Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

eMmA MessanA, collagiste

J'observe, j'imagine, je compile, je froisse, je déchire et je colle des fragments de toutes sortes de papiers. J'aime fixer l'éphémère pour qu'une fois transformé et assemblé en pièce unique, il raconte une tout autre histoire, intemporelle. J'aime toutes les couleurs, surtout celles qui chantent et sont propices aux rêves les plus fous.... Tous droits réservés © eMmA MessanA

"Reste à distance d'yeux"

la dame de coeur perdue photo Florent Arjol Condé

la dame de coeur perdue photo Florent Arjol Condé

Photo, Merlin Jourdemain

Laos, janvier 2009

Serge Lama, Les Poètes

Extrait de l'album Feuille à feuille (2001)

Serge Lama/Yves Gilbert

Les poètes, vois-tu, il ne faut pas les vivre
Il faut les rencontrer le soir au coin d'un livre
Ô, qu'une brume épaisse à jamais te protège
De leurs serres d'oiseaux enfouies sous la neige
Et leurs plaintes ne sont qu'un avatar du vent
S'il faut les aimer morts, il faut les fuir vivants.
Imagine-les,
Tout ce que tu veux,
Tendres et doux
Mais surtout
Reste à distance d'yeux
Ne t'approche pas d'eux
Les poètes, vois-tu, sont des oiseaux en cage
Qui déchirent des coeurs pour s'offrir des orages
Boudeuse dans ton attitude d'Odalisque
Rêve-toi dans leurs vers, mire-toi dans leurs disques
Laisse-les te séduire avec leurs mots en croix
L'important c'est pas eux, c'est ce que toi tu crois.
Imagine-les,
Tout ce que tu veux,
Libres et fous
Mais surtout
Reste à distance d'yeux
Ne t'approche pas d'eux
Les poètes, vois-tu, sont des oiseaux sans ailes
Qui sont tombés du ciel pour suivre une étincelle
Tu auras beau te parer d'or et te parfumer
On ne console pas un oiseau déplumé.

Pour retrouver d'autres chansons de Serge Lama dans la playlist d'eMmA, cliquez sur le titre des notes suivantes :

"Reste à distance d'yeux"

Esclave de Paris

Une île onirique et Serge Lama

Le Temps des souvenirs

"Puis elle disparaît..." avec Marc Lavoine et Jean-Jacques Goldman

De la musique jusqu'au bout...

Site de Serge Lama : link

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Danielle 17/04/2011 18:57



Merci d'avoir rajouté ce lien qui m'a permis de retrouver cet article. Cette chanson m'est revenue en mémoire il y a trois semaines environ, j'avais très envie de l'écouter à nouveau, je ne l'ai
pas retrouvée et j'étais déçue. J'avais déjà laissé un comm sur cette page, mais mon opinion n'a pas évolué depuis : "reste à distance d'yeux", c'est tellement plus sage de garder ses distances
!!!! Cette chanson est l'une de mes préférées, un petit bijou. Je te fais une grosse bise pour ce choix ! A très bientôt. Danielle



eMmA 17/04/2011 20:28



Tu sais, moi aussi il m'arrive de vouloir retrouver l'accompagnement musical de l'une de mes notes, mais je ne me souviens plus de laquelle il s'agit.


Depuis que j'ai décidé de conclure mes notes en faisant un rappel des autres chansons d'un même chanteur reprises dans mon blog, c'est un vrai casse-tête. Il faudra m'aider un peu si j'en
oublie...


Bonne soirée,


eMmA



Littorine 07/11/2010 22:52



Je ne suis pas d'accord sur la dernière phrase ... Mais je découvre cette nouvelle chansons, il faut que je l'écoute et réécoute... Bises eMmA



eMmA 08/11/2010 07:28



Tu me fais rire ! Je n'y avais pas songé, mais c'est étonnant...


Je t'embrasse, chère Littorine.


eMmA



Danielle 05/11/2010 20:57



J'ai ouvert les commentaires avec d'écrire le mien, j'allais citer la même phrase qu'Andrée pour exprimer mes pensées. Cette chanson de Serge Lama est magnifique, j'aime aussi particulièrement :
"Imagine-les tendres et doux, mais surtout reste à distance d'yeux, ne t'approche pas d'eux". C'est un ressenti très personnel. Merci eMma pour cette belle chanson, Serge Lama a un immense talent
et ses paroles expriment souvent la réalité de la vie. Je l'admire depuis ses débuts. Bisous, passe une bonne soirée. Danielle



eMmA 05/11/2010 21:29



J'aime, Andrée, lorsque mes aminautes se lisent et se répondent.


Ca peut prouver que vous vous sentez bien ici pour échanger.


C'est exactement ce que je ressens lorsque je me promène chez Kasimir. J'y rencontre ma cousine Rosaria, mon amie Ptitsa, mes semblables, mes lointaines, mes fidèles...


Oui, moi aussi j'aime Serge Lama depuis toujours, mais cette chanson fait partie de mon top 5...


La phrase que tu as citée est aussi ma préférée (d'où le titre de ce billet).


Douce soirée,


eMmA



Annie Lapeyre 05/11/2010 09:57



Merci Andrée


D'avoir exprimé ce que je ressens à l'écoute de cette chanson


Je t'embrasse Emma pour le choix des chansons sur ton blog


Annie



eMmA 05/11/2010 21:35



Je te comprends, Annie...


Bises,


eMmA



télos 05/11/2010 09:02



j'en ai rencontré récemment Biloba dans mes liens..une rencontre vraie ,ses poésies sont émotion..



eMmA 05/11/2010 21:42



Je crois que Serge Lama veut mettre en garde contre une certaine forme de banalisation de la poésie. Ou plutôt sur le risque qu'il y aurait à croire qu'un poète est un être humain "à part" et que
de le rencontrer "en vrai" dans la vraie vie de tous les jours conduit inévitablement à une certaine déception. Car en fait, le poète et ce qu'il véhicule comme rêve ou idéal, ne peut sans doute
souffrir la confrontation avec la réalité aussi belle soit-elle. C'est pourquoi, il nous conseille de garder la distance et seulement... imaginer.


Rencontrer un ange uniquement en rêve ...



Andrée 04/11/2010 22:13



J'aime cette chanson , et surtout cette phrase " l'importance c'est pas eux, c'est toi ce que tu crois "  . Bonne soirée, bises eMmA



eMmA 05/11/2010 07:43



L'imagination au pouvoir...


Je te souhaite une très belle journée, Andrée.


eMmA