercher l'ordre ailleurs ?

Trouver le bonheur nécessite peut être tout simplement de faire un petit effort , d'aller chercher les clés qui en ouvrent les portes un peu plus loin que notre confortable cheminement habituel...

Vous connaissez l'histoire ? Un ivrogne cherche ses clés dans la rue, sous un lampadaire ; quelqu’un s’approche et lui dit : “Que cherchez-vous ? - Ben, mes clés. - Et vous les avez perdues ici ? - Non, là-bas. - Alors pourquoi les cherchez-vous ici ? - Parce qu’ici, il y a de la lumière.”

Dans la journée, un autre bonheur, je l'ai trouvé en lisant le joli conte de Sylvie Ptitsa (vous savez, la blogueuse qui m'a surnommée Sacré Pot de Colle), "Le coquelicot qui se sentait tout seul".

P1030977.JPG

P1030976.JPG

"Entre le conte et la fable, un récit bref et simple qui, pouvant être lu à différents degrés, s'adresse aussi bien aux enfants qu'aux adultes, avec humour, avec amour, avec sagesse".

Il y est question d'un coquelicot qui se croyait tout seul et qui trouve de nombreux amis sur son chemin.

Il y est question d'un homme, en plein désordre dont le coeur a été remplacé par un livre de lois, qui ne bat qu'au rythme régulier et saccadé de 10 commandements, en faisant un bruit de tiroir caisse....

Il y est question de solidarité et de générosité...

Les illustrations sont de magnifiques collages réalisés par les enfants du CEI-CE2 de l'Ecole Elie Reumaux  (57) à partir de dessins de Ptitsa.

Belle collaboration, beau partage, dont la réussite illumine le livre qui est un bel objet à tenir entre ses mains.

Je vous recommande également le très joli site né de la fantaisie du colibri Ptitsa, La Lutinière, plein d'amour et de beauté, bref, de bonheurs : link

 

Bon, c'est pas tout ça, du bonheur, du bonheur, j'en garde un peu pour demain : j'ai une grande pile de linge à repasser, du bonheur en perspective (clin d'oeil au client du salon B&B de cet après-midi que je remercie encore...)

Et pour finir, encore un petit Street Art ?

DSC07844.JPG

Moi, je suis tout à fait d'accord avec ce mouton....

A bientôt,

eMmA MessanA

Cali, C'est Quand le Bonheur ? (extrait de l'album L'Amour Parfait, 2003)

Je suis pendu à vos lèvres
espérant le mot, espérant le oui
qui sauverait ma vie
je suis pendu au téléphone
mais qu'y a-t-il de plus moche ?
au téléphone, aphone qui sonne et personne qui ne décroche
je suis pendu à votre cou, dans le plus beau de mes rêves
mais je ne me réveille jamais près de vous
et j'en crève
je suis pendu sous vos fenêtres au pied de l'arbre
peut-être demain la petite fleur qui va naître
vous racontera mon chagrin

c'est quand le bonheur ?

je suis pendu à cet espoir que vous m'avez soldé
je suis presque sûr l'autre soir c'est moi que vous avez regardé
je suis pendu par les pieds, tout rouge et le souffle coupé
à chaque fois que le hasard me dépose devant votre nez
je suis pendu à la cravate dans mon costume crog macabé
il parait que vous faiblissez devant les hommes bien habillés
je suis tendu c'est aujourd'hui que je viens vous offrir ma vie
peut-être oserais-je parler à quelqu'un d'autre qu'à mes pieds

c'est quand le bonheur ?

et puis ce goût amer est venu tapisser ma bouche
je viens de conquérir son coeur mais c'est louche
car qui mieux que ses vieux amours, sait quand parle l'amour
aussitôt qu'on le gagne, décidément c'est pas facile tous les jours

c'est quand le bonheur ?

Pour retrouver d'autres chansons de Cali dans la playlist d' eMmA , cliquez sur le titre d'une note :

"Et s'ils essaient encore ils se frotteront à mille cœoeurs debout"

chanté par Rachida Brakni : Racines

avec Vincent Delerm : Quoi ?

Site de Cali link   

Page facebook de Cali :link 

 

 

 Détail Rue Trousseau 20 nov10DSC07844P1030899SA 2 Avenue de Verdun Paris 10èmePlace du Marché Ste Catherine

Voir toutes les notes relatives au  

#street art

P1040118BONOM-24 Rue Trousseau 3fév11 (détail tête)SA poisson rue ChanzyP1040113

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anti 28/09/2010 19:28



Comme je ne sais plus où se trouve la note sur les p'tits noms, je mets l'image ici :











http://www.ventsdouest.com/bd/l-encyclopedie-des-prenoms-tome-33-9782749304564.htm


 


Bisous !


 


anti



eMmA 28/09/2010 21:16



Eh bé ! Elle est presque aussi callipyge qu'eMmA !


Trop drôle !


Pour la note sur les p'tits noms, c'est par ici  http://emmacollages.over-blog.com/article-les-p-tits-noms-42038279.html


Bisou anti


eMmA



kasimir 21/09/2010 14:56



dis donc, ta photo n3 est bizarre


une cigarette à la bouche


et de la braguette, qu'est-ce qui lui sort ?


 



eMmA 21/09/2010 16:08



Un feu rouge, Kasi...



annielamarmotte 21/09/2010 07:38



peux tu m'envoyer une image de la replète pour que je refasse le lien vers chez toi.... mon hébergeur d'image m'avait plantée.....



eMmA 21/09/2010 16:09



OK, j'enfourche mon balais au plus vite et te l'envoie !



mima 20/09/2010 16:51



Bonjour eMmA,


J'aime bien le street art, que tu nous fais découvrir ! tu penses bien que ce n'est pas dans le p'tit bled où je vis que je vais pouvoir faire ce genre de cliché ...mais je me console avec la nature, qui est ici
prolifique 


Bonne fin de journée eMmA



eMmA 20/09/2010 20:55



Ta nature est superbe, c'est du grand Art !


Je suis ravie de pouvoir partager ce qui est mon quotidien élévé au rang d'art (des rues).


Bonne soirée, Mima.


eMmA



gazou 20/09/2010 09:28



Je ne connais pas les chansons de Cali, j'ai beaucoup aimé celle-ci, c'est bien d'avoir mis aussi les paroles


Les clés du bonheur, certains s'évertuent à ne pas les trouver..et d'autres parfois , dans des situations impossibles parviennent quand même à les saisir...mais il faut admettre que le bonheur
peut voisiner avec la souffrance



eMmA 20/09/2010 20:53



Oui, c'est ce que nous explique si bien Mihaly Csikszentmihaly, dans "Vivre : la psychologie du bonheur" quand il cite l'expérience positive qu'ont parfois pu vivre à certains moments des
internés des camps de la mort.


Je suis toujours contente quand l'illustration musicale que j'ai choisie vous plait bien...


Bonne soirée, Gazou.


eMmA



Gérard 20/09/2010 00:06



Le désordre des uns c'est parfois l'ordre des autres, un peu comme le bonheur ..dans la chanson en question. 



eMmA 20/09/2010 07:43



Oui, en effet, il faudrait qu'Albert Camus vienne lui-même développer la citation que le taggueur lui a empruntée...


Bonne semaine, Gérard.


eMmA



solyzaan 19/09/2010 20:03



voui voui !!! j'essaie de me l'approprier en m'imprégnant de l'image, parfois cela se fait très vite parfois c'est plus long comme ici...on peut y voir tant de choses que j'essaie de comprendre
ce qui m'importe le plus pour le mettre en valeur....et toi comment procèdes-tu ???bonne nuit



eMmA 19/09/2010 20:07



Je procède toujours par coup de coeur, coup de foudre, sans réfléchir, spontanément et tout de go...


C'est grave Docteur ?


Bonne nuit aussi,


eMmA



solyzaan 19/09/2010 16:53



même avec pleins de fautes de frappe  j'attends que mes zouzous et mon homme me donnent moins de travail pour
reprendre l'inspiration collagiste (j'ai jeté un autre coup d'oeil sur l'image envoyée, histoire de laisser naître l'inspiration créatrice, j'attends...) bisous



eMmA 19/09/2010 16:59



Alors moi, je les adore les fautes de frappe. Tu sais, c'est précieux : on ne m'avait jamais souhaité un bon dilanche de toute ma vie ! Alors, tu penses bien que tout à coup, ton souhait m'a
remplie de joie !


Pour l'image, fais-tu référence au "Baiser" ?



solyzaan 19/09/2010 16:48



encore un très bel article, de jolie sphotos, de jolies descriptions et de belles découvertes !!!!! je t'embrasse bien fort, passe un bon dilanche, bisous



eMmA 19/09/2010 16:51



Soly, je suis toujours si contente de tes passages et de te lire...


Moi aussi je t'embrasse bien fort.


eMmA



toutenpapier 19/09/2010 14:25



C'est trés sympa cet art de rue j'adore,  je te souhaite un trés bon dimanche amitiés bises Nathalie



eMmA 19/09/2010 16:36



Oui, je guette toujours la perle rare quand je me promène dans la ville.


Bises d'eMmA



Littorine 19/09/2010 14:04



C'est quand le bonheur ? mais c'est quand on le décide non ? je m'avance peut-être un peu sur ce coup là!  j'espère que ta pile de repassage à bien diminué  çà c'est du plaisir ...je suis comme toi j'aime ce mouton qui dit je veux mourir vivant ! c'est excellent cette maxime. Bonne journée, je part à la chasse au trésor du
patrimoine Breton. Bises



eMmA 19/09/2010 16:32



Non, non, la pile de repassage ce n'est pas du plaisir, mais bien un petit bonheur !


Et à cette heure, la pile est épuisée (comme eMmA, d'ailleurs)


J'espère que ton patrimoine breton a rencontré tes faveurs.


A bientôt,


eMmA



Annie Lapeyre 19/09/2010 13:50



Le  bonheur!!! en voilà un mot qui a fait coulé beaucoup d'encre et de ce  n'est pas fini.


"Car tout bonheur est poésie essentiellement, et poésie veut dire action; l'on aime guère un bonheur qui vous tombe; on veut l'avoir fait"    chapitre
agir ( propos d' Alain sur le bonheur)


"Le bonheur n'est pas comme cet objet en vitrine, que vous pouvez choisir, payer, emporter. Si vous l'avez bien regardé, il sera bleu ou rouge chez vous comme dans
la vitrine. Tandis que le bonheur , n'est bonheur que quand vous le tenez. Si vous le cherchez dans le monde, hors de vous même,  jamais rien n'aura l'aspect du bonheur. Espérer, c'est être
heureux.


chapitre  victoires ( propos d'Alain)


ANNIE


                                                



eMmA 19/09/2010 16:35



Merci Annie pour ces citations d'Alain que j'ai découvertes avec... bonheur !


Je t'embrasse,


eMmA



télos 19/09/2010 09:11



je ne le puis puisque la vie l'a quitté!



eMmA 19/09/2010 09:13



J'avais bien saisi, Télos. Mais je crois que tu le peux quand même...



télos 19/09/2010 08:31



mettre de l'ordre....


je dis toujours de mon ami.."il est mort alors qu'il était en vie..." cela fait dix ans ces jours -ci..



eMmA 19/09/2010 09:06



Embrasse-le pour moi. L'amour, c'est la vie !


Bon diMAnche, Telos.


eMmA



Ptitsa* 19/09/2010 01:00



Cher Sacré Pot de colle !


Si mon livre a été pour toi une clé ouvrant une porte du Bonheur, ton article m'en ouvre deux !


D'abord celui de découvrir tes impressions de lectrice (m'autorises-tu à reporter ici tes commentaires ? http://www.thebookedition.com/le-coquelicot-qui-se-sentait-tout-seul-de-sylvie-ptitsa-p-16118.html#commentaires)


....et ensuite parce que la phrase de ton street art m'arrive autant à point nommé que t'est arrivée ma visite "incroyable" au moment où tu préparais cet article. ;-)   Tu n'imagines
pas à quel point j'avais besoin de réentendre affirmer que le désordre des êtres est dans l'ordre des choses ! Ce tag m'a fait un bien fou !


Je profite de ce commentaire pour préciser que le lien que tu as mis dans ton article pour acheter le livre n'est pas celui de l'édition que tu as, mais de l'autre, celle avec des jeux pour les
enfants. Pour acheter ton édition à toi (texte et illustrations, sans les jeux), c'est ici : http://www.thebookedition.com/le-coquelicot-qui-se-sentait-tout-seul-Sylvie%20Ptitsa-p-39452.html


Il me reste à ajouter un grand MERCI pour tout, et à te COLLER deux bisous bien sonores sur les joues, des fois que les bisous ouvrent encore d'autres portes du bonheur... je suis sûre que
tu aimeras avoir des portes du bonheur cachées dans tes joues, qui se dépêcheront de s'ouvrir pour accueillir tous ceux qui t'embrasseront.


Là-dessus, je vais pour ma part passer la porte des rêves, en emportant dans les miens ta belle surprise de COL(le)PORTEUSE. Dors bien, sacrée COLLEquine !



eMmA 19/09/2010 09:11



Chère Ptitsa,


Oui, je t'autorise à prendre tout ce que tu veux ici et le reporter où tu veux.


Je suis tout à fait heureuse que mon billet t'ait ouvert une petite porte ou une fenêtre vers une sorte de réconciliation avec toi-même. On a tous des coups de mou et le partage est fait pour
nous nourrir de bienfaits.


Ton com est un joyau qui va briller au moins toute la journée dans mon coeur. Oui, c'est aussi une part de bonheur.


Merci.


Bon diMAnche,


eMmA, Sacré Pot d'colle.



L'Autre! 19/09/2010 00:02



Je connaissait pas le terme de street art. j'en ai déjà vu dans des grandes villes et c'est vrai que c'est sympa. Le mouton est du grand art.


le bonheur est une forme d'art intuitif, sensuel.


bisous



eMmA 19/09/2010 09:04



Stret art, art des rues...


J'adore cette mise en fête spontanée, populaire et légèrement contestataire de la cité. C'est une manière un peu plus élaborée que les grafitti de s'exprimer et de s'exposer au plus grand nombre.


Tu peux en retrouver d'autres ici : http://www.emmacollages.com/categorie-11048977.html


Je te souhaite un bon diMAnche à courir dans l'herbe à la recherche de tes souris vertes.


eMmA